mardi 9 octobre 2018

ETUDE RECHERCHE Un modèle complet de facteurs prédictifs de tentative de suicide chez les personnes déprimées et des effets du comportement de recherche d'un traitement: résultats d'une étude prospective nationale triennale

J Clin Psychiatry. 2018 Jul 31;79(5). pii: 17m11704. doi: 10.4088/JCP.17m11704.
A Comprehensive Model of Predictors of Suicide Attempt in Depressed Individuals and Effect of Treatment-Seeking Behavior: Results From a National 3-Year Prospective Study.
Hoertel N1,2,3,4, Blanco C5, Olfson M2, Oquendo MA6, Wall MM2,7, Franco S2, Leleu H8, Lemogne C3,4, Falissard B9, Limosin F3,4.
1 Department of Psychiatry, Corentin Celton Hospital, Paris Descartes University, 4 parvis Corentin Celton; 92130 Issy-les-Moulineaux, France. nico.hoertel@yahoo.fr.
2 Department of Psychiatry, New York State Psychiatric Institute/Columbia University, New York, New York, USA.
3 Department of Psychiatry, Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (APHP), Corentin Celton Hospital, Paris Descartes University, PRES Sorbonne Paris Cité, Paris, France.
4 INSERM UMR 894, Psychiatry and Neurosciences Center; Paris Descartes University, PRES Sorbonne Paris Cité, Paris, France.
5 Division of Epidemiology, Services, and Prevention Research, National Institute on Drug Abuse, Bethesda, Maryland, USA.
6 Perelman School of Medicine, University of Pennsylvania, Philadelphia, Pennsylvania, USA.
7 Department of Biostatistics, Mailman School of Public Health, Columbia University, New York, New York, USA.
8 Public Health Expertise, Paris, France.
9 Centre de Recherche en Epidemiologie et Santé des Populations (CESP), Paris-Saclay University, Paris-Sud University, UVSQ, INSERM, APHP, Paris, France.

OBJECTIF:

De multiples facteurs ont un impact sur le risque de tentative de suicide chez les personnes dépressives. Le nombre élevé de facteurs contributifs et leur cooccurrence fréquente suggèrent la nécessité de les combiner dans des modèles d'intégratifs pour élaborer des stratégies de prévention du suicide plus efficaces. Ce rapport présente un modèle complet du risque de suicide sur 3 ans chez les personnes présentant un épisode dépressif majeur (EDM) à l'aide d'une étude longitudinale représentative au niveau national, l'Enquête épidémiologique nationale sur l'alcool et les affections apparentées (NESARC; vague 1, 2001-2002; Vague 2, 2004-2005).

MÉTHODES :

La modélisation par équation structurelle a été utilisée pour examiner simultanément les effets de quatre grands groupes de facteurs cliniques précédemment identifiés comme prédicteurs potentiels des tentatives de suicide: (1) sévérité de la maladie dépressive, (2) sévérité de la comorbidité psychiatrique et physique, (3) caractéristiques sociodémographiques, et (4) comportement de recherche de traitement.

RÉSULTATS:

Environ 3,5% des 2 587 participants chez qui un diagnostic de EDM avait été diagnostiqué selon le DSM-IV ont fait une tentative de suicide au cours de la période de suivi de trois ans. Plusieurs facteurs prédisaient la tentative de suicide indépendamment l'un de l'autre: l'absence de comportement de recherche du traitement pour le EDM, la gravité de la maladie dépressive ( pensées de mort récurrentes, tentatives de suicide antérieures et la gravité de la dimension générale des symptômes dépressifs représentant l'effet conjoint de la plupart des symptômes dépressifs) et la gravité des comorbidités (c’est-à-dire la gravité du facteur psychopathologique général représentant les mécanismes communs à tous les troubles psychiatriques concomitants et à une qualité de vie inférieure liée à la santé mentale). Aucune caractéristique sociodémographique n'a contribué de manière indépendante à ce risque.

CONCLUSIONS:

Ce modèle peut aider à identifier les personnes à haut risque atteintes de EDM et à orienter les recherches futures sur le risque de suicide.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire