lundi 14 septembre 2020

Support de Campagne de prévention interessant : Exemple de La gendarmerie de l’Orne… sur les sachets de pain et médicaments pour sensibiliser les personnes âgées vulnérables, notamment aux risques de cambriolages, vols par ruse, ou encore escroqueries

 La gendarmerie de l’Orne lance une campagne de prévention… sur les sachets de pain et médicaments !

Le gendarmerie de l'Orne vient de lancer une campagne de prévention à destination des personnes âgées, sur les baguettes de pain et de médicaments.
Le groupement de gendarmerie de l'Orne, Françoise Tahéry, la préfète de l'Orne, Jacques Fortis, le maire de Briouze, et les partenaires.
Le groupement de gendarmerie de l’Orne, Françoise Tahéry, la préfète de l’Orne, Jacques Fortis, le maire de Briouze, et les partenaires. (©L’Orne Combattante)

C’est une campagne de prévention pour le moins originale que vient de lancer la gendarmerie de l’Orne. Des messages ont été imprimés… sur des sachets de baguette de pain et de médicaments !

La préfecture de l’Orne s’est largement inspirée d’une campagne menée par les gendarmes des Vosges. En Normandie, c’est une première sur cette thématique.

Lire aussi : La gendarmerie de la Manche diffuse des messages de prévention sur des sachets de baguette de pain


Prévenir les personnes âgées

Objectif : sensibiliser les personnes âgées vulnérables, notamment aux risques de cambriolages, vols par ruse, ou encore escroqueries. Un réel enjeu, d’autant que la part de personnes âgées est en constante augmentation dans le département. 

8 victimes sur 10 sont des personnes âgées.

Si la gendarmerie de l’Orne mène déjà une campagne de prévention sur différents supports et dispose de plusieurs dispositifs, comme l’opération tranquillité seniors, elle a souhaité faire dans l’originalité, l’immédiateté et l’efficacité.

Sur les sachets de pain, différents messages de prévention.
Sur les sachets de pain, différents messages de prévention. (©L’Orne Combattante)

Quoi de mieux qu’un objet du quotidien ?

Pour Françoise Tahéry, préfète de l’Orne, la campagne s’adapte parfaitement à la cible. « Ce support original est un objet du quotidien, permettant de passer facilement le message aux personnes âgées. »

Christophe Tabouret, boulanger à Briouze, trouve l’idée excellente.

« Je défends les sachets ! On le sait, les clients le lisent, surtout en mangeant. Et il reste en moyenne une journée sur la table. Ce sera aussi aux vendeurs et vendeuses de relayer le message en donnant la baguette. »

Sur les sachets, différents messages de prévention.
Sur les sachets, différents messages de prévention. (©L’Orne Combattante)

Des milliers dans vos boulangeries et pharmacies

La première phase de la campagne a été lancée ce vendredi 11 septembre 2020, avant une deuxième phase en novembre prochain. En tout, ce sont 100 000 sachets qui seront distribués aux 200 boulangeries et 50 000 aux pharmacies du département en zone gendarmerie.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire