vendredi 11 septembre 2020

Journée mondiale de prévention du suicide : le point sur les actions menées en Grand Est

Journée mondiale de prévention du suicide : le point sur les actions menées en Grand Est
Source ARS Grand Est
Date de publication

La Journée mondiale de la prévention du suicide a pour but de sensibiliser le grand public à l’ampleur du problème et aux façons de le prévenir.

La France présente l'un des taux de suicide les plus élevés d’Europe avec environ 9000 décès par an.

Le Grand Est touché par ce problème majeur de santé publique a mis en place une stratégie de prévention avec une feuille de route en santé mentale.
Corps de texte

La France métropolitaine présente un des taux de suicide les plus élevés d’Europe avec environ 9 000 décès par suicide par an. Les tentatives de suicides entraînent 200 000 passages aux urgences par an et 75% des récidives ont lieu dans les 6 mois suivant une première tentative. Pour chaque décès par suicide, ce sont 7 personnes qui sont significativement impactées et 26 personnes endeuillées.
Il s'agit donc d'un problème majeur de santé publique, qui peut cependant faire l’objet d’une stratégie de prévention.

Le Grand Est, une région aux fortes disparités départementales

La région Grand Est présentait en 2015 un taux de mortalité par suicide comparable au taux national (16.5 pour 100 000 habitants). Néanmoins, de fortes disparités départementales apparaissent : les Vosges et la Haute Marne enregistrent les taux les plus élevés de la région, avec respectivement 23.7 et 23.6 décès par suicide pour 100 000 habitants contre 11.7 dans le département du Bas-Rhin.

Ainsi, en région Grand Est, on comptabilise en moyenne 1 décès par suicide toutes les 12 heures, un passage aux urgences et une hospitalisation complète toutes les 80 minutes. En 2017, un habitant de la région sur 20 déclarait avoir eu des pensées suicidaires au cours de l’année écoulée, ce qui représentait plus de 190 000 personnes.

La feuille de route de la santé mentale et de la psychiatrie publiée en juin 2018 puis l’instruction du 10 septembre 2019 présente la stratégie nationale multimodale de prévention du suicide.

L’ARS Grand Est décline cette stratégie en région (parcours" Santé mentale") avec l’appui des professionnels de terrain. 

Vous vous sentez concernés par le suicide ? Où vous adresser ?

Si vous, ou un de vos proches, vous sentez concernés par le suicide, ou si vous éprouvez un mal être psychique avec des idées suicidaires ou non, nous vous recommandons de prendre contact avec votre médecin traitant, le Centre Médico Psychologique (CMP) de votre secteur, en contactant l’hôpital psychiatrique le plus proche ou encore un cabinet de psychiatre ou de psychologue libéral.

Si la situation vous parait urgente, vous pouvez vous rendre au service des urgences de votre hôpital de proximité.

Vous trouverez des informations générales sur le thème du suicide, sur le site du PSYCOM, un organisme public d'information et de lutte contre la stigmatisation en santé mentale : http://www.psycom.org/Troubles-psychiques/Risque-suicidaire#aide

Voir Aussi

source https://www.grand-est.ars.sante.fr/journee-mondiale-de-prevention-du-suicide-le-point-sur-les-actions-menees-en-grand-est

Aucun commentaire:

Publier un commentaire