vendredi 11 janvier 2019

PRESENTATION de l'USP pour les sapeurs pompiers de l'Allier

Rencontre avec l’Unité de Soutien Psychologique (USP) du Service Départemental d'Incendie et de Secours de l'Allier
Source www.sdis03.com*
POURQUOI ?
Lors d’interventions potentiellement traumatisantes
QUI ?  
15 sapeurs-pompiers formés au traumatisme POUR tous les sapeurs-pompiers
QUAND ?
Intervention de l’USP jusqu’à 24h de l’évènement
COMMENT ?
Organisation autour d’un temps collectif puis d’un temps individuel avec des outils objectifs
OÙ ?
Dans votre centre
Les psychologues du SDIS 03 ont aujourd’hui des missions opérationnelles à travers l’Unité de Soutien Psychologique (USP) conçues par et pour des sapeurs-pompiers suite à des interventions potentiellement traumatisantes : mort d’enfant, intervention sur un collègue, connaissance de la victime, suicide, homicide… Egalement une mission de santé au travail, si l’USP est à visée collective, les psychologues peuvent être sollicitées de manière directe par les agents pour des entretiens sous le couvert du secret professionnel. Et enfin une mission de formation, les psychologues peuvent intervenir sur les troubles psychiques, lors du module transverse, pour apporter un éclairage sur le ressenti des victimes lors du secours routier et surtout elles organisent une formation de maintien des acquis annuelle pour tous les membres de l’USP.

Moment d’échanges et plus amples connaissances avec nos psychologues :


 Clarisse DOUILLARD, psychologue en Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EPHAD) et un service de protection de la jeunesse
Après avoir fait mon cursus universitaire à Nantes où j’ai choisi une spécialité permettant un accompagnement tout au long de la vie, mon premier poste de psychologue fut en milieu scolaire sur Troyes. Je suis ensuite arrivée dans l’Allier où j’ai travaillé en (EPHAD) et en libéral plusieurs années. Aujourd’hui, je partage mon temps entre un autre EHPAD et un service de protection de la jeunesse. Etre psychologue, c’est plus qu’un métier, je donne donc de mon temps pour des formations adultes, dans des associations et surtout au SDIS. C’est en 2010 que j’intègre la corporation en tant qu’expert psychologue volontaire avec l’objectif de mettre en place une unité de soutien psychologique pour les sapeurs-pompiers. Le projet s’est concrétisé en 2015 après une formation dispensée par l’AEPSP (association européenne de psychologues sapeurs-pompiers). C’est sans oublier que dans notre profession, il est primordial de ne pas se laisser envahir par les problèmes des autres. J’ai alors trouvé une échappatoire dans la randonnée et dans les Do It Yourself (DIY) « faites-le vous-même », majoritairement à visée écologique pour nourrir mon esprit créatif.
Sophie BANASZKIEWIEZ, psychologue dans un service prévention de l’Aide Sociale à l’Enfance
psy2J’ai débuté mon cursus de Psychologie à Clermont-Ferrand. Puis mon intérêt pour la psychocriminologie m’a conduit à Rennes pour la licence, maitrise et un diplôme universitaire de psychocriminologie. Je termine mon cursus à Brest par un Master 2 Psychologie clinique et pathologique déviances, traumas et exclusions. Avec ce parcours, j’ai pu exercer dans le milieu carcéral et aujourd’hui je suis psychologue dans un service prévention de l’Aide Sociale à l’Enfance. J’intègre le SDIS 03 en tant qu’expert psychologue volontaire en novembre 2016. Ce volontariat et mon cursus professionnel me motivent à accompagner les personnes dans la gestion des traumas c’est pourquoi actuellement je suis en formation pour la pratique de l’EMDR. Afin de prendre de la distance sur les situations et d’être disponible pour autrui, je pratique des activités sportives (course, salle de sport, qi gong), artistiques (dessin, musique). Mes loisirs sont variables en fonction des envies et des disponibilités.
Isabelle LEFRANÇOIS, Psychologue clinicienne  
27 Expert psychologue Lefrancois Isaballe (2)La profession de psychologue fait encore aujourd’hui l’objet de fausses idées, qui génère parfois une hésitation à consulter, par crainte de parler de soi. Mais il nous     arrive à tous, à un moment donné d’éprouver des problèmes d’ordre psychologique, ou de vouloir enrichir notre vie. Faire appel à un psychologue relève d’une démarche personnelle, pour chercher à améliorer sa façon de vivre, de ressentir, d’agir, pour s’engager dans un processus de changement. Cela peut être un besoin d’aide face à un événement difficile, douloureux, des difficultés dans sa relation avec les autres, une envie de vivre différemment, un besoin d’accompagnement dans une prise de décision, une ré-orientation de choix de vie, de carrière, une souffrance au travail, … Le psychologue possède une formation universitaire spécialisée, niveau bac + 5. Cette formation est centrée sur la compréhension du comportement humain avec des stages supervisés au cours de nos études.
Le titre de psychothérapeute est utilisé par le psychologue qui offre des services de psychothérapie. Ces approches et ces outils sont propres à chaque psychologue, enrichis régulièrement par des formations. Je suis psychologue depuis 1999, avec une orientation en psychopathologie clinique et psychothérapie. J’ai été formée, entre autres, aux thérapies comportementales et cognitives en 2003, puis formée à la sexologie en 2018. J’ai très longtemps travaillé en psychiatrie adulte. Ce travail en milieu hospitalier m’a permis de participer à la Cellule d’Urgence Médico-Psychologique. Actuellement j’élargis mon parcours professionnel par une expérience en libéral et en parallèle un temps en institution auprès de sujets âgés. J’ai été recrutée au sein du SDIS 03 pour cet intérêt pour la clinique de l’urgence. Ma principale préoccupation est d’offrir un espace d’écoute pour les sapeurs-pompiers en souffrance. En effet l’engagement pour protéger et secourir rend le monde du SP exigeant et la performance nécessaire. Les expositions prolongées, répétitives à la détresse humaine, aux dangers peuvent avoir des répercussions sur soi et sur l’entourage familial. Ce temps de verbalisation, d’introspection peut aider à évoquer l’intensité du travail, la confrontation à la mort, à explorer ses capacités à faire-face, son épuisement de la vocation, la charge émotionnelle (fatigue psychique, facteurs du stress), les relations avec les collègues, la gestion de la sphère privée et professionnelle. Le psychologue accorde une importance capitale au secret professionnel, à la confidentialité, garant d’un travail en toute confiance.
Nos collègues sont à votre écoute si vous en éprouvez le besoin…
Merci à elles de nous avoir permis de mieux connaitre leur profession.

http://www.sdis03.com/2019/01/07/rencontre-avec-lunite-de-soutien-psychologique-usp/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire