jeudi 12 avril 2018

AUTOUR DE LA QUESTION Présentation d'un projet Spectacle Jeunes : Rompre l'isolement et créer du lien social

Présentation d'un projet du théâtre du Chaos


Agréé par le Ministère de la Jeunesse et des Sports, et le ministère de l’emploi et de la formation
Agréé par le Rectorat de Paris, soutenu par l’Education Nationale Partenaire de la Direction de l’Enseignement et de la Recherche du Ministère de l’Agriculture
Soutenu par la Fondation Beaumarchais, la Fondation de France, et l’ADAMI




Laboratoire de pratique artistique ALTER EGO


Objectifs du projet 

Rompre l'isolement et créer du lien social
Favoriser l'intégration
Partager les cultures
Renforcer les compétences psychosociales et l'estime de soi
Faciliter l'insertion

Descriptif du projet


Le Laboratoire de pratique artistique ALTER EGO s'appuie sur un partenariat entre des artistes du Théâtre du Chaos et les professionnel-les de l'Association France Terre d'Asile. Ce projet co-construit répond aux besoins diagnostiqués sur le terrain avec les associations et les participant-es. Le travail initié au Théâtre du Chaos par la metteure en scène Sara Veyron consiste à jeter une passerelle entre l’Art et la société contemporaine en plaçant l’être humain au centre du théâtre avec l’humeur, le verbe et le corps. L’esthétique arrive de surcroît lorsque la tension des corps et l’intensité du langage sont là. Le laboratoire de pratique artistique est le lieu de découverte, de confrontation et d’expérimentation. Les regards se croisent, les projections que chacun se fait de l’autre se modifient au fur et à mesure d’un engagement commun. Il s’agira de dépasser les discriminations, de se réapproprier le temps et l’espace plutôt que de le subir. La confrontation aux propositions de chacun sert de révélateur des envies du groupe et marque le début de la co-construction de l'oeuvre artistique. En côtoyant ce qui est familier et ce qui ne l'est pas, de nouvelles perspectives s’ouvrent et le jeune peut ainsi repousser non seulement ses propres limites, mais aussi celles que lui donnaient parfois son environnement, pour se créer un nouveau lien social durable.

Les personnages qui naîtront de la stimulation de leur imagination et qu’ils vont interpréter, seront réinventés afin de leur fournir l’écran nécessaire pour exprimer toutes les sensations et émotions qui parfois sont empêchées ou débordantes. Le théâtre permettra de se connaître mieux pour vivre mieux avec soi et les autres dans un cadre valorisant. La réactivation du jeu par le théâtre cristallise les énergies vers un but tendant de l'individuel au collectif. Le silence et l’écoute émergent du brouhaha. Par petites touches, le tableau se nourrit et la pièce se construit au fur et à mesure avec les jeunes réfugiés. Chacun explore et donne à voir son unicité avec la perception de faire partie d’un tout dans une harmonie sans cesse à reconstruire.

Provoquer l’imaginaire et rencontrer diverses formes théâtrales permettront à travers ce projet d’enrichir l’univers culturel de chacun et de faciliter l'intégration et l'insertion des jeunes. C’est à la fois un acte artistique, social et citoyen.

Bénéficiaires

Nombre de personnes bénéficiaires : 20 jeunes migrants mineurs isolés, et les professionnels qui les accompagnent. 

Extrait de texte

Extrait de texte de la pièce "Grandir entre la graine de Fonio et le Baobab"

Ali –(Au téléphone) Sultane, … Je suis triste, je sens que l’avenir est sans espoir et que tout ça ne peut pas s’arranger. Je suis fatigué et mécontent de tout….. J’étais incapable de pleurer avant, mais je suis maintenant au-delà des larmes. J’ai perdu tout intérêt pour les autres. Je ne peux pas prendre de décisions. Je ne peux pas manger. Je ne peux pas dormir. Je ne peux pas penser……..

En fait, je pense trop. Tout le temps, je réfléchis et je ne peux plus penser.
Je ne dors pas la nuit, je passe tout mon temps à réfléchir. Alors je ne dors pas.
Je suis là, je ne fais rien.

Sultane – Il faut mouiller la chemise mon vieux.

Ali – J’ai mouillé ma chemise pour venir ici.

Sultane – Il faut te lever pour voir comment les choses vont se passer.

Ali – Ce n’est pas comme ça que l’avenir se construit.

Sultane – Tu vas à l’école ?

Ali – Non

Sultane – Pourquoi ?

Ali – Je ne sais pas. La nuit, je pleure. Attendre, toujours attendre.
Dehors, le monde est en train de finir.


info plus :
Le Theatre du chaos depuis 1998 travaille sur la prévention du suicide en direction des jeunes, des personnes âgées , mais également des salariés en entreprise avec "L'Etau" sur les risques psychosociaux.
Théâtre du Chaos
5 rue Henri Poincaré
75020 Paris
01 43 61 90 05
www.theatreduchaos.org
saraveyron@theatreduchaos.org

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire