lundi 27 juin 2022

ETUDE RECHERCHE EPIDEMIOLOGIE Suicides et tentatives de suicide : quelle tendance sur les 10 dernières années ?

Suicides et tentatives de suicide : quelle tendance sur les 10 dernières années ?
Caroline Guignot  27 juin 2022
https://www.univadis.fr/*
  • Selon une étude menée en France métropolitaine sur les données de Santé Publique France, les tentatives de suicide et les suicides tendent à être moins fréquents depuis 2009. Cette tendance peut être le fruit des politiques nationales de prévention.  Un tassement semble cependant se faire sur les toutes dernières années de suivi, comme le suggèrent certaines alertes récentes. 

  • Les tentatives sont plus souvent faites par des femmes, et les décès par suicide concernent principalement des hommes. L’âge moyen et les moyens utilisés étaient différents. 

  • Enfin, il existe à la fois une disparité territoriale et une saisonnalité des évènements, qui ont principalement lieu au printemps, potentiellement liés à certains facteurs biologiques (sérotoninergiques notamment)

Pourquoi est-ce important ?

On estime qu’environ 10.000 personnes meurent par suicide chaque année en France, un des chiffres les plus élevés d’Europe, sachant qu’il existerait dix à vingt fois plus de tentatives de suicide que de suicides. Comprendre les paramètres associés à ces évènements est important pour les professionnels de santé, quand on sait que la moitié des personnes mortes par suicide en ont consulté un dans le mois précédant leur décès. Santé Publique France a mis en place une surveillance épidémiologique qui permet d'examiner les données et les dynamiques relatives à ces évènements au cours des 10 dernières années.

Méthodologie

L’analyse du nombre de décès par suicide (selon les certificats de décès) sur la période de l'étude sur 2009-2018 et celle du nombre de tentatives de suicide (consultations, hospitalisations, urgences pour tentative) sur 2009-2015 en France métropolitaine a été menée à partir de la base de données de Santé Publique France.

Principaux résultats

Sur la période d’analyse, on comptait 68.316 décès par suicide et 913.938 tentatives de suicide. Ces chiffres ont suivi une courbe décroissante au cours du temps, avec une diminution de 14,49% et 11,69% respectivement entre 2009 et 2015. La courbe montre toutefois l’arrêt de cette dynamique sur la dernière année de suivi (2017-2018 pour les suicides et 2014-2015 pour les tentatives).

En moyenne, un tiers des suicides et deux tiers tentatives concernent un sujet ayant un trouble psychiatrique associé. Il s’agissait principalement de sujets ayant un trouble psychiatrique diagnostiqué, des troubles de l'humeur, des troubles liés à l’usage de substances et des troubles de la personnalité. Par ailleurs, il existe bien une saisonnalité des évènements, globalement reproductible d’une année sur l’autre, avec schématiquement une diminution en hiver et une augmentation des évènements au printemps.

Les tentatives de suicide concernent principalement des femmes (74,8%) et concernent surtout les 15-19 ans et les 40-49 ans. Elles sont principalement réalisées via un usage de médicaments (82,02%). Sur le plan territorial, la Somme est le département le plus touché (6,63/100.000 habitants/semaine), suivis par les Côtes d'Armor, la Manche, le Finistère, et la Seine Maritime.

Les décès par suicide touchent, eux, principalement des hommes (74,8%). Ils augmentent progressivement avec l'âge, avec un pic entre 45 et 54 ans, et leur nombre reste stable chez les sujets les plus âgés. Ces décès sont principalement secondaires à une pendaison (54,25%), puis à l’usage d’armes à feu (13,72%) et l’ingestion de produits toxiques (11,5%). Sur le plan territorial, le taux de suicide le plus élevé concerne les Côtes d'Armor (0,57/100.000 habitants/semaine), puis la Manche, le Morbihan et le Finistère.

https://www.univadis.fr/viewarticle/suicides-et-tentatives-de-suicide--quelle-tendance-sur-les-10-dernieres-annees-



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire