mardi 18 février 2014

ACTU SUR SOCIAL-SANTE.GOUV.FR DOSSIER SUICIDE PERSONNES AGEES

Prévention du suicide - 17 février 2014
http://www.social-sante.gouv.fr/espaces,770/personnes-agees-autonomie,776/institutionnel,797/lettre-d-information,2870/dernieres-parutions,2909/lettre-d-information-5-17-fevrier,2945/prevention-du-suicide,17068.html
Chaque année, plus de 10 000 personnes se suicident en France, soit un suicide toutes les 50 minutes. Les personnes âgées sont particulièrement concernées par ce fléau. Pour mobiliser l’ensemble de la société, une journée nationale était consacrée à ce thème ce mercredi 5 février.
Prévention du suicide
28% des suicides concernent des personnes âgées de plus de 65 ans. En qualité de ministre déléguée en charge des Personnes âgées et de l’Autonomie, Michèle Delaunay attache donc une importance particulière à cette question.
Dès le 23 mai 2013, la ministre a installé, au sein du CNBD (Comité National pour la Bientraitance et les Droits des Personnes Âgées et des Personnes Handicapées), un groupe de travail chargé de proposer des pistes pour l’amélioration de la politique de prévention du suicide. Elaborées à partir d’expériences concrètes, les propositions du groupe d’experts ont été remises à la ministre le 8 octobre 2013.
En s’appuyant sur les conclusions de ce rapport, Michèle Delaunay a décidé, en lien avec Marisol Touraine, de mettre en œuvre un plan national de prévention du suicide. Inscrit dans le cadre de la future loi d’adaptation de la société au vieillissement, ce plan d’action se divise autour de trois axes :
  • Développer la formation des personnes intervenant auprès des populations âgées de manière à procéder à une meilleure identification des risques suicidaires,
  • Rapprocher la psychiatrie et la gériatrie dans le but de mieux diagnostiquer la dépression et d’améliorer la prise en charge des personnes âgées en situation de détresse psychologique
  • Développer et mettre en œuvre un programme d’études permettant de mieux coordonner les recherches sur la question du suicide.
Ces mesures concrètes viennent s’ajouter à la volonté d’améliorer le quotidien de nos aînés. En évitant l’isolement social des âgés Monalisa, en facilitant le maintien à domicile et le maintien à l’autonomie, et en changeant le regard de notre société sur le vieillissement, Michèle Delaunay souhaite créer un environnement propice au bien-vieillir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire