mardi 12 novembre 2013

Le nombre de suicides en baisse au sein de l'armée américaine

Le nombre de suicides en baisse au sein de l'armée américaine


Le nombre de suicides parmi les militaires américains a diminué de plus de 22 % en 2013, ont annoncé des responsables lundi, au moment où sont en place de nouveaux programmes ciblant ce que le département de la Défense compare à une épidémie qui a coûté la vie à plus de militaires l'an dernier que la guerre en Afghanistan pendant la même période.
Cependant, les responsables militaires semblaient hésitants à associer cette diminution aux efforts de détection et de prévention, reconnaissant qu'ils ne comprennent toujours pas pourquoi les membres des forces armées se suicident. Et puisque plusieurs des militaires s'étant enlevé la vie n'étaient jamais allés au front, les responsables n'attribuent pas la baisse à la fin de la guerre en Irak et à la réduction progressive des troupes en Afghanistan.
Malgré tout, ils ont manifesté un peu d'espoir qu'après de nombreuses années d'études, l'accent de plus en plus grand mis sur la prévention au sein de tous les services apporte enfin des résultats.
En date du 27 octobre, les responsables du département de la Défense ont fait savoir que 245 membres en service s'étaient enlevé la vie. À la même période l'année dernière, ce nombre s'élevait à 316. On a observé des baisses dans chacune des sections de la Défense, à commencer par une diminution de 11 % dans le Marine Corps, jusqu'à 28 % dans la marine. On a également noté des baisses de 21 % au sein de la force aérienne, et de 24 % dans l'armée.
Ces responsables ont fourni ces données à l'Associated Press à la condition de respecter leur anonymat, car ils n'étaient pas autorisés à les dévoiler.
En 2012, le nombre de suicides dans les quatre grandes sections de la Défense américaine s'est chiffré à 349 pour la période complète de 12 mois, le nombre le plus élevé depuis que le Pentagone a commencé à surveiller la situation de près en 2011. Cette année-là, on avait compté 301 suicides. Selon le décompte de l'Associated Press, 295 Américains ont été tués en Afghanistan l'an dernier.
Le nombre de suicides parmi les militaires a commencé à augmenter en 2006 et s'est élevé à 310 en 2009, un record à l'époque, avant de se stabiliser pendant deux ans. Inquiets, des responsables de la Défense ont lancé une campagne pour déceler les causes menant au suicide, et pour développer des programmes visant à éliminer le stigmate associé aux demandes de soutien et encourager les troupes à réagir lorsque leurs camarades semblent vivre des problèmes.


Associated Press

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire