vendredi 16 février 2018

Angleterre "Pourquoi la prévention du suicide est au centre de notre stratégie de santé mentale"

ANGLETERRE "Pourquoi la prévention du suicide est au centre de notre stratégie de santé mentale"
de Jackie Doyle-Price, ministre de la santé mentale et des inégalités d’après article "Why suicide prevention is at the centre of our mental health strategy" 12 février 2018, 12h01, The Times
www.thetimes.co.uk*Jackie Doyle-Price
"Pendant trop longtemps, la maladie mentale a été taboue. Ce gouvernement est déterminé à lutter contre la stigmatisation qui l'entoure et nous plaçons la santé mentale au cœur de notre programme.Nous investissons plus dans la santé mentale que jamais - dépensant un record de 11,6 milliards de livres sterling par an - mais pour véritablement transformer la façon dont nous abordons la santé mentale, nous devons faire plus que d'investir dans les services. Nous devons nous attaquer aux attitudes de la société pour que chacun puisse s'occuper de sa propre santé mentale et se préoccuper des autres.Il est plus important que jamais de lutter contre la stigmatisation et de donner une image plus claire de la santé mentale, alors peu importe la gravité des problèmes, les gens aient la confiance nécessaire pour en discuter. C'est grâce à la conversation que nous pouvons aider les gens et qu'une seule conversation peut faire toute la différence.L'ouverture peut être une source d'inspiration pour les autres et il est important que nous commencions ces conversations au plus haut niveau. Il y a eu des politiciens de tous les côtés qui ont courageusement parlé de leurs propres souffrances personnelles - et c'est le premier ministre qui dirige la cause pour améliorer les soins et sensibiliser le public à la santé mentale.Le soutien peut prendre diverses formes. Pour certains, il s'agira de médicaments, pour d'autres, de thérapies psychologiques. Certains pourraient avoir besoin d'aide pour rester au travail. Mais sans aide ni soutien, les coûts pour la société peuvent être importants.La prévention du suicide est au cœur de tout cela. Jeremy Hunt, le secrétaire à la santé, a annoncé une nouvelle exigence que tous les organismes de santé mentale du NHS établissent des plans détaillés pour atteindre zéro suicide. Chaque mort par suicide est une tragédie et chaque mort par suicide est évitable.Le suicide est la plus grande cause de décès chez les hommes de moins de 50 ans. C'est aussi une des principales causes de décès chez les jeunes et les nouvelles mères. En moyenne, 13 personnes se suicident chaque jour en Angleterre. La mort de quelqu'un par suicide a un effet dévastateur sur les familles, les amis, les lieux de travail et les communautés. Si nous voulons améliorer les chances de vie des générations futures et actuelles, nous devons nous attaquer à cette réalité choquante et faire plus pour prévenir les suicides.Nous savons que les hommes sont moins susceptibles de demander de l'aide. Personne ne s'inquiéterait de se présenter à l'hôpital avec une jambe cassée, alors personne ne devrait s'inquiéter de chercher de l'aide s'il est désespéré. Il n' y a rien de non masculin à demander de l'aide, rien du tout. Nous devons simplement faciliter les choses pour les gens, et c'est ce que nous faisons: les plans locaux de prévention du suicide couvrent maintenant 98% du pays.Le gouvernement étudie également les façons dont nous pouvons améliorer la sécurité en ligne pour les enfants et les jeunes. Bien que l'Internet offre des possibilités et tout un monde de connaissances et d'informations, nous devons également veiller à ce qu'il constitue un environnement sûr. Avec une recrudescence des abus en ligne, nous ne devons pas permettre à l'Internet de devenir un endroit qui abrite la haine et la misère et je suis dégoûté que les fournisseurs de contenu permettent au contenu sur le suicide de rester en ligne.
En défendant la cause de la santé mentale, il est essentiel que nous nous concentrions davantage sur les jeunes dans les milieux éducatifs, y compris les collèges et les universités, afin de les sensibiliser au risque de suicide et au bien-être mental. Nous investissons 1,4 milliard de livres dans la santé mentale des enfants d'ici 2020. Chaque école secondaire du pays reçoit une formation en premiers soins en santé mentale, de sorte que les enseignants et le personnel scolaire se sentent mieux équipés pour identifier et répondre aux premiers signes de problèmes de santé mentale de leurs élèves.Avec plus d'argent consacré à la santé mentale que jamais auparavant, nous espérons régler de nombreux problèmes qui nous aideront à réduire le nombre de suicides et à apporter des améliorations.Transformer le traitement de la santé mentale ne se fera pas du jour au lendemain. Cela prendra du temps et exigera un effort soutenu et déterminé de tous les membres de la société. Ce gouvernement a pris un départ déterminé.Jackie Doyle-Price est ministre de la santé mentale et des inégalités


https://www.thetimes.co.uk/article/why-we-are-putting-suicide-prevention-at-the-centre-of-our-mental-health-strategy-hmd63vwws

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire