jeudi 16 janvier 2020

ETUDE RECHERCHE Empêcher le suicide en prison : origines et pratiques

Empêcher le suicide en prison : origines et pratiques
Gaëtan Cliquennois 1 Gilles Chantraine 2
1 EHESS - École des hautes études en sciences sociales
2 CESDIP - Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales
Résumé : L’examen des réglementations successives relatives à la prévention du suicide montre qu’un souci croissant de protection de la vie des détenus, concré- tisé par la préoccupation de prévenir les « risques suicidaires », voit le jour, notam- ment sous l’effet des évolutions de la jurisprudence et de la pression militante actions associatives. L’observation des pratiques concrètes dans deux établisse- ments pénitentiaires conduit néanmoins à nuancer l’hypothèse d’un mouvement historique linéaire au cours duquel les pouvoirs traditionnels de l’institution péni- tentiaire perdraient de leur force sous la pression de cette nouvelle exigence. Le dispositif de prévention du suicide entre en effet en tension avec d’autres logiques professionnelles, ainsi qu’avec un souci grandissant de protéger des « victimes potentielles » qui peut favoriser un maintien en détention et pérenniser, par ce maintien, l’état suicidant du sujet.
Gaëtan Cliquennois, Gilles Chantraine. Empêcher le suicide en prison : origines et pratiques. Sociétés contemporaines, 2009, Sociétés contemporaines, 75 (3), pp.59-79. ⟨10.3917/soco.075.0059⟩. ⟨hal-02438931⟩

https://hal.univ-lille.fr/hal-02438931

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire