vendredi 14 septembre 2018

ETUDE RECHERCHE Étude sexospécifique des récidives de tentatives de suicide chez les patients ambulatoires présentant de multiples troubles liés aux substances

Étude sexospécifique des récidives de tentatives de suicide chez les patients ambulatoires présentant de multiples troubles liés aux substancesGender-specific study of recurrent suicide attempts in outpatients with multiple substance use disorders
R. Icick abcd F. Vorspan abcd E. Karsinti abe K.Ksouda f J-P. Lépine abcG. Brousse g S. Mouly abcdh F. Bellivier abcd V.Blochbcdi 
a Assistance Publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP), Department of Psychiatry and Addiction Medicine, Groupe Hospitalier Saint-Louis – Lariboisière – Fernand Widal, Paris F-75010, France
b
INSERM U1144, Paris F-75006, France
c
Inserm UMR-S1144, Paris Descartes University, Paris F-75006, France
d
Sorbonne Paris Cité, Inserm UMR-S1144, Paris Diderot University, Paris F-75013, France
e
ED139, Paris Nanterre University, Nanterre F-92001, France 
f Pharmacology Laboratory, Faculty of Medicine, Sfax, Tunisia
g
Psychiatry B-Department of Addiction Psychiatry, Faculty of Medicine, EA7280 and CHU Clermont-Ferrand, Clermont 1 University, Clermont-Ferrand F-63003, France
h
Assistance Publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP), Department of Internal Medicine, Groupe Hospitalier Saint-Louis – Lariboisière – Fernand Widal, Paris F-75010, France
i
Assistance Publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP), Hospital Pharmacy, Groupe Hospitalier Saint-Louis – Lariboisière – Fernand Widal, Paris F-75010, France
Journal of Affective Disorders Volume 241, 1 December 2018, Pages 546-553
ContexteDes personnes souffrant de troubles liés à l'utilisation de substances décèdent fréquemment par suicide, de sorte que la prévention des tentatives de suicide reste une priorité absolue dans cette population. La récidive de TS est fréquente et associée au décès par suicide, mais ce phénotype a été négligé dans les populations des personnes souffrant de troubles liés à l'utilisation de substances . Ainsi, nous avons cherché à identifier les facteurs de risque de récidive de TS chez les personnes souffrant de troubles liés à l'utilisation de substances , en tenant compte à la fois du sexe et des niveaux d'exposition aux substances toxicomanogènes, y compris le tabac.Les méthodesNous avons recruté de manière consécutive 433 patients ambulatoires en recherche de traitement ayant soit des troubles liés aux opiacés ou à la cocaïne et nous avons évalué leurs antécédents de symptômes addictifs et suicidaires au moyen de questionnaires standardisés. Ils ont été classés de manière fiable comme TS : jamais, unique ou récurrentes (≥ 2), dont les caractéristiques ont été identifiées par régression multinomiale, stratifiées par sexe; et comparées à nos travaux antérieurs sur les TS graves afin d'identifier des profils de risque communs ou différents.Résultats86/140 (61%) tentatives de suicide sont déclarées comme une récidive. Le nombre moyen de TS était de 3,1. La récidive était associée de manière indépendante à une hospitalisation psychiatrique chez les deux sexes, avec une dépendance à la nicotine chez les hommes et des troubles sédatifs chez les femmes.Limitesles diagnostics psychiatriques ont été dérivés du régime médicamenteux actuel.ConclusionDes facteurs de risque spécifiques et éventuellement évitables / traitables pour la récidive de TS chez les personnes souffrant de troubles liés à l'utilisation de substances ont été identifiés pour la première fois, ouvrant de nouvelles voies de recherche et de prévention dans cette population à haut risque. En dehors de la dépendance à la nicotine, ces facteurs de risque étaient très proches de ceux des TS grave. Bien que cette comparaison soit indirecte pour le moment, elle suggère une responsabilité commune à l’égard des comportements suicidaires.
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0165032718301563

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire