vendredi 21 novembre 2014

RECHERCHE FRANCE Facteurs de risque suicidaire et troubles dépressifs

Facteurs de risque suicidaire et troubles dépressifs
European Psychiatry, Volume 29, Issue 8, Supplement, November 2014, Page 565
P. Paris, C. Heteau, O. Maillet, A. Heron
P. Paris
∗ Centre Hospitalier, Dreux, France
∗ Auteur correspondant. Adresse e-mail : pparis@ch-dreux.fr (P. Paris)

Hors-série 1 – 6ème Congrès Français de Psychiatrie – Nice, novembre 2014

Abstract

L’objectif de notre étude comparative est d’isoler des facteurs de risque de passage à l’acte suicidaire en cas de troubles dépressifs. Des patients adultes déprimés sont inclus dans l’étude, après 48 heures d’hospitalisation dans le service de psychiatrie, en distinguant les patients déprimés admis suite à une Tentative de Suicide (groupe « TS ») et les patients déprimés sans TS (groupe « Control »). Le bilan clinique est effectué à l’aide d’auto-questionnaires et d’hétéro-évaluations (Hamilton, coping, insight, dépendance interpersonnelle…) .

Alors que les deux groupes possèdent des caractéristiques sociodémographiques ainsi que des dimensions dépressives comparables, cette étude montre que les patients « TS » sont plus isolés socialement et ont des ATCD familiaux de TS pour 67 % d’entre eux (contre 31 % chez les « Control »). Ces patients « TS » ont un pauvre insight comparé aux patients « Control » et ont une conscience partielle de leurs troubles psychiatriques. Aussi, les deux groupes se distinguent clairement selon les facteurs de coping, tout en ne montrant pas de différence au niveau de la dépendance interpersonnelle. À partir de ces données, nous proposons de nous interroger sur les modalités de sortie des patients déprimés et de discuter d’un programme spécifique de suivi ambulatoire post-crise.
http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0924933814004404

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire