lundi 17 décembre 2018

ARTICLE Perspectives/Opinion - Pertinence et expérience des dispositifs de veille et de recontact dans la prévention suicidaire auprès des enfants et des adolescents

Perspectives/Opinion
Pertinence et expérience des dispositifs de veille et de recontact dans la prévention suicidaire auprès des enfants et des adolescents
a Pôle de psychiatrie, CHU Lille, 2, rue André Veraeghe, 59000 Lille, France
 b SCALab, CNRS-UMR 9193, 59000 Lille, France
 c Pôle universitaire de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, centre psychothérapique de Nancy, 54000 Nancy, France
d
EA 4360, APEMAC, université de Lorraine, Nancy, France
L'Encéphale Available online 14 December 2018
Résumé
En France, près d’un adolescent sur 10 a déjà fait une tentative de suicide. La récidive suicidaire reste fréquente et grève le pronostic vital, morbide et fonctionnel des jeunes à long terme. Depuis une quinzaine d’années, les dispositifs de veille et de recontact (DVR) se sont ouverts aux populations mineures pour compléter les stratégies de prévention de la récidive qui leur sont dédiées. La cohérence d’une telle ouverture apparaît à la perspective du défaut d’accès aux soins observé à cet âge. En plus de faciliter l’articulation des différents professionnels mobilisés, les DVR contribuent à lever les barrières à la recherche d’aide, parmi lesquelles l’ambivalence dont font preuve les adolescents pour qui l’autonomisation prime. Les premiers résultats des DVR développés en France auprès des adolescents (dispositifs de l’Asma et de Sépia, VigilanS Ado, Mediaconnex) sont encourageants. Même si la mise en place de ces dispositifs rencontre des défis particuliers au jeune public, il nous semble qu’ils constituent une voie de progression franche pour la prévention de la récidive suicidaire, tant ils viennent en articulation, en complémentarité, voire en synergie des forces déjà mobilisées autour des jeunes en souffrance.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire