jeudi 17 septembre 2020

MàJ JOURNEE MONDIALE : #JMPS 2020 / #WSPD2020 #preventionsuicide : 10 septembre 2020 "Working Together To Prevent Suicide " Présentation & Manifestations

Voir plus bas pour l'argumentaire de l'IASP; la campagne StepCloser ainsi que la Fiche d'information Faits et chiffres et document " Prendre une minute"

Retrouvez toutes les manifestations classées par régions, En rouge les dernières mises à Jour et en violet quand des actes, vidéo ont été réalisés.

Manifestations Nationales :

Campagne UNPS - Campagne PHARE Enfants-Parents

Manifestations en France :  AUVERGNE RHÔNE ALPES  : 69  (Bron)  - BOURGOGNE FRANCHE-COMTE - CENTRE-VAL DE LOIRE 37 (Tours) - GRAND EST  - GUADELOUPE - ILE DE LA REUNION - MARTINIQUE - NOUVELLE AQUITAINE 17 (La Rochelle) - POLYNESIE FRANCAISE

voir également notre post : REVUE DE PRESSE & INITIATIVES ARTISTIQUES POUR LES JMPS 2020


Autres Pays

Belgique
Canada
Nationale
Suisse
:  (Fribourg) (Genève)
 

 

***

MANIFESTATIONS NATIONALES 


LUNDI 7 AU MERCREDI 16 SEPTEMBRE 2020, FRANCE


Communiqué de presse UNPS
Jeudi 10 septembre 2020
L’UNPS soutient
la Journée Mondiale pour la Prévention du Suicide
Le suicide, parlons-en !
À l’occasion de la 18e Journée Mondiale pour la Prévention du Suicide, l’Union Nationale pour la Prévention du Suicide (UNPS) lance, en partenariat avec Facebook, une campagne de sensibilisation du grand public à l’encontre d’idées reçues qui, trop souvent, privent les personnes en mal être ou tentées par le suicide du soutien de leurs proches.
du 7 au 16 septembre sera diffusée sur Facebook une campagne intitulée « Le suicide, parlons-en ! »,  8 spots qui remettent en cause les idées reçues sur le suicide (https://www.unps.fr/2020-_r_102.html) – le jeudi 10 septembre, de 19 h à 20 h 30, un « FaceBook Live » permettra aux internautes de poser leurs questions et d’échanger en toute liberté avec des acteurs de la prévention du suicide membres de l’UNPS (https://www.facebook.com/unps.prevention/)
 
 
 
En choisissant de s’adresser au grand public pour apporter un démenti à certains a priori encore très répandus, l’UNPS a pour premier objectif de souligner auprès de tous l’importance de dialoguer avec les personnes en souffrance et d’aborder sans tabou le sujet difficile de la tentation suicidaire, avant que leur mal-être ou leurs idées noires ne les incitent au passage à l’acte.

Cette première action de prévention du suicide, faite d’attention à l’autre, d’écoute sans jugement et de chaleur humaine, est en effet à la portée de chacun, même si passer le relais aux professionnels compétents se révèle le plus souvent nécessaire.

Cette campagne de l’UNPS, qui fédère des associations, organismes et professionnels engagés dans la prévention du suicide, a également comme objectif de faire mieux connaître les ressources auxquelles les personnes ayant besoin d’aide ou désireuses d’aider peuvent faire appel sur l’ensemble du territoire.

Le suicide, parlons-en !

La prévention du suicide reste un défi universel. Chaque année, tous âges confondus, le suicide figure parmi les 20 premières causes de mortalité dans le monde*. En France, c’est la deuxième cause de mortalité des 15-25 ans et notre pays compte chaque jour 25 morts par suicide et près de 685 tentatives de suicide**. Le plus grand nombre des décès touche les hommes alors que ce sont les femmes qui font le plus de tentatives. Chaque suicide impacte durement, et souvent durablement, partenaires, famille, amis ou collègues, soit, selon une estimation, près de 135 personnes qui se retrouvent plongées dans la douleur ou affectées à des degrés divers**.

Ces chiffres sont d’autant plus inacceptables que les morts par suicide sont des morts évitables malgré la difficulté d’une approche globale de la prévention de la tentation suicidaire. Chaque suicide est en effet un drame personnel qui résulte d’une convergence, chaque fois singulière, de facteurs biologiques, psychologiques, sociaux et culturels auxquels peuvent venir s’ajouter des expériences traumatiques en tout genre.

Prévenir le suicide, alors que les situations, les profils et les motivations des personnes qui attentent à leur vie sont hétérogènes, représente donc un véritable défi pour la société dans son ensemble. C’est pourquoi, au-delà de cette campagne appelant à la vigilance de chacun, l’UNPS milite pour que la prévention du suicide fasse l’objet d’actions concertées, menées en pleine coopération, que l’on soit décideur politique, acteur de la santé, du social ou de la citoyenneté.

Sources : *Organisation Mondiale de la Santé (OMS) / **Observatoire National du Suicide (ONS)

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Contact presse (UNPS) : 06 19 44 90 00

Toutes les informations : https://www.unps.fr/2020-_r_102.html

Avec ces nouveaux outils numériques, l’UNPS souhaite sensibiliser le plus grand nombre à la prévention du suicide.

Informations Contact :

33, rue Linné – 75005 Paris
contact@unps.fr
Union Nationale pour la Prevention du Suicide
www.unps.fr

  *** 


JEUDI 10 SEPTEMBRE 2020

Communiqué de presse PHARE Enfants-Parents JOURNEE MONDIALE DE PREVENTION DU SUICIDE le 10 septembre 2020

Communiqué de presse PHARE Enfants-Parents 

18e JOURNEE MONDIALE DE PREVENTION DU SUICIDE le 10 septembre 2020. 

www.phare.org

Cette année encore, nous participons à la célébration de cette journée, dont le thème est : "travaillons ensemble, pour prévenir le suicide", sous forme d'un communiqué de presse et de l'envoi d'un courrier à une centaine de personnalités ciblées,

Nous poursuivons notre campagne de sensibilisation pour LEVER LE TABOU qui entoure le suicide.
Pourquoi ne parle-t'on pas du suicide ? alors qu'il fait plus de 800 000 morts par an au monde.

Regardez, en bas de page, la vidéo de témoignages de parents et le clip remarquable composé de visages de jeunes suicidés, écoutez la voix off de la comédienne Tessa VOLKINE et vous comprendrez la nécessité de lever le tabou.

La France se situe à la 10e place des pays de l'Union Européenne parmi les taux de suicides les plus élevés. 8 580 personnes se sont suicidées en France en 2016 (derniers chiffres INSERM publiés). Près de 4 fois plus que les accidents mortels de la route.

Notre position :

- la prévention du suicide devrait faire l'objet d'un plan spécifique. Actuellement, le suicide est intégré dans le plan Santé Mentale 2013-2020 et repose essentiellement sur la psychiatrie.
- Il faut mettre en place une politique forte de prévention avec une ligne budgétaire dédiée spécialement
.- les ARS (Agences Régionales de la Santé) devraient toutes développer des actions promues au niveau national.
- les associations, oubliées dans le Plan Santé Mentale, devraient être soutenues et valorisées.

18e Journée Mondiale de Prévention du Suicide
10 septembre 2020

COMMUNIQUE DE PRESSE
Ne restons pas masqués face au suicide :
il existe aussi des gestes barrières pour prévenir le SUICIDE
Depuis mars 2020, une politique de santé publique d'une ampleur inédite visant à combattre la propagation duCovid 19, nous a appris à vivre ensemble, attentifs à l'autre, pour sauver des vies. Elle est marquée par le principe de protection au niveau le plus élevé, prouvant que la vie est au centre des préoccupations « quoi qu'il en coûte ».
Or le même processus peut s'appliquer à la prévention du suicide.
Le monde s'est mobilisé face à une pandémie qui a fait près de 900.000 morts en quelques mois.
Mais sait-on que le suicide fait presque autant de morts chaque année ?
Chaque année, près de 800.000 personnes se suicident dans le monde.
Pourtant, comme l'affirme l'OMS, le suicide est une mort évitable. « Chaque suicide est une tragédie qui touche les familles, les communautés, des pays entiers et qui a des effets durables sur ceux qui restent ».

Contre le Covid 19, des mesures exceptionnelles sont appliquées à grand renfort de médiatisation sur toutes les antennes, avec un décompte macabre du nombre de morts au quotidien. Alors que le silence voire l'indifférence recouvre le suicide. En effet, malgré près de 9.000 morts par an en France, on n'en parle pas, sauf cas spectaculaires ou ceux relatifs aux célébrités, alors largement médiatisés.
Quant aux accidents mortels de la route (2.199 en 2019), ils font l'objet de campagnes de sensibilisation, de mesures préventives et répressives, alors qu'ils ne représentent que le quart des morts par suicide.
On peut dès lors légitimement déplorer que la prévention du suicide ne soit pas au coeur des préoccupations de santé publique.
Le sujet demeure tabou.
La situation en France
Si les statistiques de mortalités par suicide marquent une diminution depuis 2000, il n'en demeure pas moins que la France se situe à la 10ème place (sur 27), des pays de l'Union Européenne au taux de suicide les plus élevés. Dans le même temps, le nombre de tentatives de suicide et de comportements à risque augmente.
Quelques chiffres :
- 8.580 personnes se sont suicidées en France (chiffres INSERM 2016, les plus récents)
- plus de 220.000 personnes sont hospitalisées pour tentatives de suicide en France par an (évaluation de l'Observatoire National du Suicide 2015)
-les plus touchées sont les jeunes filles de 15 à 19 ans
- toutes les 10 minutes en France, un adolescent fait une tentative de suicide
- en 2017, près de 3% des adolescents déclaraient avoir fait au cours de leur vie une tentative de suicide
ayant nécessité une hospitalisation (7% pour la population adulte)
Notre position
La prévention du suicide devrait faire l'objet d'un plan et d'un budget spécifiques en France.

Un certain nombre de mesures sont mises en œuvre dans le cadre du Plan Santé Mentale 2013-2020, et dans la feuille de route « Santé mentale et psychiatrie » du 26 juin 2018, mais elles sont insuffisantes et ne tiennent pas compte de l'action des associations sur le terrain. La seule réponse repose sur la psychiatrie, laquelle est au bord de l'implosion. De plus, elles recommandent de ne pas évoquer le mot suicide.

Peut-on faire de la prévention du suicide sans en employer ouvertement le mot ?

NON ! Seule, une volonté politique affirmée, avec une communication grand public claire et un soutien aux associations, permettrait une prévention plus efficace.

Notre credo : favoriser le repérage des signes de mal-être afin d'éviter les passages à l'acte suicidaire en sachant comment intervenir.

Notre action pour lever le tabou et mieux le prévenir

Nous avons fait de la levée du tabou notre cheval de bataille car il est dommageable et entretient le fléau :

 il nuit aux actions de prévention

 il freine l'octroi des fonds nécessaires à la prévention

 il retient la parole de ceux qui vont mal

 il augmente la souffrance des endeuillés frappés par le suicide d'un proche

Notre campagne de sensibilisation :

 une clé USB, contenant une vidéo de témoignages de parents confrontés au comportement suicidaire de leur enfant et un clip de photos de jeunes suicidés avec la voix off d'une comédienne, Tessa VOLKINE

 une diffusion à des personnalités identifiées comme influenceurs : des membres du gouvernement, des politiques, des élus, des journalistes, des écrivains, des acteurs-comédiens célèbres

Soutenez notre démarche. Relayez notre message !

Détail de nos actions sur www.phare.org, YouTube et Facebook

Accompagner, écouter :

NOS ACTIONS DE PREVENTION

- accueil et écoute des jeunes en mal-être et toute personne concernée par la souffrance d'un jeune :parents, proches, communauté éducative

- écoute bienveillante et sans jugement, soutien moral, appui psychologique, orientation vers les structures les plus appropriées ou vers un suivi psychologique interne ou en cabinet privé (partenariat avec la CPAM de Paris)

- personnes concernées : les jeunes, les familles confrontées au comportement suicidaire ou d'autodestruction d'un enfant, les adolescents ou jeunes adultes, les personnes endeuillées par le suicide, essentiellement les parents et la fratrie

Relayer, informer :

- réseau dans tout le pays, constitué entre autres de 750 contacts, favorisant l'échange entre les familles, notamment au moyen de 3 groupes Facebook

- informations préventives sous forme de « fiches Prévention » thématiques sur notre site internet www.phare.org

CONTACTS : Thérèse HANNIER, Présidente : 06 61 54 93 64 – Secrétariat : 01.42.66.55.55

SOUTENEZ-NOUS

Adhérer, c'est mettre en évidence le nombre de personnes concernées par le mal-être et le suicide des jeunes : Bulletin d'adhésion

Faire un don, vous êtes sensibles aux causes que nous défendons, et vous souhaitez nous donner les moyens de nos actions, à défaut de votre temps et de votre énergie, vous pouvez nous aider financièrement : Bulletin de don

Fiches prévention https://www.phare.org/web/guest/accueil-fiche-alpha

voir
Suicide, dernier tabou français https://www.youtube.com/watch?v=97gWLSHbxGs

PHARE Enfants Parents POUR LEVER LE TABOU https://www.youtube.com/watch?v=--RXkilTBSc


***

AUVERGNE RHÔNE ALPES 


JUILLET A SEPTEMBRE 2020, BRON (69)

CONCOURS PHOTO
Dans le cadre de la journée mondiale de la prévention du suicide et de son dispositif VigilanS, le centre de prévention du suicide du Vinatier organise un concours photo.VigilanS est un dispositif qui veille à briser l'isolement et à éviter la réitération suicidaire au moyen de recontacte téléphonique et d'envoi de cartes postales. Toute personne au sein du Vinatier est libre d’y participer: Usager.ère, professionnel.le, proche aidant.e.

Pour participer, les candidats devront envoyer 1 photographie en format numérique uniquement et pouvant illustrer une carte postale à l'attention d'une personne en à l'adresse: vigilans@ch-le-vinatier.fr, entre le 22 juillet et le 5 septembre 2020.
Aucun cliché transmis par mail après le5 septembre à minuit ne pourra être retenu.
Attention: Aucune personne reconnaissable ne doit apparaître sur la photographie présentée au concours;
Aucune photographie représentant une personne reconnaissable ne sera prise en compte.
Les meilleures photos seront présélectionnées par un jury composé de professionnels du Vinatier et ensuite élues par toutes les personnes présentes le 10 septembre 2020 devant le bureau des entrées (bât. 308).5 photos : la plus esthétique, la plus créative, la plus touchante, une à l'attention des jeunes et le coup de cœur du jury. Les gagnant.es auront la chance de voir figurer leur photo sur les prochaines cartes postales Vigilans qui seront adressées à une personne ayant besoin de soutien. La participation au concours se fait à titre bénévole et ne donnera lieu à aucun échange financier, même si le participant est désigné lauréat du concours. Les participants au concours cèdent donc leurs droits sur les photographies remises à l’occasion du concours, pour les utilisations qui pourront être faites en lien avec le concours et ultérieurement. Plus d’informations: 04 37 91 51 20 Mme VERNET Tamara

http://www.ch-le-vinatier.fr/documents/Documents/03_le_vinatier/organisation/organisation_polaire/Reglement_du_concours_-_CPS.pdf
et http://www.ch-le-vinatier.fr/documents/Documents/03_le_vinatier/organisation/organisation_polaire/Affiche_concours_VigilanS.pdf

RETOURS SUR MANIFESTATION

[Résultat Concours Photo VigilanS] A l’occasion de la Journée Mondiale de Prévention du Suicide, le Centre de Prévention du Suicide du Vinatier a organisé un concours photo ouvert à tous : usagers, professionnels, proches aidants.

Durant l’après-midi du 10 septembre, les passants ont été invités à voter pour leurs photographies préférées.
Bravo aux 5 lauréats qui auront la chance de voir figurer leurs clichés sur les prochaines cartes postales VigilanS adressées aux personnes ayant besoin de soutien.

Merci à l’équipe du CPS et à tous les participants qui ont contribué, de près ou de loin, à la réussite de ce concours photo.
#santémentale #preventiondusuicide #concoursphoto #VigilanSARA

Les dispositifs de prévention sur l’établissement:
- Le Centre de Prévention du Suicide (04.37.91.52.10) : pour toute personne qui présente des idées suicidaires ;
- VigilanS (04.81.92.56.99) : un dispositif de veille hospitalière pour toute personne qui a fait une tentative de suicide sur la région ARA.
Activez le lien pour la grande image. 
 
Aucune description alternative pour cette image Aucune description alternative pour cette imageAucune description alternative pour cette image 
Aucune description alternative pour cette image

*** 
 
BOURGOGNE FRANCHE-COMTE
 
 JEUDI 10 SEPTEMBRE 2020, BOURGOGNE FRANCHE-COMTE
 
Newsletter Origami à l'occasion de la journée mondiale de prévention du suicide
de ORS Bourgogne Franche-Comté

Origami #30 : Suicide Septembre 2020

Acces
 
 
 
 
***
CENTRE-VAL DE LOIRE
 
JEUDI 10 SEPTEMBRE 2020, TOURS (37)
 
 Le réseau VIES 37 œuvre à la prévention du suicide en Indre et Loire et rassemble depuis 1997 plus de 30 structures départementales et des associations dédiées.

Le 10 septembre est la Journée Mondiale de Prévention du Suicide.

Cette année, la thématique est «Travaillons ensemble pour prévenir le suicide ».

A cette occasion, VIES 37 :

- édite sa première newsletter, à l'attention de ses adhérents : Brèv' de prév' (ICI) - transmet à tout son réseau de professionnels une affiche dédiée à la prévention « SUICIDE : TOUS CONCERNÉS » à l’attention du grand public.
- diffuse un communiqué de presse et de l'affiche de prévention à tous les médias du département d'Indre et Loire.


Informations contact :
VIES 37 http://vies37.psrc.fr/
Contact mail : vies37@chu-tours.fr / Tél : 02 34 38 94 84



**** 

GRAND EST
 
 
JEUDI 10 SEPTEMBRE 2020, GRAND EST 
Journée mondiale de prévention du suicide : le point sur les actions menées en Grand Est
source ARS Grand Est


La Journée mondiale de la prévention du suicide a pour but de sensibiliser le grand public à l’ampleur du problème et aux façons de le prévenir.

La France présente l'un des taux de suicide les plus élevés d’Europe avec environ 9000 décès par an.

Le Grand Est touché par ce problème majeur de santé publique a mis en place une stratégie de prévention avec une feuille de route en santé mentale.
Corps de texte

La France métropolitaine présente un des taux de suicide les plus élevés d’Europe avec environ 9 000 décès par suicide par an. Les tentatives de suicides entraînent 200 000 passages aux urgences par an et 75% des récidives ont lieu dans les 6 mois suivant une première tentative. Pour chaque décès par suicide, ce sont 7 personnes qui sont significativement impactées et 26 personnes endeuillées.
Il s'agit donc d'un problème majeur de santé publique, qui peut cependant faire l’objet d’une stratégie de prévention.

Le Grand Est, une région aux fortes disparités départementales

La région Grand Est présentait en 2015 un taux de mortalité par suicide comparable au taux national (16.5 pour 100 000 habitants). Néanmoins, de fortes disparités départementales apparaissent : les Vosges et la Haute Marne enregistrent les taux les plus élevés de la région, avec respectivement 23.7 et 23.6 décès par suicide pour 100 000 habitants contre 11.7 dans le département du Bas-Rhin.

Ainsi, en région Grand Est, on comptabilise en moyenne 1 décès par suicide toutes les 12 heures, un passage aux urgences et une hospitalisation complète toutes les 80 minutes. En 2017, un habitant de la région sur 20 déclarait avoir eu des pensées suicidaires au cours de l’année écoulée, ce qui représentait plus de 190 000 personnes.

La feuille de route de la santé mentale et de la psychiatrie publiée en juin 2018 puis l’instruction du 10 septembre 2019 présente la stratégie nationale multimodale de prévention du suicide.

L’ARS Grand Est décline cette stratégie en région (parcours" Santé mentale") avec l’appui des professionnels de terrain. 

Vous vous sentez concernés par le suicide ? Où vous adresser ?

Si vous, ou un de vos proches, vous sentez concernés par le suicide, ou si vous éprouvez un mal être psychique avec des idées suicidaires ou non, nous vous recommandons de prendre contact avec votre médecin traitant, le Centre Médico Psychologique (CMP) de votre secteur, en contactant l’hôpital psychiatrique le plus proche ou encore un cabinet de psychiatre ou de psychologue libéral.

Si la situation vous parait urgente, vous pouvez vous rendre au service des urgences de votre hôpital de proximité.

Vous trouverez des informations générales sur le thème du suicide, sur le site du PSYCOM, un organisme public d'information et de lutte contre la stigmatisation en santé mentale : http://www.psycom.org/Troubles-psychiques/Risque-suicidaire#aide

Voir Aussi

source https://www.grand-est.ars.sante.fr/journee-mondiale-de-prevention-du-suicide-le-point-sur-les-actions-menees-en-grand-est
 

***

GUADELOUPE

JEUDI 10 SEPTEMBRE 2020, GUADELOUPE

Une ligne d'écoute pour prévenir le suicide

Une commission de prévention du suicide a été créée le 1er août 2020 au sein de l’association Amalgame Humanis, pour aider celles et ceux qui sont en souffrance. Tout est parti d’une ligne d’écoute au départ dédiée aux personnes LGBT, la voix arc en ciel, mise en place en novembre 2019 par cette association ayant pour but de lutter contre l’isolement. Cette ligne ( 06 90 757 767) a donc été officiellement étendue le 1er août à toutes les personnes ayant des idées suicidaires.

13 bénévoles, se relaient 24h/24h, 7 jours sur 7. Médecins, psychiatres, infirmiers, assistantes sociales, psychologues, coachs spécialisés sont au bout du fil : "la personne quand elle est d'astreinte, elle ne fait que ça donc il y a toujours une réponse", explique Viviane Melyon Defrance, présidente de l’association AMALGAME HUMANIS, qui est à l’origine de la commission sur la prévention du suicide. Selon Viviane Melyon Defrance, "il y a plus d'hommes que de femmes qui se suicident mais il y a plus de femmes qui font des tentatives" et la période du confinement a été particulièrement sensible : "il y a vraiment eu une augmentation des appels". Depuis le déconfinement, le nombre d’appels "demeure" élevé en cette période de crise sanitaire, avec "en moyenne une dizaine d'appels par semaine de personnes qui parlent de suicide" en ce moment sur la ligne d'écoute de la commission

INFORMATION :

Commission prévention suicide AMALGAME HUMANI.S
contact@prevention-suicide971.fr
http//www.gouvernement.fr/document-dilcrah
avec le soutien de la Dilcrah"
https://www.facebook.com/amalgameguadeloupe/

amalgamehumanis.fr


****


ILE DE LA REUNION
 
 
JEUDI 10 SEPTEMBRE 2020

Prévention
Le 10 septembre 2020
de 10h30 à 12h00
Prévention du suicide : un débat pour échanger avec des professionnels

A l'occasion de la journée mondiale de prévention du suicide, qui se déroule chaque année le 10 septembre, l'Association Prévention Suicide (APS) organise un débat en live sur Facebook.

A l'occasion de la journée mondiale de prévention du suicide, le 10 septembre, l'Association Prévention Suicide organise un débat. Covid-19 oblige, ce débat se déroulera en live : chacun peut y participer depuis chez lui.

Quand ?

Jeudi 10 septembre de 10h30 à 12h

Comment se connecter ?

Quel est le thème de la discussion ?

Le manque de sommeil, les insomnies, l'hypersomnie, les troubles d’endormissement, le réveil matinal précoce : autant de facteurs qui peuvent entrainer des risques suicidaires. Alors comment réagir?

Qui sont les intervenants ?

  • Docteur Uvarajen Paratian, spécialiste du sommeil , membre d’APS
  • Mme Danon Lutchmee ODAYEN , Directrice d’APS , anthropologue

 

Source

***
MARTINIQUE 

VENDREDI 18 SEPTEMBRE 2020, MARTINIQUE

 "Depuis 4 ans déjà, précisément le 12 septembre 2016, SOS KRIZ forme des préventeurs issus de la société civile pour faire face aux crises suicidaires encore trop nombreuses!

Nos partenaires Orange Caraïbes et EDF nous offrent un numéro vert 0800 100 811 et une plate-forme téléphonique où des hommes et des femmes bénévoles se relaient à tour de rôle à l'écoute des âmes en souffrance.

Plus que de l'écoute ce sont en effet des interventions de crise comme des gestes de premiers secours psychologiques qui permettront d'éviter le pire.

La pandémie de coronavirus n'a pas arrangé les choses : ainsi tout au long de cette journée du 18 septembre, acteurs bénévoles et professionnels partageront leurs tuteurs de résilience dans un contexte exceptionnel.

La peur de mourir, d'être contaminé est sur toutes les lèvres et peut pousser au suicide : travaillons ensemble pour prévenir les suicides!

 Rdv ce vendredi 18 septembre dès 8h par zoom avec le Professeur Jehel, Président de SOS KRIZ et ses invités venus des 4 coins de la terre !

Vous pouvez encore vous inscrire à sos.kriz@gmail.com

ANSANM NOU PLI FO 0800 100 811

 Affiche 

Programme

***

NOUVELLE AQUITAINE
 
Journée mondiale de prévention du suicide du 10 septembre 2020 
Date de publication
9 septembre 2020 Communiqué de Presse ARS NA

Entre 2000 et 2016, le taux de décès par suicide en France a chuté de 33,5 % c’est dire l’efficacité des actions de prévention mises en place.
Ce dossier de presse a pour objectif de présenter les nouvelles pistes de prévention que l'ARS NA a décidé de déployer sur son territoire.

Le dossier de presse est consultable dans les documents à télécharger.

Documents à télécharger

Dossier de presse - Prévention suicide - 9 septembre 2020 (pdf, 1.27 Mo)
Dossier de presse - Prévention suicide - 9 septembre 2020 (pdf, 142.42 Ko)
Dossier de presse - Prévention suicide - Information Journée mondiale 2020 (pdf, 128.13 Ko) 
 

JEUDI 10 SEPTEMBRE 2020, LA ROCHELLE (17)


Journée mondiale de prévention du suicide
Le 10 sept. Le suicide, parlons-en!

18h30 - 21h
Soirée-débat
"D’UNE STRATÉGIE NATIONALE À UNE POLITIQUE DE PROXIMITÉ :LA PRÉVENTION DU SUICIDE "
• 18h | Accueil - Cocktail
• 18h30 | Débat animé par :
Dr Cécile OMNES, Psychiatre, Cheffe du pôle de psychiatrie,
Hôpitaux PLAISIR, membre du Groupement d’Etudes et de
Prévention du Suicide.
Dr Jean-Jacques CHAVAGNAT, Psychiatre, Hôpital Henri
LABORIT POITIERS , membre du Groupement d’Etudes
et de Prévention du Suicide.
Dr Marion TURPIN, Psychiatre et Corine RONDEL,
Coordination Prévention Suicide et Promotion de la Santé
Mentale, Hôpitaux La Rochelle-Ré-Aunis, membres
du Groupement d’Etudes et de Prévention du Suicide.

Amphithéâtre Maubec, IFSI La Rochelle
Rue du Dr Schweitzer - 17000 La Rochelle
 
INSCRIPTIONS CONFÉRENCE : corine.rondel@ght-atlantique17.fr
Organisée à l’occasion de la journée mondiale de prévention du suicide par les référents prévention suicide des services de soins de l’hôpital Marius Lacroix (Groupe Hospitalier Littoral Atlantique) et la Coordination Prévention Suicide Promotion de la Santé Mentale 17 Nord.
 


JEUDI 10 SEPTEMBRE 2020, DORDOGNE (24)
 
 
 

JOURNEE INTERNATIONALE DE PREVENTION DU SUICIDE

Le suicide est l'expression d'une profonde souffrance, d'une grande solitude et d'une impossibilité à trouver d'autres solutions.

Le 10 septembre est la journée internationale de la prévention du suicide.

En parler c'est le premier moyen de le prévenir !

CAMPAGNE DE LA SAFED 24

 

119170961 2699802843571635 5284855731872865319 o

 
 
***
 
VENDREDI 11 SEPTEMBRE 2020, POLYNESIE FRANCAISE

VISIOCONFÉRENCE DE LA JOURNÉE MONDIALE DE PRÉVENTION DU SUICIDE

L’association SOS Suicide a mis en place depuis 2016, en plus de ses actions de sensibilisation et de la ligne de crise, un dispositif de prévention du suicide qui intègre à la fois des entretiens avec bénévoles et psychologues, la remise d’une carte de crise, un rappel téléphonique et soit des soins à médiation corporelle (tels que des massages avec Ylang Ylang), soit des visites mobiles d’intervention.
Le protocole et les résultats détaillés trés encourgeants de ce dispositif au niveau de la diminution du risque de passage à l’acte suicidaire figurent dans un article scientifique original publié en langue anglaise disponible sur le site du “Journal of International Medical Research”. Une version française est disponible sur notre site.Télécharger la version française

au programme :

18h30: Présentation du bureau de l’association et du dispositif de prévention du centre de prévention du suicide par soins psycho corporels et équipe mobile d’intervention
19h00: Pause
19h15: Questions / Réponses
19h45: Conclusions et Fin
Organisée par l’association SOS Suicide, à l’occasion de la « Journée Mondiale de Prévention du Suicide »

Live 1 : Présentation du bureau de l'association et du dispositif de prévention du centre de prévention du suicide par soins psycho corporels et équipe mobile d'intervention

Pour participer à la réunion Zoom, Cliquez ici
ID de réunion : 912 0553 3661
Mot de passe : 7nP2dP

Live 2 : Questions / Réponses
Pour participer à la réunion Zoom, Cliquez ici
Mot de passe : 7nP2dP 
 
 
 
 
****
AUTRES PAYS


BELGIQUE
 
Campagne du Centre de prévention suicide Bruxelles www.preventionsuicide.be

" Journée mondiale de prévention du suicide : ensemble, agissons !

En 2016, la Belgique est entrée dans le top 5 des pays qui ont le plus haut taux de décès par suicide en Europe. Ce constat alarmant nous a poussé à rappeler que tout le monde pouvait agir pour prévenir le suicide. Il ne faut pas être un spécialiste de la santé mentale pour se montrer bienveillant, faire attention aux signes de détresse et relayer les personnes en souffrance vers les ressources disponibles. Au contraire, ce sont des actions qui sont à la portée de tous.

En juin de cette année, nous avons publié un premier bilan de la crise sanitaire dans lequel nous avons confirmé que la crise sanitaire a amplifié la crise suicidaire. En effet, les personnes suicidaires, déjà fragilisées, ont vu leur angoisse et leur stress augmenter. Les conséquences socio-économiques de la crise participent également à une augmentation des facteurs de risque suicidaire (instabilité des systèmes de sécurité, faillites, pertes d’emploi). Les individus et la collectivité ressortent fragilisés.

C'est pourquoi il est urgent d’aborder la prévention du suicide pour briser les tabous, sensibiliser, informer et se montrer solidaire des personnes qui sont en souffrance. Ensemble, agissons !

Comment nous soutenir ?

Assistez à notre séance de sensibilisation (en ligne, gratuite, ouverte à tous, de 11h à 12h) :

Organisée ce 10 septembre de 11h à 12h, cette séance de sensibilisation est proposée par les formateur·rices du Centre de Prévention du Suicide. Elle introduit la prévention du suicide, fait comprendre les signes de détresse et explique les relais disponibles. La fin de séance sera consacrée à un échange de questions-réponses.

Inscrivez-vous via le formulaire en ligne !

Commandez la carte "Ensemble, prévenons le suicide" et prenez-vous en photo avec :
Cette carte est distribuée avec le pin's et les informations de relai pour la région de Bruxelles-Capitale. Vous pouvez la commander en envoyant un email à communication@preventionsuicide.be en précisant le nombre d'exemplaires que vous souhaitez obtenir (pour vous, vos collègues et/ou proches).

Une fois la photo prise, vous pouvez l'envoyer à cette même adresse email et nous la partagerons sur nos comptes Facebook et Twitter. Vous pouvez aussi la publier en utilisant le hashtag :

#JournéeMondialePréventionSuicide

Envoyez vos témoignages et mots d'espoir :

Envoyez votre témoignage ou vos mots d'espoir en cette journée spéciale à communication@preventionsuicide.be ! Nous les partagerons en ligne.


Partagez nos messages de prévention :

Le Centre de Prévention du Suicide publiera des messages de prévention sur ses comptes Facebook et Twitter. Nous comptons sur vous pour les partager !


***

CANADA

Guide pour souligner la Journée mondiale de la prévention du suicide

La 18e Journée mondiale de la prévention du suicide (JMPS) se tiendra le 10 septembre 2020. Cet événement mondial a pour but de sensibiliser nos communautés à l’ampleur du problème et aux façons de le prévenir. Initiative de l’Association internationale pour la prévention du suicide, en collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé, il permet une mobilisation nécessaire pour la cause.

N’oublions pas que chaque année, il y a 800 000 suicides dans le monde, dont 1 100 au Québec, et que chacun d’eux a de lourdes conséquences sur nos communautés.

Ensemble pour prévenir le suicide

Le thème international de cette édition est Travaillons ensemble pour prévenir le suicide. Le suicide est un enjeu collectif et chacun de nous doit contribuer à sa prévention. Des actions simples et variées sont accessibles aux familles, groupes d’amis, collègues de travail, intervenants, élus, citoyens, etc. Les bénéfices associés au travail de prévention sont nombreux et durables pour les personnes en détresse, pour leurs proches et pour nos milieux de vie.

Au Québec, l’AQPS nous invite à être tous Ensemble pour prévenir le suicide, à tendre la main à l’autre et à resserrer notre filet social. Plusieurs gestes simples sont proposés afin de participer à ce grand mouvement de sensibilisation lors de la Journée mondiale.


Comment souligner l’événement dans votre milieu

Pour les Québécois, l’AQPS propose différentes façons de contribuer au mouvement de sensibilisation lors de la Journée mondiale.
Allumez une chandelle
Partagez la photo de votre chandelle sur les réseaux sociaux
Commandez et distribuez du matériel de sensibilisation
Partagez la vidéo de la campagne et les vignettes de sensibilisation
Participez à une activité organisée dans votre région ou organisez votre propre événement
Signez la Déclaration pour la prévention du suicide
Être là pour un proche


Tous les détails dans le guide joint ou la section JMPS

Documentation complémentaire
Guide JMPS 2020
 
En savoir plus https://www.aqps.info/nouvelles/guide-pour-souligner-journee-mondiale-prevention-663.html

***

SUISSE


JEUDI 10 SEPTEMBRE 2020, FRIBOURG

Le 10 septembre est la Journée mondiale de prévention du suicide. A cette occasion, la Haute école de travail social Fribourg annonce l’après-midi de formation «Le suicide: et après? Comprendre et soutenir». l'Association Prévention Suicide Fribourg (PréSuiFri), la Haute école de santé Fribourg (HEdS-FR), la Haute école de travail social Fribourg (HETS-FR), l'Etat de Fribourg (DSAS et service de la formation professionnelle), et le Réseau fribourgeois de santé mentale (RFSM) vous invitent à un après-midi de formation: "Le suicide: et après? Comprendre et soutenir". 

Consultez le programme 

en savoir plus https://www.hets-fr.ch/fr/accueil/no_menu/2020_Suicide 

 

*** 


JEUDI 10 SEPTEMBRE 2020, GENÈVE

 Une chanson co-écrite par Ludovic Bornand, psychologue responsable du pôle Prévention de MALATAVIE (Hôpitaux Universitaires de Genève – Children Action) et Anne Edan, Médecin adjoint responsable de MALATAVIE. Elle est composée et interprétée par une adolescente, Maurine.

 "Nous vous adressons cette chanson dans le contexte de la journée mondiale de Prévention du suicide. Elle est relayée par la chaine Youtube des Hôpitaux Universitaires de Genève et, dès demain, par les réseaux sociaux des HUG."

 « Mal à ta vie », des maux en musique

8 sept. 2020


Le fait d’avoir « mal à sa vie » pendant l’adolescence est normal, mais ne doit pas être négligé. Pour répondre au mieux à la souffrance exprimée par les jeunes, MALATAVIE unité de crise est présente. L’unité est destinée aux jeunes de 12 à 25 ans qui ont des idées suicidaires ou ressentent un mal-être. Elle a vu le jour grâce à un partenariat avec la fondation Children Action. A l’occasion de la journée mondiale de prévention du suicide, l’équipe de MALATAVIE unité de crise est fière de présenter « Mal à ta vie », chanson née de sa rencontre avec Maurine, talentueuse jeune fille de 17 ans. Durant la période de confinement, Maurine a composé et interprété cette chanson, sur un texte de Ludovic Bornand, psychologue, et de la Dre Anne Edan, responsable de l’unité. Des mots justes pour mettre en musique les maux d’adolescents. Plus d’infos : • Site Internet de MALATAVIE unité de crise : https://www.malatavie.ch/ • Retrouvez les compositions de Maurine sur son compte Instagram, @maurine.covers

 

 ***

Journée mondiale de la prévention du suicide

L'Association internationale pour la prévention du suicide (IASP) a préparé une brochure de la Journée mondiale de la prévention du suicide #WSPD pour 2020. À lire en ligne ou à télécharger  en format PDF.

Cliquez ici pour télécharger la brochure en anglais au format PDF.

 

MàJ 07/09/2020

La campagne phare de cette année de l'IASP présente Step Closer: un film de sensibilisation à la Journée mondiale de prévention du suicide. : https://www.youtube.com/watch?v=ndjcJAaOVdg&t=2s

 

 
 
 
 
Brochure de collaboration #wspd pour 2020
La prévention du suicide reste un défi universel.
(Traduction infosuicide)


  Chaque année, le suicide fait partie des 20 principales causes de décès dans le monde chez les personnes de tous âges. Il est responsable de plus de 800 000 décès, ce qui équivaut à un suicide toutes les 40 secondes.

Chaque vie perdue représente le partenaire, l'enfant, le parent, l'ami ou le collègue d'une personne. Pour chaque suicide, environ 135 personnes souffrent d'un chagrin intense ou sont autrement affectées. Cela représente 108 millions de personnes par an profondément affectées par un comportement suicidaire. Le comportement suicidaire comprend le suicide et englobe également les idées suicidaires et les tentatives de suicide. Pour chaque suicide, 25 personnes font une tentative de suicide et beaucoup d'autres ont de sérieuses pensées suicidaires.


Le suicide est le résultat d'une convergence de facteurs de risque génétiques, psychologiques, sociaux et culturels et autres, parfois combinés à des expériences de traumatisme et de perte. Les personnes qui se suicident représentent un groupe hétérogène, avec des influences causales uniques, complexes et multiformes qui précèdent leur acte final. Une telle hétérogénéité présente des défis pour les experts en prévention du suicide. Ces défis peuvent être surmontés en adoptant une approche de prévention du suicide à plusieurs niveaux et cohérente.

Prévenir le suicide est souvent possible et vous êtes un acteur clé de sa prévention!   

Vous pouvez faire une différence - en tant que membre de la société, en tant qu'enfant, en tant que parent, en tant qu'ami, en tant que collègue ou en tant que voisin. Il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire quotidiennement, ainsi que lors de la Journée mondiale de la prévention du suicide (WSPD), pour prévenir les comportements suicidaires. Vous pouvez vous sensibiliser au problème, vous informer et informer les autres sur les causes du suicide et les signes avant-coureurs du suicide, faire preuve de compassion et prendre soin de ceux qui sont en détresse dans votre communauté, remettre en question la stigmatisation associée au suicide, aux comportements suicidaires et aux problèmes de santé mentale. et partagez vos propres expériences.

Brochure #wspd pour les collaborateurs 2019 en prévention du suicideIl faut du travail pour prévenir le suicide.  

Les avantages positifs de ce travail sont infinis et durables et peuvent avoir un impact énorme. Le travail peut toucher non seulement les personnes en détresse mais aussi leurs proches, ceux qui travaillent dans la région et aussi la société dans son ensemble. Nous devons nous efforcer de développer des activités de prévention du suicide fondées sur des preuves qui atteignent ceux qui luttent dans toutes les régions du monde.


Se réunir est essentiel pour prévenir le suicide. 
  

La prévention du suicide nécessite les efforts de beaucoup. Cela comprend la famille, les amis, les collègues, les membres de la communauté, les éducateurs, les chefs religieux, les professionnels de la santé, les responsables politiques et les gouvernements. La prévention du suicide nécessite des stratégies intégratives qui englobent le travail au niveau individuel, des systèmes et de la communauté. Les recherches suggèrent que les efforts de prévention du suicide seront beaucoup plus efficaces s'ils s'étendent sur plusieurs niveaux et intègrent de multiples interventions. Cela nécessite l'implication d'interventions qui se produisent dans les communautés et impliquent des réformes sociales et politiques, ainsi que des interventions qui sont fournies directement aux individus. Pour atteindre notre objectif commun de prévention des comportements suicidaires, en tant que public, en tant qu'organisations, en tant que législateurs et en tant que membres de la société, nous devons travailler en collaboration, de manière coordonnée, en utilisant une approche multidisciplinaire.

Tout le monde peut contribuer à la prévention du suicide.
 

Le comportement suicidaire est universel, ne connaît pas de frontières et affecte tout le monde. Les millions de personnes touchées chaque année par des comportements suicidaires ont une vision exclusive et des voix uniques. Leurs expériences sont inestimables pour éclairer les mesures de prévention du suicide et influencer l'offre de soutiens aux personnes suicidaires et à leur entourage. L'implication des personnes ayant vécu une expérience suicidaire dans la recherche, l'évaluation et l'intervention devrait être au cœur du travail de toute organisation traitant des comportements suicidaires. C'est la troisième année que le thème du WSPD est «Travailler ensemble pour prévenir le suicide». Nous avons choisi ce thème car il met en évidence l'ingrédient le plus essentiel pour une collaboration mondiale efficace en matière de prévention du suicide.Nous avons tous un rôle à jouer et ensemble, nous pouvons relever collectivement les défis posés par les comportements suicidaires dans la société d'aujourd'hui. Le 10 septembre, joignez-vous à nous et à bien d'autres à travers le monde qui jouent leur rôle dans la prévention du suicide. Assurez-vous d'impliquer ou d'inviter d'autres organisations et collaborateurs locaux à organiser un événement pour marquer la WSPD 2020.

«Chaque jour, nous perdons de nombreuses vies à cause du suicide, et beaucoup d’
autres sont profondément touchées par leur décès. Nous
saluons tous ceux qui font face aux défis des idées suicidaires et ceux qui ont perdu des êtres chers par suicide.

Comment participer à WSPD 2020

Ce jeudi 10 septembre, joignez-vous à nous et à bien d'autres à travers le monde qui jouent leur rôle dans la prévention du suicide. Pour optimiser vos activités, assurez-vous d'impliquer ou d'inviter d'autres organisations et collaborateurs locaux à organiser un événement pour marquer WSPD 2020.
pédalez autour du globe brochure #wspd pour 2020
Montrez votre soutien en participant au IASP Cycle Around the Globe , dans lequel nous encourageons nos vaillants participants à parcourir collectivement le globe! Les participants peuvent participer en groupe, individuellement, à domicile, en salle de sport ou n'importe où!
 
allumer une bougie à 20 h à l'occasion de la brochure #wspd de la journée mondiale de la prévention du suicide pour 2019Vous pouvez également participer à notre événement Allumez une bougie dans lequel nous invitons les participants à Allumer une bougie près d'une fenêtre à 20 h sur WSPD comme un symbole de soutien à la prévention du suicide, et pour beaucoup, c'est un moyen de se souvenir d'un être cher. Pour plus d'informations, visitez:

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux

Connectez-vous avec nous sur Facebook , Twitter et YouTube pour partager votre soutien à WSPD 2020. #wspd # wspd2020 #suicideprevention

Téléchargez nos documents WSPD

Téléchargez la feuille d'activités suggérées de WSPD 2020 , ou la présentation Powerpoint sur les faits et les chiffres de WSPD 2020 et de nombreuses autres ressources telles que le  dépliant Take a Minute WSPD ou l' infographie WSPD et plus encore. Visitez la boutique WSPD pour trouver une sélection de produits promotionnels WSPD.




****



World Suicide Prevention Day 2020 Faits et chiffres

Plus de 800 000 personnes meurent chaque année par suicide,
représentant 1 personne toutes les 40 secondes

  • Le suicide est la 15e cause de décès dans le monde, représente 1,4% de tous les décès et
  •  Le taux de suicide mondial est de 11,4 pour 100 000 habitants
15,0 / 100 000 pour les hommes 8,0 / 100 000 pour les femmes


  • Le suicide est la principale cause de décès chez les personnes âgées de 15 à 24 ans dans de nombreux pays européens
  •  À l'échelle mondiale, les taux de suicide dans ce groupe d'âge sont plus élevés chez les hommes que chez les femmes 
  • L'automutilation survient principalement chez les adolescents plus âgés et, dans le monde, est la deuxième cause de décès chez les adolescentes plus âgées

  • En 2012, 76% des suicides dans le monde se sont produits dans des pays à revenu faible ou intermédiaire, dont 39% dans la région de l'Asie du Sud-Est

  • Dans 25 pays (au sein des États membres de l'OMS), le suicide est toujours criminalisé

  • Dans 20 pays supplémentaires, les tentatives de suicide peuvent être punies de peines de prison, selon la charia

  • Le suicide est le résultat d'une convergence de facteurs de risque, y compris, mais sans s'y limiter, les facteurs de risque génétiques, psychologiques, sociaux et culturels, parfois combinés à des expériences de traumatisme et de perte

  • La dépression est le trouble psychiatrique le plus courant chez les personnes qui meurent par suicide

  • 50% des personnes dans les pays à revenu élevé qui meurent par suicide souffrent d'un trouble dépressif majeur au moment de leur décès

  • Pour chaque suicide, 25 personnes font une tentative de suicide

  • 135 personnes sont affectées par chaque décès par suicide

  • Cela équivaut à 108 millions de personnes endeuillées par suicide dans le monde chaque année

Les parents et amis proches des personnes qui meurent par suicide constituent un groupe à haut risque de suicide, en raison:

  • Le traumatisme psychologique d'une perte par suicide 
  • Risque potentiel partagé familial et environnemental
  •  La contagion du suicide par le processus de modélisation sociale, et 
  • Le fardeau de la stigmatisation associé à cette perte

Les stratégies de prévention du suicide visent à prévenir le suicide parmi les groupes ciblés à haut risque, mais aussi à un niveau universel

Les stratégies efficaces de prévention du suicide doivent intégrer des stratégies de politique de santé publique et des stratégies de soins de santé, incorporant des mesures avec les preuves d'efficacité les plus solides telles que:

  • Restriction d'accès aux moyens létaux
  • Traitement de la dépression
  • Assurer la chaîne de soins, et
  • Prévention universelle en milieu scolaire

Les programmes de prévention du suicide font face à des défis permanents, notamment:

  • Ressources insuffisantes
  • Coordination inefficace
  • Accès limité aux données de surveillance sur le suicide et l'automutilation
  • Absence de directives appliquées
  • Manque d'évaluation indépendante et systématique

  • Depuis le rapport mondial 2014 de l'OMS sur la prévention du suicide, des progrès en matière de prévention du suicide sont en cours, en particulier dans les pays où aucune initiative de suicide n'était en cours, comme la Guyane, le Suriname et le Bhoutan.

  • De nombreux pays ont lancé leur deuxième programme national de prévention du suicide, notamment: l'Écosse, l'Angleterre, l'Irlande et les États-Unis

  • Cette Journée mondiale de la prévention du suicide et chaque jour, prenez une minute pour rentrer en contact avec quelqu'un - un parfait inconnu, un membre de la famille proche ou un ami - cela peut changer une vie

L'importance de la communauté

  • Nous faisons tous partie d'une communauté, liée à la famille, aux amis, aux collègues de travail, aux voisins ou aux équipes.

  • Parfois, nous devenons isolés et déconnectés de nos communautés.

  • Nous avons la responsabilité de soutenir et d'encourager ceux qui deviennent vulnérables dans nos communautés.

Tendre la main aux membres de la communauté

  • Si vous êtes inquiet pour quelqu'un de votre communauté, contactez-le et demandez-lui «ça va?»

  • En vous adressant simplement à eux et en leur offrant un soutien sans jugement, vous pouvez faire une différence.

Encouragez notre communauté

  • Encouragez les personnes en détresse à raconter leur propre histoire à leur manière et à leur rythme.
  • En s'engageant dans une écoute active et en atteignant ensemble ceux qui sont vulnérables dans la communauté, nous pouvons bâtir des communautés résilientes et fortes

Personne n'a toutes les réponses

  • Les gens hésitent souvent à intervenir lorsqu'ils s'inquiètent pour les autres.

  • Ils peuvent ne pas se sentir suffisamment informés ou ne pas se sentir comme la bonne personne.

  • Il est important de savoir que les personnes en détresse ne recherchent souvent pas de conseils spécifiques, mais simplement d'être écoutées avec compassion et empathie.

Apprenez des personnes qui vous contactent

  • Les personnes ayant vécu un comportement suicidaire ou un deuil par suicide ont beaucoup à nous apprendre.

  • En écoutant ces personnes souvent inspirantes, nous apprenons et elles peuvent être encouragées à demander de l'aide.
 

References:

WHO, 2014; Mishara & Weisstub 2016; Arsenault-Lapierre et al., 2004; Cavanagh et al., 2003; Pitman et al., 2016; Zalsman et al., 2017


***

Prendre une minute 
https://www.iasp.info/wspd2019/take-a-minute/

Prendre une minute pour tendre la main à quelqu'un dans votre communauté - un membre de la famille, un ami, un collègue ou même un étranger - pourrait changer le cours de la vie d'une autre personne.

Les personnes qui ont survécu à une tentative de suicide ont beaucoup à nous apprendre sur l’importance des paroles et des actes d’autres personnes,
et bon nombre d'entre elles travaillent maintenant comme défenseurs de la prévention du suicide et disposent de ressources éclairées qui sont maintenant facilement accessibles.

Les gens sont souvent réticents à intervenir pour diverses raisons, notamment la peur de ne pas savoir quoi dire. Il est important de se rappeler qu'il n'y a pas de formule spécifique. L’empathie, la compassion, l’intérêt sincère, la connaissance des ressources
et le désir d'aider sont essentiels pour prévenir une tragédie.Un autre facteur qui empêche les individus d’intervenir est le souci d’aggraver la situation. Cette hésitation est compréhensible car le suicide est une question difficile à aborder, accompagnée d'un mythe qui suggère que le fait d'en parler peut inciter les personnes vulnérables à envisager l'idée ou à déclencher l'acte.
Les preuves suggèrent que ce n'est pas le cas. L'offre de soutien et une oreille attentive sont plus susceptibles de réduire la détresse, plutôt que de l'exacerber.Nous devons faire attention à ceux qui n'arrivent pas à s'en sortir.  Souvent, les personnes en détresse ne recherchent souvent pas de conseils spécifiques. Les signes avant-coureurs du suicide sont les suivants: désespoir, rage, colère incontrôlée, recherche de vengeance, comportement imprudent ou activités risquées - apparemment sans réfléchir, se sentir piégé comme s'il n'y avait pas d'autre issue, consommation accrue d'alcool ou de drogue, retrait de ses amis, de la famille et de la société, anxiété, agitation, incapacité de dormir ou dormir tout le temps et les changements d'humeur considérables.

L'oreille attentive de quelqu'un qui a de la compassion, de l'empathie et sans jugement peut aider à redonner espoir. Nous pouvons nous enquérir d'eux, leur demander comment ils vont et les encourager à raconter leur histoire. 
Ce petit geste va très loin. 

Prenez une minute pour noter ce qui se passe entre vous, votre famille, vos amis et vos collègues.
Prenez une minute pour prendre contact et engager une conversation si vous remarquez que quelque chose est différent.
Prenez une minute pour savoir quelle aide est disponible pour vous et les autres.
De nombreuses ressources dignes de confiance sont disponibles pour aider les gens à tendre la main aux personnes à risque de suicide.


#YouCanTalk
Cette campagne vise à donner aux gens la confiance nécessaire pour avoir la conversation en les mettant en contact avec des ressources pour les soutenir. Le message à retenir est qu’il n’est pas nécessaire d’être un clinicien, un médecin généraliste ou une infirmière pour s’enquérir auprès de la personne qui vous préoccupe.
 #YouCanTalk to:
• Membres ou groupes de votre communauté
• Collègues de travail
• Organismes de prévention du suicide
https://www.lifeinmindaustralia.com.au/youcantalk

RUOK?
Ce mouvement de conversation cherche à inspirer les autres à aider à rompre le silence et demander «ça va?» pour soutenir quelqu'un qui lutte avec quelques étapes simples qui pourraient
changer une vie.
https://www.ruok.org.au/how-to-ask


Premiers soins en santé mentale
Ce cours fondé sur des preuves et de renommée internationale enseigne aux participants le cadre de la communication, comment offrir et fournir une aide initiale et comment guider une personne vers un traitement approprié et une autre aide de soutien.
https://www.mhfa.com.au/research/mhfa-course-evaluations

Take 5 to Save Lives
Cette campagne encourage tout le monde à prendre 5 minutes de leur journée et compléter cinq actions:
1. Apprenez les signes avant-coureurs
2. Faites votre part
3. Pratiquer soi-même le prendre soin
4. Tendre la main
5. Passez le mot
https://www.take5tosavelives.org


Il existe également de nombreux autres exemples; des ressources pertinentes peuvent être trouvées sur les sites Web de l'Association internationale pour la prévention du suicide (https://www.iasp.info/resources/Helping_Someone/) et de l'Organisation mondiale de la santé (https://www.who.int/mental_health/suicide-prevention/fr/).


https://www.iasp.info/wspd2020/ 

 


 

 

***

INFO + pour comprendre les différentes dates des journées de prévention du suicide et/ou santé mentale
https://www.infosuicide.org/jnpsjmps/

 

 

1er post 28/07/2020

Aucun commentaire:

Publier un commentaire