vendredi 6 février 2015

LITTERATURE édition| Nouvelle parution Maupassant, Contes sur le suicide

édition| Nouvelle parution

Maupassant, Contes sur le suicide

Contes choisis par Eva Yampolsky.
Paris : Allia, 2015.
128 p.

6,50 EUR
source Information publiée le 5 février 2015 par Nicolas Geneix http://www.fabula.org/actualites/maupassant-contes-sur-le-suicide_66991.php
Présentation de l'éditeur :
Oh ! reprit le secrétaire, l'œuvre a une vogue inouïe. Tout le monde chic de l'univers entier en fait partie pour avoir l'air de mépriser la mort. Puis, une fois qu'ils sont ici, ils se croient obligés d'être gais afin de ne pas paraître effrayés. Alors, on plaisante, on rit, on blague, on a de l'esprit et on apprend à en avoir. C'est certainement aujourd'hui l'endroit le mieux fréquenté et le plus amusant de Paris. Les femmes mêmes s'occupent en ce moment de créer une annexe pour elles.
– Et malgré cela, vous avez beaucoup de suicides dans la maison ?
– Comme je vous l'ai dit, environ quarante ou cinquante par jour.

Le 1er janvier 1892, Guy de Maupassant se trancha la gorge à l'aide d'un coupe-papier. Bien qu'il n'en gardât qu'une blessure sans gravité, le maître de la nouvelle réaliste ne pouvait qu'évoquer ce thème de la mort volontaire dans ses écrits. Les huit nouvelles qui composent ce recueil en sont le saisissant témoignage. Trahison amoureuse, désillusion, humiliation ou solitude… peuvent aisément être invoquées comme causes du mal-être. La prise de conscience soudaine de la vacuité de l'existence peut aussi aboutir à ce geste irréversible. Comme ce comptable, monsieur Leras, heureux le matin, retrouvé pendu à un arbre du bois de Boulogne le soir. La confrontation du bonheur des autres avec la monotonie de sa propre vie lui fut insupportable. Geste parfois inexplicable aux yeux d'autrui, le suicide trouve aussi ses raisons dans les petits chagrins, voire dans une simple indigestion, comme l'explique cet homme qui a intenté à sa vie dans une lettre adressée… à lui-même. Le thème du miroir chez Maupassant trouve dans ces nouvelles traitant du suicide un sens nouveau : l'on traverse le miroir que nous tend la société ou celui que nous tendons à nous-mêmes… pour passer de l'autre côté.
Lire un extrait
Url de référence :
http://www.editions-allia.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire