samedi 14 février 2015

CANADA CAMPAGNE PREVENTION ORIGINALE Les salons de coiffure pour hommes sensibilisés à la cause

Actualités Communautaire Semaine nationale de prévention du suicide

Les salons de coiffure pour hommes sensibilisés à la cause



Le salon d'Yvon Asselin fait partie des huit de Huntingdon qui seront visités par les intervenants du Tournant. Deux le seront à Ormstown et Hemmingford et un seul le sera dans les municipalités d' Howick, Saint-Chrysostome, Saint-Louis-de-Gonzague et Saint-Stanislas-de-Kostka.
TC Média-Marie-Claude Pilon
Le salon d'Yvon Asselin fait partie des huit de Huntingdon qui seront visités par les intervenants du Tournant. Deux le seront à Ormstown et Hemmingford et un seul le sera dans les municipalités d' Howick, Saint-Chrysostome, Saint-Louis-de-Gonzague et Saint-Stanislas-de-Kostka.


HAUT-SAINT-LAURENT -  Cette année, la prévention du suicide passe par les salons de coiffure pour hommes du Haut-Saint-Laurent.
C'est le centre de crise et prévention du suicide Le Tournant qui est à l'origine de cette initiative particulière à l'occasion de la Semaine nationale de prévention du suicide qui prend fin le 7 février.
 « On a décidé de cibler ce type de commerce spécialisé en coiffure masculine car les risques de suicide sont 3,4 fois plus élevés chez les hommes. Au total, une dizaine de salons de la région seront visités par notre équipe cette semaine », indique Sylvie Mayer, responsable des formations en prévention du suicide au sein de l'organisme.
Sur place, une lettre expliquant les services offerts par le Tournant et des dépliants seront remis aux propriétaires intéressés. Ceux-ci seront invités à les remettre à leur clientèle à risque au cours des prochains jours.
« J'ai accepté d'y prendre part car je suis touché indirectement par la cause. Par chance aucun de mes proches ne s'est enlevé la vie, mais je connais des gens qui l'ont fait. Sur ma chaise, plusieurs clients me confient leurs états d'âmes et d'autres se défoulent parfois », indique Yvon Asselin, propriétaire du Salon Yvon sis au 75 rue Châteauguay.
Cinq suicides par an dans le Haut-Saint-Laurent
Selon Mme Mayer, cinq personnes demeurant dans le Haut-Saint-Laurent choisissent délibérément de mettre un terme à leur vie chaque année. À l'échelle provinciale, c'est trois personnes par jours qui perdent la vie de cette façon.
 « La Semaine de prévention du suicide est l'occasion d'en parler en diffusant les ressources d'aide et en travaillant de concert pour faire en sorte que le suicide ne soit plus une solution. Le thème de la Semaine nationale actuellement en cours est "T'es important pour nous. Le suicide n'est pas une option », conclut-elle.
Rappelons en terminant que de l'aide professionnelle existe pour les personnes qui ont des pensées suicidaires, leurs proches et les endeuillés par suicide. On peut composer le 450 371-4090 ou le 1 866-APPELLE (277-3553), 7 jours sur 7, 24 heures sur 24.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire