vendredi 26 juin 2020

ETUDE RECHERCHE De l’intérêt des bases de données médico-légales dans la prévention des suicides

Lettre à la rédaction
De l’intérêt des bases de données médico-légales dans la prévention des suicides - 25/03/20
The value of Police databases in preventing suicides
Doi : 10.1016/j.encep.2019.07.007 
E. Drouin

 Centre d’études de la Renaissance Tours, 59, rue Néricault-Destouches, BP 12050, 37020 Tours cedex 1, France
L'Encéphale
Volume 46, Issue 2, April 2020, Pages 164-166

extrait
"Alors que les Agences Régionales de Santé (ARS) ont toutes validé à l’été 2018 leur projet régional de santé de seconde génération (PRS2) en lien avec la stratégie nationale de santé (SNS), ces agences continuent l’élaboration des parcours « santé mentale » avec les Projet Territoriaux de Santé Mentale (PTSM). Nombre d’entre elles réalisent des diagnostics partagés à l’échelle de leur conférence territoriale de santé (CTS), le plus souvent à limite départementale, qui comprend désormais une commission santé mentale et une commission des usagers. Dans l’Orne, il nous a semblé important d’étudier les suicides à partir des bases de données de la police (Alençon, Flers et Argentan) et de la gendarmerie, afin d’avoir une vision complémentaire à celles des données du PMSI-MCO (avec l’accord préalable du Procureur de la République de l’Orne)."


Aucun commentaire:

Publier un commentaire