mardi 5 novembre 2013

MANIFESTATION BREST le 8/11/2013 Les paradoxes du suicide médicalement assisté

Les paradoxes du suicide médicalement assisté

L’équipe « Éthique, professionnalisme et santé » organise une séance de séminaire sur les paradoxes du suicide médicalement

Heure de début de l'évènement :14:00  le 8/11/2013
Lieu : Salle C204, Faculté Victor Segalen, Brest
Le suicide médicalement assisté est aujourd’hui l’objet d’un débat public intense, tant en France qu’à l’étranger, parce qu’il comporte un paradoxe profond. Il est en effet l’expression d’une liberté entendue comme autonomie, autodétermination, voire autarcie, qui demande une assistance (technique, juridique, voire politique) pour s’exprimer dans une négation de soi, impliquant par là le corps médical dans un acte que certains jugent contraires aux finalités soignantes de la médecine. C’est ce même paradoxe qui fait que cet acte dépasse toujours les déterminations sociales ou les facteurs psychiques qui le rendent possibles : en effet c’est bien une liberté qui s’exprime, fût-ce par son auto-destruction. Cette séance est un atelier de réflexion partagée sur un travail d’écriture interdisciplinaire en cours. Une présentation sera faite des regards croisés que portent sur leurs travaux une psychologue clinicienne en oncologie (Sylvie Mazeaud), un psychiatre spécialisé dans la prévention du suicide (Philippe Genest) et un chercheur en philosophie (David Jousset). Suivra un débat sur les enjeux éthiques du suicide médicalement assisté et les problématiques philosophiques qu’il soulève. Cette séance est ouverte aux étudiants, enseignants, chercheurs et professionnels des mondes du soin et des sciences humaines. Philippe Genest en profitera aussi pour présenter le fonctionnement du site « Éthique, professionalisme et santé » (www.eps.psy-brest.info/), qui peut servir d’espace de travail et de partage de documents. Renseignements complémentaires : Nicolas.Voeltzel@univ-brest.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire