vendredi 9 mars 2018

ETUDE RECHERCHE modèle de prédiction de tentative de suicide chez les personnes ayant une forte consommation d'alcool

A comprehensive model of predictors of suicide attempt in heavy drinkers: results from a national 3-year longitudinal study
Nicolas Hoertel a, b, c, , , Hadi Faiz a, b, Guillaume Airagnes a, d, e, Carlos Blanco f, Rachel Pascal DeRaykeer a, b, Silvia Franco g, Géraldine Ducoutumany a, Cédric Lemogne a, b, c, Frédéric Limosin a, b, c
a Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (APHP), Corentin Celton Hospital, Department of Psychiatry, 92130, Issy-les-Moulineaux, France
b INSERM UMR 894, Psychiatry and Neurosciences Center, France
c Paris Descartes University, PRES Sorbonne Paris Cité, Paris, France
d Inserm, UMS 011, Population-based Epidemiological Cohorts, Villejuif, France
e Inserm UMR 1168, VIMA, Villejuif, France
f Division of Epidemiology, Services, and Prevention Research, National Institute on Drug Abuse, Bethesda, MD, USA
g New York State Psychiatric Institute, Department of Psychiatry, College of Physicians and Surgeons of Columbia University, New York, NY, USA
 
Drug and Alcohol Dependence
Available online 7 March 2018
Full length article
 

l’étude développe un modèle du risque de tentative de suicide chez les personnes consommant beaucoup d'alcool.
Les auteurs utilisent la modélisation par équation structurelle dans un échantillon représentatif au niveau national.
Plusieurs facteurs au départ étaient associés au risque de tentative de suicide sur trois ans.
Ils incluaient la gravité des troubles liés à la consommation d'alcool et la comorbidité psychiatrique.
Ce modèle peut aider à identifier les personnes ayant une forte consommation d'alcool à haut risque de suicide."

Les personnes consommant beaucoup d'alcool courent un risque élevé de tentative de suicide et de suicide. Plusieurs facteurs, pris isolément, ont été impliqués dans le risque de tentative de suicide dans cette population. Dans ce rapport, l’étude présente un modèle du risque de suicide à trois ans chez les personnes consommant beaucoup d'alcool en utilisant une étude longitudinale représentative nationale, l'Enquête épidémiologique nationale sur l'alcool et les conditions connexes (NESARC, vague 1, 2001-2002, vague 2, 2004-2005).

En savoir plus https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0376871618301145

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire