jeudi 18 juin 2020

ETUDE RECHERCHE Prendre soin des jeunes suicidaires jusque sur les réseaux sociaux : le projet Elios

Prendre soin des jeunes suicidaires jusque sur les réseaux sociaux : le projet Elios
L'Information PsychiatriqueVolume 96, numéro 5, Mai 2020
Auteurs Charles-Edouard Notredame 1 2 3 4 * Margot Morgiève 3 4 5 Xavier Briffaut 5 Pierre Grandgenèvre 1 2 3 4 Nathalie Pauwels 4 6 7 Stéphane Duhem 6 7 8 Anne-Laure Demarty 1 Christophe Debien 1 2 3 7 Marielle Wathelet 3 4 7 9 Guillaume Vaiva 1 2 3 7
1 CHU Lille, Service de psychiatrie, F-59000 Lille, France
2 Unité Inserm U1172, Centre de recherche neurosciences et cognitions, Équipe plasticité & subjectivité, Université de Lille, F-59000 Lille, France
3 Groupement d’étude et de prévention du suicide, France
4 Programme Papageno, France
5 Centre de recherche médecine, Sciences, Santé, Santé mentale, Société (Cermes3), UMR CNRS 8211, Unité Inserm 988-EHESS-Université Paris Descartes, F-75006 Paris, France
6 Fédération régionale de recherche en psychiatrie et santé mentale Hauts-de-France, F-59350 Saint-André, France
7 Centre national de ressources et de résilience, F-59000 Lille, France
8 Univ. Lille, Inserm, CHU Lille, CIC1403, Centre d’investigation clinique, F-59000 Lille, France
9 CHU Lille, Service d’épidémiologie, Santé publique et économie de la santé, F-59000 Lille, France
* Correspondance
Mots-clés : suicide, prévention, jeunes adultes, réseaux sociaux, télé-intervention
DOI : 10.1684/ipe.2020.2112
Page(s) : 340-7
Année de parution : 2020
Bien que la vulnérabilité particulière des adolescents et des jeunes adultes aux conduites suicidaires soit largement établie, le défaut persistant d’accès aux soins dans cette population reste un obstacle majeur à la prévention. Sans être dénués de risques propres, les réseaux sociaux, dont l’utilisation s’est largement généralisée, offrent des modalités d’interaction et de communication qui pourraient permettre de dépasser les classiques obstacles à la recherche d’aide. Le projet d’Équipe en ligne d’intervention et d’orientation pour la prévention du suicide (Elios) vise à exploiter les potentialités du numérique pour favoriser l’accès aux soins chez les jeunes suicidaires. Il consiste en une équipe de web-cliniciens qui interviendront directement sur les réseaux sociaux, en utilisant des solutions technologiques innovantes et intégrées, pour apporter aux jeunes une première réponse, soutenir leur démarche de demande d’aide, les sécuriser lorsque nécessaire et les orienter vers des services de soins conventionnels. Actuellement mis en œuvre et évalué dans le cadre d’un essai contrôlé randomisé, le dispositif pourrait être généralisé comme une offre de soins de droit commun.
https://www.jle.com/fr/revues/ipe/e-docs/prendre_soin_des_jeunes_suicidaires_jusque_sur_les_reseaux_sociaux_le_projet_elios_317234/article.phtml

Aucun commentaire:

Publier un commentaire