jeudi 12 mai 2022

Etats-Unis : près de la moitié des jeunes LGBTQ ont pensé à se suicider en 2021

Etats-Unis : près de la moitié des jeunes LGBTQ ont pensé à se suicider en 2021
Le sondage, mené auprès de 34 000 jeunes de 13 à 24 ans qui s’identifient comme LGBTQ, montre que 45% ont «sérieusement envisagé une tentative de suicide en 2021», et que 14% ont fait une tentative de suicide au cours de l’année.
Plus largement, les experts ont constaté une hausse du taux de suicide chez les jeunes aux Etats-Unis, notamment les lycéens, pendant la pandémie de Covid-19 et l'isolement social qu'elle a provoqué. REUTERS/Bernadett Szabo

Par Le Parisien avec AFP
Le 4 mai 2022 à 21h20


En sondant l’état de santé mentale des jeunes LGBTQ, Amit Paley a découvert l’ampleur de leur détresse. Le directeur exécutif du Trevor Project, une association de prévention du suicide chez les jeunes LGBTQ (acronyme de lesbien, gay, bisexuel, transgenre et queer), a réalisé un sondage auprès de 34 000 personnes de 13 à 24 ans aux États-Unis. Il révèle que près de la moitié d’entre eux a « sérieusement envisagé une tentative de suicide » en 2021.

Publié ce mercredi, le sondage « montre que les taux de pensées suicidaires sont à la hausse depuis ces trois dernières années parmi les jeunes LGBTQ », selon Amit Paley. Plus précisément, 45 % des sondés ont « sérieusement envisagé une tentative de suicide en 2021 », et 14 % ont fait une tentative de suicide au cours de l’année. Sur la tranche d’âge 13 à 17 ans, le chiffre s’élève à 50 %.

Plus largement, les experts ont constaté une hausse du taux de suicide chez les jeunes aux États-Unis, notamment les lycéens, pendant la pandémie de Covid-19 et les isolations sociales qu’elle a provoquées. Mais une étude de 2019 des Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), la principale autorité sanitaire américaine, révélait déjà qu’il existait chez les lycéens du pays « une différence significative dans le fait d’avoir sérieusement envisagé une tentative de suicide selon son orientation sexuelle ».

Ainsi, 14,5 % des élèves qui s’identifiaient comme hétérosexuels ont répondu par l’affirmative à cette question, mais chez les élèves qui s’identifiaient comme lesbiennes, gays, ou bisexuels, le chiffre grimpait à 46,8 %.

Une vague de législations anti-transgenres

Le contexte de ces dernières années dans le pays n’a fait que renforcer ces tendances, analyse The Trevor Project. « La pandémie de Covid-19 et une vague sans précédent de législations anti-transgenres continuent d’affecter la santé mentale des jeunes LGBTQ de manière négative. »

Et cette trajectoire politique a des conséquences, constate l’association : le nombre de jeunes LGBTQ qui ont « sérieusement envisagé une tentative de suicide » est en augmentation de deux points de pourcentage par rapport à son sondage de 2020, et de cinq points par rapport à celui de 2019. Globalement, 73 % des jeunes LGBTQ aux États-Unis ont déclaré avoir éprouvé en 2021 des symptômes d’anxiété et 58 % des symptômes de dépression.

https://www.leparisien.fr/societe/etats-unis-pres-de-la-moitie-des-jeunes-lgbtq-ont-pense-a-se-suicider-en-2021-04-05-2022-XSLLUQFOXNENHCLMEY5HK7SPLY.php



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire