jeudi 14 octobre 2021

MàJ ETUDE RECHERCHE La douleur sociale au centre des conduites suicidaires -

Texte intégral : La douleur sociale au centre des conduites suicidaires
P. Courtet 1, 2, *
E. Olié 1, 2
*
Auteur correspondant
1
CHRU Montpellier - Centre Hospitalier Régional Universitaire [Montpellier]
2
Neuropsychiatrie : recherche épidémiologique et clinique

Résumé : Avec un million de décès dans le monde, le suicide est un problème de santé majeur. Malgré la recherche actuelle, les stratégies thérapeutiques efficaces font encore défaut. Les notes de suicide témoignent souvent de la présence d’une douleur intolérable, qu’elle soit physique et/ou psychologique. Les pathologies somatiques en particulier douloureuses sont reconnues comme facteur de risque suicidaire. En outre, malgré la complexité de sa définition, la douleur psychologique semble centrale dans le processus suicidaire. Enfin, considérer l’exclusion sociale (source de la douleur psychologique) peut aussi aider à comprendre la phénoménologie de l’acte suicidaire. La question du rôle de la douleur dans la survenue d’idées et de comportements suicidaires est donc centrale et ouvre de nouvelles voies de compréhension biologique, notamment à travers le système opioïdergique ou l’étude du fonctionnement cérébral. Après avoir exposé les principales données de la littérature permettant de faire le lien entre phénomène douloureux et conduites suicidaires, nous tenterons d’apporter des arguments montrant que l’approche de la problématique suicidaire par l’angle de la douleur et de la déconnexion sociale permet d’envisager des avancées pour améliorer la qualité de l’évaluation du risque suicidaire, pour développer des stratégies thérapeutiques pharmacologiques ou non aux patients suicidaires et pour proposer des actions de prévention.
https://hal.umontpellier.fr/hal-02566757
Contributeur : Elsevier Import  Soumis le : mercredi 13 octobre 2021

Fichier   S0013700618301994.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Lien texte intégral
Elsevier-hosted Accepted Manuscript

Citation
P. Courtet, E. Olié. La douleur sociale au centre des conduites suicidaires. L'Encéphale, Elsevier Masson, 2019, 45, pp.S7-S12. ⟨10.1016/j.encep.2018.09.005⟩. ⟨hal-02566757⟩

 

 ***

1er post 16/11/2018 : 

La douleur sociale au centre des conduites suicidaires
P. Courtet ⁎ , E. Olié
Département d’urgence et post-urgence psychiatrique, université Montpellier, CHU de Montpellier, 371, avenue du Doyen-Gaston-Giraud, 34295 Montpellier cedex 5, France
13/11/18
⁎Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mardi 13 novembre 2018

Résumé
Avec un million de décès dans le monde, le suicide est un problème de santé majeur. Malgré la recherche actuelle, les stratégies thérapeutiques efficaces font encore défaut. Les notes de suicide témoignent souvent de la présence d’une douleur intolérable, qu’elle soit physique et/ou psychologique. Les pathologies somatiques en particulier douloureuses sont reconnues comme facteur de risque suicidaire. En outre, malgré la complexité de sa définition, la douleur psychologique semble centrale dans le processus suicidaire. Enfin, considérer l’exclusion sociale (source de la douleur psychologique) peut aussi aider à comprendre la phénoménologie de l’acte suicidaire. La question du rôle de la douleur dans la survenue d’idées et de comportements suicidaires est donc centrale et ouvre de nouvelles voies de compréhension biologique, notamment à travers le système opioïdergique ou l’étude du fonctionnement cérébral. Après avoir exposé les principales données de la littérature permettant de faire le lien entre phénomène douloureux et conduites suicidaires, nous tenterons d’apporter des arguments montrant que l’approche de la problématique suicidaire par l’angle de la douleur et de la déconnexion sociale permet d’envisager des avancées pour améliorer la qualité de l’évaluation du risque suicidaire, pour développer des stratégies thérapeutiques pharmacologiques ou non aux patients suicidaires et pour proposer des actions de prévention.Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Exclusion sociale, Évaluation écologique instantanée, Inflammation, Opioïdes, Kétamine

Plan
Introduction
Adversité sociale et geste suicidaire
Évaluation écologique des stress psychosociaux
Douleur sociale et psychologique
Lien entre douleur physique, psychologique et suicide
Approche pharmacologique
Implication du système inflammatoire
Approche psychosociale
Conclusion
Déclaration de liens d’intérêts

Source http://www.em-consulte.com/article/1255316

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire