vendredi 2 avril 2021

ETUDE RECHERCHE Prévalence et impact du suicide de patients chez les psychiatres : résultats d’une étude française en ligne

Prévalence et impact du suicide de patients chez les psychiatres : résultats d’une étude française en ligne
02/04/21
Doi : 10.1016/j.encep.2020.11.011 
E. Leaune a, b, , R. Allali c, J.-Y. Rotgé d, e, L. Simon a, M. Vieux a, P. Fossati d, e, R. Gaillard f, D. Gourion g, h, M. Masson i, j, E. Olié k, G. Vaiva l, m
a Centre Hospitalier le Vinatier, Bron, France 
b INSERM, U1028, CNRS, UMR5292, Lyon Neuroscience Research Center, Psychiatric Disorders: from Resistance to Response – PSYR2 Team, 69000 Lyon, France 
c CHU Paris Seine-Saint-Denis, Hôpital Avicenne, Bobigny, France 
d AP–HP, Service de Psychiatrie d’Adultes, AP–HP–Sorbonne, Paris, France 
e Inserm U 1127, CNRS UMR 7225, Sorbonne Université, ICM-A-IHU, “Control-Interoception – Attention”, Paris, France 
f Université de Paris, GHU Psychiatrie et neurosciences, Paris, France 
g Paris, France 
h HEC Paris, Jouy-en-Josas, France 
i Nightingale Hospitals-Paris, Clinique du Château de Garches, Garches, France 
j SHU, GHU Psychiatrie et neurosciences, Paris, France 
k Departement of Emergency Psychiatry and Acute Care, Lapeyronie Hospital, PSNREC, Université Montpellier, INSERM, CHU de Montpellier, Montpellier, France 
l Université Lille, Inserm, CHU Lille, U1172, Lille Neuroscience & Cognition (LilNCog), 59000 Lille, France 
m Centre National de Ressources & Résilience pour les psychotraumatismes (Cn2r Lille Paris), 59000 Lille, France 
Corresponding author at: CH le Vinatier, 95, boulevard Pinel, BP 300 39, 69678 Bron cedex, France.CH le Vinatier95, boulevard Pinel, BP 300 39Bron cedex 69678France

Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Friday 02 April 2021

Résumé
L’exposition aux suicides de patients est une expérience fréquente et difficile pour les professionnels de la santé mentale, marquée par un potentiel impact traumatique, émotionnel et professionnel qui peut placer les professionnels exposés en grande vulnérabilité. Pour autant, aucune étude n’a jusqu’alors évalué la prévalence et l’impact du suicide d’un patient chez les psychiatres français.

Méthode
Une enquête nationale a été réalisée entre septembre et décembre 2019 afin d’évaluer chez les psychiatres français (a) la prévalence de l’exposition aux suicides de patients, (b) les impact traumatiques, émotionnels et professionnels de l’exposition au suicide d’un patient, et (c) le soutien reçu dans l’après-coup du suicide d’un patient. Les participants ont été contactés par mail pour répondre à un questionnaire en ligne de 62 items, incluant une mesure de l’impact traumatique via l’Impact of Event Scale. L’impact émotionnel et professionnel, ainsi que le soutien perçu, étaient évalués à l’aide d’échelles dédiées non validées.

Résultats
Un total de 764 psychiatres a entièrement rempli le questionnaire. Parmi les psychiatres, 87,3 % d’entre eux avaient été exposés au suicide d’un patient au cours de leur carrière et 13,7 % rapportaient des symptômes de stress post-traumatique dans les suites de l’exposition. La culpabilité, la tristesse et le sentiment de choc étaient les émotions les plus fréquemment rapportées. Sur le plan professionnel, 15,1 % des psychiatres exposés au suicide d’un patient ont envisagé de changer de carrière. Les suicides de patients les plus impactants sur le plan émotionnel étaient ceux survenant pendant l’internat ou pendant les dix premières années d’exercice. Parmi les participants, 37,1 % n’avaient reçu aucun soutien après l’exposition au suicide du patient et 50,4 % rapportaient qu’aucune réunion n’avaient été mise en place dans les suites de l’évènement. Le sentiment de responsabilité vis-à-vis du suicide étaient le prédicteur le plus important pour l’impact négatif du suicide d’un patient.

Conclusion
Nos résultats démontrent l’importante prévalence de l’exposition aux suicides de patients chez les psychiatres français, associée à un impact important sur le plan émotionnel, traumatique et professionnel. Nos résultats soulignent l’importance d’implémenter des programmes de formation au cours des études et de postvention en milieu professionnel pour soutenir les psychiatres exposés au suicide d’un patient.Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Suicide de patient, Psychiatre, Postvention, Événements indésirables, Secondes victimes, Symptômes de stress post-traumatique, Survivants de suicide

Plan
Introduction
Method
Survey
Exposure
Variables, impacts and support
Statistical analysis
Ethical approval
Results
Participants
Exposure
Traumatic impact
Emotional impact
Professional impact
Most impacted psychiatrists
Moderating factors
Perceived support
Unexposed psychiatrists
Discussion
Summary of results
Interpretation of results
Limitations
Conclusion
Disclosure of interest

Aucun commentaire:

Publier un commentaire