mardi 26 juin 2018

ETUDE RECHERCHE USA Incidence du suicide et avantages potentiels des soins palliatifs chez les anciens combattants atteints d'un cancer du poumon

Info signalée par l'article Les soins palliatifs réduisent le risque de suicide chez les patients souffrant de cancer du poumon avancé synthèse de presse bioéthique
http://www.genethique.org*

25 Juin 2018 Fin de vie

Lors de la réunion annuelle de l'Association américaine de chirurgie thoracique en mai dernier, une récente étude a été présentée qui montre que le taux de suicide des patients en phase terminale de cancer des poumons pouvait être réduit par une prise en charge en soins palliatifs.

Les chercheurs ont examiné des patients du Veteran Affairs Healthcare System atteints de cancer du poumon à un stade avancé. Ils ont découvert que 87% des 20 900 patients atteints de cancer du poumon mouraient de leur cancer, ce qui n’est pas nécessairement le cas chez des patients souffrant d’autres pathologies. Parmi ces décès, trente étaient dus au suicide. Comparé à une population similaire d’anciens combattants, le taux est cinq fois plus élevé.

Le Professeur Donald Sullivan de l'Oregon Health & Science University de Portland qui a dirigé l’étude a expliqué que «le risque de suicide était sous-estimé chez les patients atteints de cancer, en particuliers s’ils étaient à un stade avancé de la maladie ». Une rencontre avec les soins palliatifs réduit les risques de suicide : seuls 20% des patients qui se sont suicidés avaient eu une consultation en soins palliatifs, et 57% des patients dont la cause de décès n'était pas le suicide avaient eu une consultation en soins palliatifs.

Sources:
Medical Press (23/06/2018)

* http://www.genethique.org/fr/les-soins-palliatifs-reduisent-le-risque-de-suicide-chez-les-patients-souffrant-de-cancer-du-poumon#.WzI4w8QyWUk

info +

Références Étude mentionnée https://www.atsjournals.org/doi/abs/10.1164/ajrccm-conference.2018.197.1_MeetingAbstracts.A4167 


autre article sur le sujet

Les soins palliatifs peuvent réduire le risque de suicide chez les anciens combattants atteints du cancer du poumon  d’après Palliative Care May Reduce Suicide Risk in Veterans with Lung Cancer
Par Traci Pedersen
Les anciens combattants atteints d'un cancer du poumon avancé présentent un risque de suicide considérablement plus élevé que le taux déjà élevé chez les anciens combattants. Toutefois, selon une nouvelle étude publiée dans les Annals of American Thoracic Society, ce risque de suicide est considérablement réduit lorsqu'ils reçoivent au moins une visite en soins palliatifs.Les soins palliatifs sont des soins médicaux spécialisés pour les patients souffrant d'une maladie grave. Il vise à soulager la douleur physique et l'inconfort et à s'attaquer à des problèmes psychologiques tels que l'anxiété qui diminue la qualité de vie des personnes atteintes d'une maladie potentiellement mortelle.La nouvelle étude est basée sur les données de milliers de vétérans atteints de cancer du poumon avancé et inscrits au registre central des cancers du Département américain des anciens combattants (VA). Parmi les 20 900 anciens combattants atteints d'un cancer du poumon avancé inscrits au registre, 30 patients se sont suicidés, un taux plus de cinq fois supérieur à la moyenne de tous les vétérans du même âge et du même sexe qui utilisent les soins de santé VA.Cependant, les données ont montré que les personnes atteintes d'un cancer du poumon qui avaient eu au moins une visite de soins palliatifs après leur diagnostic étaient 81% moins susceptibles de se suicider.L'auteur principal, Donald Sullivan, M.D., M.A., M.C.R., a déclaré que l'impact psychologique d'un diagnostic de cancer - en particulier un diagnostic de cancer du poumon - est sous-estimé et largement négligé dans la communauté médicale."Le suicide est un problème de santé publique national important, en particulier chez les patients atteints de cancer du poumon et chez les vétérans", a déclaré Sullivan, professeur adjoint de médecine (médecine pulmonaire et de soins intensifs) à l'école de médecine de l'Oregon."En conséquence, les manifestations de cet impact, telles que l'isolement social, la dépression, l'anxiété, peuvent être non diagnostiquées et non traitées."Sullivan croit que cette étude est la première à étudier le lien entre les soins palliatifs et le risque de suicide chez les patients atteints de cancer. Il a déclaré que bien que plusieurs sociétés médicales recommandent des soins palliatifs pour tous les patients atteints d'un cancer du poumon au stade avancé, il existe souvent un fossé entre les recommandations et la pratique."Les obstacles aux soins palliatifs sont nombreux et, malheureusement, certains sont liés à la référence de cliniciens", a-t-il déclaré. "Tous les médecins ne sont pas conscients des avantages des soins palliatifs."Sullivan croit que des soins palliatifs devraient être offerts à tous les patients peu après avoir reçu un diagnostic de cancer du poumon au stade avancé. Le meilleur scénario serait une approche intégrée dans laquelle les patients gravement malades recevraient des soins palliatifs en même temps qu’ils recevaient d’autres traitements comme la chimiothérapie, at-il ajouté.Il a souligné que les cliniciens doivent être vigilants vis-à-vis des conditions ou des troubles supplémentaires, tels que les maladies psychologiques concomitantes, chez leurs patients et se familiariser avec les ressources locales."Pour les patients et les familles, il est important de comprendre que ces risques existent et de ne pas avoir peur de demander de l'aide à vos prestataires", a déclaré Sullivan."Nous ne pouvons vraiment pas nous permettre d'attendre plus de données", a-t-il déclaré."J'aimerais voir plus d'efforts pour dépister et traiter les maladies psychologiques concomitantes chez les patients atteints d'un cancer du poumon pour lesquels il existe de bonnes preuves. Je crois également que des efforts supplémentaires sont nécessaires pour intégrer les soins palliatifs plus tôt dans le paradigme du traitement du cancer du poumon. "Source:
Oregon Health & Science University 

Source https://psychcentral.com/news/2018/08/12/palliative-care-may-reduce-suicide-risk-in-veterans-with-lung-cancer/137782.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire