lundi 30 septembre 2019

SUISSE La prévention du suicide lors du passage d’une prise en charge stationnaire à un traitement ambulatoire: deux nouvelles publications

La prévention du suicide lors du passage d’une prise en charge stationnaire à un traitement ambulatoire: deux nouvelles publications
27.09.2019

Pratique professionnelle
Fédération
Le taux de suicide dans les établissements psychiatriques est environ dix à vingt fois plus élevé que dans le reste de la population. C’est la première semaine après l’admission en clinique et la première semaine après la sortie que le taux de suicide est le plus élevé. La prise en charge des tendances suicidaires aiguës pendant et après un séjour en clinique représente donc un défi majeur et considérable pour le travail thérapeutique en traitement stationnaire et ambulatoire.
Dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action pour la prévention du suicide, l’Office fédéral de la santé publique OFSP a lancé, en collaboration avec la Conférence suisse des directrices et directeurs de la santé cantonaux CDS, le projet «Réduction des suicides et des tentatives de suicide pendant et après un séjour en institution psychiatrique». Dans le cadre de ce projet, le groupe de prévention du suicide lors des sorties de clinique a élaboré des recommandations en matière de prévention lors de la transition entre la prise en charge stationnaire et ambulatoire. La FSP a participé à ce groupe de travail et a été représentée par Anja Gysin-Maillart, responsable des consultations après tentative de suicide (ASSIP) aux Services psychiatriques universitaires de Berne, et par Gregor Harbauer, responsable Psychologie de la clinique privée Hohenegg.
Ces recommandations ont pour but d’aider les patients à accepter la transition entre la prise en charge stationnaire et ambulatoire comme une étape du traitement et à reprendre leur vie quotidienne «en toute sécurité». Elles s’adressent en premier lieu aux comités de direction et aux cadres des cliniques psychiatriques, ainsi qu’aux spécialistes qui suivent les patients à leur sortie. La FSP invite ses membres et tous les autres spécialistes qui accompagnent des personnes suicidaires lors de la transition entre la prise en charge stationnaire et ambulatoire à appliquer ces recommandations dans la mesure de leurs possibilités.
L’aspect financier joue également un rôle en ce qui concerne la mise en œuvre des recommandations. Le financement de la prévention du suicide lors de la transition entre la prise en charge stationnaire et ambulatoire d’une part et la délimitation nette des deux types de prestations par deux systèmes tarifaires différents d’autre part présentent des défis considérables. Le rapport de Socialdesign présente les possibilités de financement actuelles en ce qui concerne les recommandations pour les spécialistes de la prévention du suicide lors de la transition entre la prise en charge stationnaire et ambulatoire. Il décrit en outre qui paie pour quelles prestations ainsi que le mode de financement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire