samedi 14 mai 2022

ETUDE RECHERCHE Le suicide des appelés grecs : une analyse sociologique

Angeliki Drongiti - Le suicide des appelés grecs : une analyse sociologique
16 avr. 2022 

 

 

Le service militaire d’une durée de 9 mois constitue une obligation légale pour les jeunes hommes grecs. Il s’agit d’une étape incontournable dans la vie sociale des Grecs : après la libération de l’armée, les jeunes sont considérés comme des hommes socialement validés, comme adultes indépendants, prêts à trouver un emploi stable et à fonder une famille. Toutefois, il s’avère qu’un nombre important de conscrits mettent fin à leurs jours durant le service : les hommes sous les drapeaux se suicident au moins trois fois plus que les civils de la même tranche d’âge. Comment peut-on comprendre les suicides du point de vue sociologique ? Angeliki Drongiti analyse ce phénomène social méconnu et obscur inspirée par la sociologie du suicide, la sociologie de l’armée et de la sociologie du genre. --------------------------------------------------------------------- Angeliki Drongiti, docteure en sociologie, est chercheuse post-doctorante au Laboratoire Mobilités, réseaux, territoires, environnement (MRTE) de l’Université de Cergy et membre du Laboratoire Cresppa-CSU. Ses intérêts scientifiques se focalisent sur la sociologie de l’armée, les études du genre, les approches sociologiques du suicide ainsi que sur le terrorisme. Entre 2018 et 2021 elle était membre associé au CENS et elle a enseigné au Département de sociologie de l’Université de Nantes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire