jeudi 14 juin 2018

USA Explosion des appels aux centres d'écoute après le suicide de célébrités

Explosion des appels aux centres d'écoute après les suicides de Kate Spade et Anthony Bourdain

Repéré par Nina Pareja — 13 juin 2018 http://www.slate.fr*
Aux États-Unis, ils ont augmenté de 65% en une semaine.

Le numéro de suicide écoute en France est le 01 45 39 40 00 | 

Temps de lecture: 2 min — Repéré sur CNN, NBC News

Ce 5 juin, la créatrice de mode américaine, Kate Spade se donnait la mort. Le 8 juin, le chef cuisinier et écrivain américain, Anthony Bourdain se suicidait lui aussi. La mort de ces deux personnalités a déclenché un dispositif de prévention non-officiel: les médias américains diffusent en masse les numéros des lignes d'écoute d'urgence.

Et les appels se multiplient. 65% de coups de téléphone en plus ont été enregistrés en une semaine, rapporte le centre national de prévention au suicide américain. Les SMS envoyés à cet organisme ont augmenté de 116%. Des pics d'appels à l'aide semblables avaient été constatés après le suicide de l'acteur Robin Williams en 2014 et du chanteur des Linkin Park, Chester Bennington, en 2017.

John Drapper, directeur du centre national de prévention au suicide, y voit deux facteurs. D'abord la promotion du numéro dans les médias augmente les chances que les gens appellent. Ensuite, le suicide d'une célébrité peut être un déclencheur de pensées suicidaires chez des personnes déjà vulnérables. Drapper témoigne aussi de personnes qui décrochent leur téléphone dans l'espoir d'être conseillées sur la bonne manière de communiquer avec un proche en détresse.


Et après?


Alors que le taux de suicide a augmenté de 25% aux États-Unis depuis 1999, les appels augmentent, eux aussi, chaque année. L'année dernière, les centres d'écoute en ont reçu près de deux millions.

Jessica Ravitz, journaliste pour CNN s'interroge: «Si plus de personnes sont promptes à demander de l'aide quand le suicide devient un sujet médiatique, que se passe-t-il quand il sort du radar des médias?»

«La prévention au suicide, c'est bien plus que d’empêcher quelqu'un de se donner la mort», explique la docteure Christine Moutier, psychiatre pour la fondation américaine sur la prévention au suicide, à CNN. Elle pense que la prévention au suicide devrait s'organiser comme celle contre les maladies cardiaques, c'est-à-dire, de façon plus diffuse et pas uniquement à un moment critique.

La docteure dresse aussi un parallèle avec la prévention du sida. De 2003 à 2013, le nombre de décès lié à cette maladie a diminué de 49% aux États-Unis, en grande partie grâce à l'augmentation du budget accordé à la prévention. Le budget pour la recherche et la prévention du suicide est presque quatre-vingts fois inférieur à celui consacré au sida, alors même que le nombre de mort du sida est six fois moins important. Christine Moutier espère qu'en augmentant le budget recherche et prévention du suicide, le nombre de personnes qui se donnent la mort diminuera.

En 2016 aux États-Unis, le suicide était la dixième cause de mort avec un taux de 13,42 pour 100.000 habitants. Celui de la France s'établit à 14,9 suicides pour 100.000 habitants d'après l'Observatoire national du suicide (ONS).

On évalue à 10.000 le nombre de personnes qui se suicident chaque année en France. Cela représente trois fois plus de décès que les accidents de la route. Le suicide est, par ailleurs, la deuxième cause de mortalité chez les 15-24 ans. La France a un des taux de suicide les plus élevés d'Europe. Même si ces chiffres peuvent parraître élevés, ils sont en diminution. Le taux de suicide a baissé de 26% entre 2003 et 2014.

Et l'un des premiers facteurs de suicide reste, partout dans le monde, la solitude.

Le numéro de suicide écoute en France est le 01 45 39 40 00

http://www.slate.fr/story/163103/appel-centre-ecoute-suicide-kate-spade-anthony-bourdain

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire