vendredi 13 mars 2020

ETUDE RECHERCHE Acculturation des étudiants journalistes à la prévention du suicide

Acculturation des étudiants journalistes à la prévention du suicide
URL d'accès à la thèse : http://pepite-depot.univ-lille2.fr/nuxeo/site/esup...

Droits d'auteur : Ce document est protégé par le Code de la Propriété Intellectuelle.
Droits d'accès : Accès libre au texte intégral
Langue : Français
Auteur : Slavin, Théodore
Date de soutenance : 18/10/2019
Directeur(s) de thèse : Porte, Amélie
Type de thèse : Doctorat de médecine
Discipline : Médecine. Psychiatrie
Résumé : INTRODUCTION : Le suicide est un problème à l’échelle mondiale avec près de 800 000 décès par an. Le suicide est à la fois un sujet tabou, encore pénalisé dans 25 pays, et l’objet régulier de productions journalistiques. La communication autour des faits suicidaires comporte un potentiel de contagion, via l’effet Werther, ou de prévention, via l’effet Papageno. La diminution de l'effet Werther implique une modification des pratiques journalistiques, dépendant des connaissances et des représentations individuelles. Ces dernières sont les cibles du Programme Papageno via des rencontres-interventions dans des écoles de journalisme. Après une étude sur un premier modèle d'intervention, cette thèse s'intéresse aux résultats du programme selon un deuxième modèle d'intervention. MATERIEL ET METHODE : La rencontre-intervention se déroule en une session unique. Les étudiants journalistes bénéficient de l'intervention d'un psychiatre expert, d'internes psychiatres et d'une professionnelle de la communication. Au cours de cette demi-journée, ; les étudiants rédigent un article court traitant d'un fait suicidaire en se basant sur une dépêche fictive. L'efficacité de l'étude est évaluée par une comparaison avant-après des résultats à deux questionnaires évaluant les connaissances sur le suicide (QECS) et la stigmatisation du suicide (SOSS) RESULTATS : De 2015 à 2018, le Programme est intervenu à 12 reprises auprès de 366 étudiants en journalisme. 212 étudiants ont été inclus. La comparaison avant-après des questionnaires QECS et SOSS retrouve une amélioration significative des résultats au QECS (+1,06 ; p<0,001) tant au niveau épidémiologique (+0,23 ; p=0,016) qu'à propos des effets Werther et Papageno (+0,68 ; p<0,001), sans progression vis à vis des mythes autour du suicide (+0,15 ; p=0,583). Une amélioration des résultats au SOSS (-0,06 ; p=0,011) notamment aux sous-échelles de stigmatisation (-0,05 ; p=0,023) et d'isolement (-0,06 ; p=0,023) est retrouvée ainsi qu'une corrélation négative modérée avec le QECS (r=-0,40 ; p<0,001). DISCUSSION : Cette intervention amène une augmentation des connaissances autour du suicide et une diminution à la limite de la significativité de la stigmatisation, correspondant aux résultats de l'étude préliminaire. Il n'y a cependant pas d'impact significatif sur les mythes autour du suicide, discordant avec l'étude préliminaire. Ces résultats encourageants appellent à la multiplication d'études sur le sujet.

Mot(s)-clé(s) : suicide; contagion; comportement imitatif; Werther; Papageno; journalisme; éducation; prévention, Suicide -- Prévention; Imitation sociale; Suicide--Dans la presse; Écoles de journalisme; Suicide--prévention et contrôle; Mass-médias; Comportement d'imitation

Identifiant : 2019LILUM427
source http://pepite.univ-lille2.fr/notice/view/UDSL2-workflow-13913

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire