lundi 22 novembre 2021

MàJ MOVEMBER Edition 2021




Vidéo : Speech "Movember et la santé mentale des hommes"
Publié le 19/11/2021
par Gillette
Pour la journée internationale de l’homme, découvrez comment prendre soin de soi et des autres avec Konbini et Gillette.

Vincent Lapierre, Directeur du Centre de Prévention du Suicide de Paris, nous parle de la santé mentale des hommes et des difficultés qu’ils éprouvent à parler de leurs problèmes.


Si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à contacter le numéro national de prévention du suicide au 3114. Et si vous souhaitez soutenir la cause, Gillette reverse un don pour l’achat d’un pack. En savoir plus par ici : https://www.gillette.fr/movember


***

Le CHU de Caen Normandie soutient #Movember !
Ensemble face au suicide, « c’est le moment d’appeler…le 3114»
Publié le 19/11/2021

Ⓒ service Communication

Le suicide est un phénomène complexe qui touche directement ou indirectement un grand nombre de personnes et qui s’avère en France, avec environ 8 500 décès par an, 3 fois plus meurtrier que les accidents de la route.

Avec en moyenne près de 600 décès par an soit plus de 11 suicides par semaine, la Normandie demeure, avec la Bretagne et les Hauts-de-France, l’une des trois régions les plus marquées par le suicide, avec une surmortalité globale de +29,5% par rapport au reste de l’hexagone.

La mortalité par suicide est nettement supérieure chez les hommes dans toutes les tranches d’âge par rapport à la mortalité française. Le taux de suicide en Normandie est estimé à 30,2/100 000 chez les hommes et 7,4/100 000 pour les femmes. En d’autres termes, 77% des décès par suicide concernent des hommes et près d’un décès sur 4 est un suicide chez les hommes trentenaires, soit une surmortalité par suicide de +35% chez les hommes en Normandie par rapport à la moyenne nationale. Le moyen utilisé est généralement violent, préférentiellement la pendaison[1].

Les hétérogénéités régionales sont fortes. Si la Normandie est au 3ème rang des régions touchées par le suicide, l’ex Basse-Normandie est quant à elle fortement impactée, au premier rang avec la Bretagne, avec une surmortalité accrue en zones rurales et plus particulièrement dans le département de la Manche[2].

En ce qui concerne les tentatives de suicide (TS), les chiffres sont moins précis car ils émanent des extrapolations hospitalières, et une forte proportion des TS ne sont guère médicalisées. AU CHU de Caen Normandie, près de 1560 passages annuels sont en lien avec un geste suicidaire, excluant les scarifications et automutilations, concernant plus de 860 personnes, dont la moitié a déjà réalisé un geste suicidaire. Environ 45% sont des hommes, près de 75% ont entre 30 et 65 ans, et la méthode utilisée est 8 fois sur 10 l’intoxication médicamenteuse volontaire[3].

Marquées par le désespoir et une souffrance intolérable auxquels les personnes tentent d’échapper, les conduites suicidaires relèvent d’une origine multifactorielle qui en complexifie la prise en charge et la prévention. Un trouble psychique, principalement de l’ordre de la dépression au sens large du terme, est retrouvé 9 fois sur 10 au décours d’un décès par suicide. Le lien est moins fort pour les TS, pour lesquelles on retrouve un trouble psychique en rapport environ 6 fois sur 10, et des crises suicidaires en lien avec un ou plusieurs événements de vie.

Ensemble face au suicide, tel pourrait être le slogan d’une région qui se mobilise activement face au suicide en s’impliquant totalement dans la Stratégie Nationale de Prévention du Suicide[4], en développant les formations autour de la crise suicidaire et la formation de sentinelles au plus proche des personnes notamment des étudiants, en soutenant la programme VigilanS de recontact des suicidants et le Numéro National Unique de Prévention du Suicide (2NPS = 3114)[5], ainsi qu’une meilleure communication médiatique pour une meilleure sensibilisation (programme Papageno). La Normandie est également la région qui accueillera à Caen du 4 au 7 juillet 2022 le 3ième congrès de la Fédération Trauma Suicide Liaison Urgence, fédération qui unit les 4 sociétés savantes (dont le Groupement d’Etudes et de Prévention du Suicide) œuvrant dans le domaine de la prévention du suicide[6]. Ce congrès est largement soutenu par la DGS, l’ARS Normandie, ainsi que par le CHU Caen Normandie et l’Etablissement Public de Santé Mentale de Caen.

Sortez vos moustaches et soutenez la santé masculine en suivant le mouvement #Movember !

https://www.chu-caen.fr/article.php?idart=867

***

 Guide Pratique :

 


 ***

CANADA


La santé mentale des hommes : Conversations pour combattre la stigmatisation
Le 1er november 2021 - Nouvelles de la Défense  sur https://www.canada.ca/fr/ministere-defense-nationale/*



À un moment ou un autre de notre vie, nous sommes tous directement ou indirectement touchés par la maladie mentale. Pourtant, les attitudes ou les croyances négatives à l’égard de la maladie mentale – ou la stigmatisation – sont encore répandues.

Pour beaucoup, cette stigmatisation constitue un obstacle au fait de demander de l’aide. Les hommes, surtout, sont moins susceptibles que les femmes de demander de l’aide. C’est ce que l’on appelle la « souffrance silencieuse », et cela doit changer.
Participez à la conversation

Pour lutter contre cette stigmatisation, il faut d’abord tenir des conversations ouvertes et honnêtes. Le prochain webinaire La santé mentale des hommes : lutter contre la stigmatisation est l’occasion d’entendre notre intervenant Jean-François Claude (accessible uniquement sur le réseau de la Défense nationale) discuter de sur son expérience avec la maladie mentale.

Le webinaire, qui aura lieu le 9 novembre (en anglais) et le 10 novembre (en français) est ouvert à tous les membres de l’Équipe de la Défense et à leurs familles.

Apprenez-en davantage et inscrivez-vous ici pour réserver votre place au webinaire sur la santé mentale des hommes : Breaking the stigma webinar (vous quittez maintenant Canada.ca, pour auditoires internes seulement).
Soutien aux hommes

Lorsque nous remarquons que quelqu’un dans notre entourage pourrait être confronté à des problèmes de santé mentale, il nous arrive de ne pas savoir ce qu’il faut dire ni comment le dire.

Récemment, la fondation Movember a lancé les ConversationsMovember (vous quittez le site Web du Gouvernement du Canada) pour aider les gens à trouver la confiance pour entamer des conversations sur la santé mentale avec les hommes de leur vie qui pourraient être en difficulté. Vous trouverez des articles, des ressources et des expériences vécues sur leur site Web (vous quittez le site Web du Gouvernement du Canada) toute l’année.

La campagne de prévention du suicide, BuddyUp (vous quittez le site Web du Gouvernement du Canada), une campagne de prévention du suicide lancée par le Centre for Suicide Prevention est une autre ressource utile qui a été créée pour les hommes par des hommes. Le site présente des statistiques sur le suicide, les signes précurseurs et les facteurs de risque, ainsi que des idées sur la manière (vous quittez le site Web du Gouvernement du Canada) de prévenir le suicide chez les hommes et sur ce que les hommes peuvent faire pour eux-mêmes et pour les autres.

Des ressources supplémentaires pour en savoir plus sur la santé mentale chez les hommes sont disponibles auprès de Homewood Health (vous quittez le site Web du Gouvernement du Canada) et Spécialement pour vous – Hommes.
Soutien et services pour les membres de l’Équipe de la Défense et leurs familles

Du soutien et des services pour les employés de la fonction publique et le personnel des FAC, leurs familles et les vétérans sont disponibles pour les aider à faire face aux défis professionnels ou personnels pouvant avoir une incidence sur leur santé et leur bien-être.

Pour toute question d’ordre général ou pour vous inscrire à notre liste de diffusion, veuillez envoyer un courriel à Mieux-être organisationnel à l’adresse suivante : OrganizationalWell-Being-Mieux-etreorganisationnel@forces.gc.ca.

 https://www.canada.ca/fr/ministere-defense-nationale/feuille-derable/defense/2021/11/sante-mentale-hommes-conversations-combattre-stigmatisation.html

 ***

Movember : le musée de la Gendarmerie nationale met la moustache à l'honneur



Crédit photo : Musée de la Gendarmerie nationale

Tout au long du mois de novembre, le musée de la Gendarmerie nationale à Melun (77) s'associe à la Fondation Movember à l'occasion de sa campagne annuelle de sensibilisation aux maladies masculines. Un partenariat au poil !


Autrefois symbole de leur métier et de leur autorité, la célèbre moustache des gendarmes se met au service de la bonne cause tout au long du mois de novembre. À Melun (77), le musée de la Gendarmerie nationale se mobilise pour sensibiliser le public à la santé des hommes et aux maladies exclusivement masculines.

La Région Île-de-France est l'un des partenaires institutionnels du Musée et le soutient dans son développement.
Le musée de la Gendarmerie nationale accompagne Movember



Un soutien de circonstance à la Fondation internationale Movember (la contraction de « moustache » et « novembre ») et sa campagne annuelle puisque l’institution de la gendarmerie est composée à 75% d’hommes. D'autant que si Movember a fait de la moustache son emblème depuis 2003, celle-ci est avant tout l'apanage historique du gendarme !

Movember est une association qui a pour vocation principale la lutte contre le cancer de la prostate (1,4 millions de cas détectés par an dans le monde), le cancer des testicules (2e cancer le plus répandu chez les jeunes hommes), la santé mentale et la prévention du suicide chez les hommes.

À travers plusieurs actions, le musée entend sensibiliser à la cause et participer à récolter des dons. Détournée avec humour, c’est la moustache qui fait office de ralliement au mouvement Movember.


Movember c'est quoi ?

L'association, depuis 2004, a pour vocation principale la lutte contre le cancer de la prostate (1,4 millions de cas détectés par an dans le monde), le cancer des testicules (2e cancer le plus répandu chez les jeunes hommes), mais aussi les problèmes de santé mentale et la prévention du suicide chez les hommes.
Les Mo-ments du musée : des visites guidées « Moustaches de gendarmes » et ateliers « Ma merveilleuse moustache »

Participez au Movember du musée de la Gendarmerie nationale
Adresse : 1-3, rue Emile Leclerc - 77000 Melun
Assistez aux visites guidées « Moustaches de gendarmes » les samedis 6, 13, 20 et 27 novembre à 15h30
Inscription préalable au 01.64.52.53.62 ou musee@gendarmerie.interieur.gouv.fr

Faire un don à Movember

À l’occasion de Movember, le musée de la Gendarmerie nationale propose des visites guidées « Moustaches de gendarmes » dédiées à l’histoire de la célèbre moustache maison. Une pilosité réglementée pendant près de 100 ans à partir de 1832 dans cette institution.

Tous les samedis du mois de novembre, le public est invité à venir découvrir les secrets cachés derrière la moustache du gendarme, tout en étant sensibilisé aux enjeux des maladies masculines.

À l’issue de la journée, les plus jeunes peuvent réaliser leur propre postiche de moustache personnalisée lors d'un atelier « Ma merveilleuse moustache », tandis qu’un QR Code a été mis en place pour faciliter la récolte de dons.

https://www.iledefrance.fr/movember-le-musee-de-la-gendarmerie-nationale-met-la-moustache-lhonneur


***

Automobili Lamborghini s’associe à Movember pour la santé masculine
Divers Auto 
29 oct. 2021 • par  lmercier  endurance-info.com*
Automobili Lamborghini va soutenir le mouvement Movember tout au long du mois de novembre.



Movember est la principale organisation caritative qui œuvre en faveur de la santé mentale des hommes, la prévention du suicide, le cancer de la prostate et le cancer des testicules. L’organisme de bienfaisance récolte des fonds pour offrir des programmes de recherche et de soutien qui permettent aux hommes de vivre plus heureux, en meilleure santé et plus longtemps. Plus de 1250 projets dans le monde entier ont vu le jour.

Tout au long du mois de novembre, Automobili Lamborghini sera le partenaire officiel de Movember par le biais d’une campagne de collecte de fonds et de sensibilisation. Le point culminant de cette campagne aura lieu samedi 6 novembre, lorsque 1500 Lamborghini descendront les rues des grandes villes du monde entier pour sensibiliser le public. Les Lamborghini arboreront des capots décorés d’autocollants en forme de moustache, symbole du mouvement.

Les clients du monde entier sont invités à prendre part au Bull Run organisé par 92 concessionnaires Lamborghini. Les voitures défileront dans des villes comme New York, Londres, Sydney, Bangkok, Rome et Le Cap.

« Grâce à ce partenariat, Lamborghini souhaite contribuer activement à la question cruciale de la santé et soutenir la recherche, en sensibilisant sa communauté de fans et de clients », a déclaré Stephan Winkelmann, président-directeur général d’Automobili Lamborghini. « Il s’agit d’un parallèle parfait avec les nombreuses initiatives que nous menons en interne depuis des années en faveur du bien-être psychophysique de nos collaborateurs. Il s’agit notamment de projets de dépistage et de prévention en matière de santé, de dispositifs soutenant la diversité et l’inclusion, ainsi que de nombreuses initiatives sociales, qui font de Lamborghini une entité industrielle éthiquement responsable. »

 https://www.endurance-info.com/auto/article/99417-automobili-lamborghini-sassocie-movember-pour-la-sante-masculine

 ***


Santé mentale des hommes : 1 homme se suicide chaque minute dans le monde
Par Yannick Merciris le 29 octobre 2021 https://www.maxisciences.com*

Chaque année, plus de 500 000 hommes se donnent la mort. Un chiffre alarmant et qui reste un vrai problème de santé masculine. Car un autre chiffre fait peur : 3 suicides sur 4 sont masculins. Afin de mieux faire résonner ce problème de santé publique, Gentside a décidé de proposer un contenu dédié durant tout le monde de novembre sur cette thématique.

Tous les ans, au mois de novembre, le mouvement Movember fait la lumière sur la santé des hommes. On parle souvent du cancer de la prostate ou de celui des testicules qui touchent de nombreux hommes à travers le monde. Rien qu'en France plus de 66 000 cancers de la prostate sont diagnostiqués chaque année (pour près de 9000 décès).
1 homme se suicide toutes les minutes

Mais un des autres grand fléau de la santé masculine ne touche pas directement le corps à point nommé, mais bel et bien la tête, l'esprit. La santé mentale des hommes est préoccupante avec un chiffre en tête de gondole : 1. Comme le nombre de suicide par minute chez les hommes. L'OMS évalue à 510 000 le nombres de morts par suicide par an chez les hommes. Au global, 3 suicides sur 4 sont masculins.

Derrière ces chiffres alarmants se cache une société qui a du mal à décomplexer les hommes sur le lâcher-prise, sur la parole libérée. Au contraire, on préfère véhiculer des clichés sur une soi-disant fragilité quand on va mal. On oublie de dire que "c'est ok de pleurer si on est homme", on oublie de dire que "c'est ok de parler si on est un homme", on oublie de dire que "parler, c'est aussi se soigner".
Libérer la parole par et pour les hommes

Pendant tout le mois de novembre, Gentside a décidé d'aider à la prévention en mettant en avant la santé mentale des hommes. Chaque jour, un contenu sera diffusé sur l'écosystème Gentside (site, réseaux sociaux, podcast) afin de faire résonner et rayonner ce problème de santé publique. Conseils, témoignages et datas seront au coeur de ce dispositif spécial. Rendez-vous tout au long du mois de novembre...
Article suivant Suicide : Les causes les plus fréquentes chez les hommes

https://www.maxisciences.com/sante-mentale/sante-mentale-des-hommes-1-homme-se-suicide-chaque-minute-dans-le-monde_art46228.html

 

***

 

Movember (ou Movembre) est un événement annuel organisé par la fondation Movember Foundation Charity. Chaque année au mois de novembre, les hommes du monde entier sont invités à se laisser pousser la moustache dans le but de sensibiliser l'opinion publique et de lever des fonds pour la recherche dans les maladies masculines telles que le cancer de la prostate, le cancer des testicules, la santé mentale et la prévention du suicide . Le nom vient de la contraction de « mo », abréviation de moustache en anglais australien, et de « November » (novembre). Depuis 2003, cette fondation australienne relève le pari de « changer le visage de la santé au masculin ». 


En savoir plus  : France https://fr.movember.com/?home  ou https://www.movember.com/?reset=1

 

Édition 2021 :  


***


 

 

 

 

***

Movember : prostate, testicules… Le mois contre les cancers masculins
Cette année encore, Movember débutera le lundi 1er novembre et s’achèvera le lundi 30 novembre. Objectif : inviter les hommes à se laisser pousser la moustache pour sensibiliser l’opinion aux maladies masculines et récolter des dons qui serviront notamment à la recherche sur les cancers masculins comme celui de la prostate.

Publié par Sarah Ugolini, le 27/10/2021 https://www.medisite.fr/*


Messieurs à vos moustaches ! Movember, c’est le mois de sensibilisation aux maladies masculines. Il s’agit d’un événement annuel organisé par la fondation Movember Foundation Charity. Chaque année au mois de novembre, les hommes du monde entier sont invités à se laisser pousser la moustache dans le but de sensibiliser l'opinion publique et de lever des fonds pour la recherche dans les maladies masculines telles que le cancer de la prostate, le cancer des testicules, mais aussi les maladies mentales et la prévention du suicide.

Le nom de ce mouvement vient de la contraction de "mo", abréviation de moustache en anglais australien, et de "November", novembre en anglais. Depuis 2003, cette fondation australienne relève le pari de "changer le visage de la santé au masculin".


Movember se qualifie elle-même comme "la principale association qui change le visage de la santé des hommes". Depuis 2003, Movember a financé plus de 1 250 projets autour de la santé des hommes dans le monde, remettant en cause le statu quo, bouleversant les recherches sur ce sujet et transformant la façon dont les services de santé atteignent et soutiennent les hommes. D'ici 2030, la fondation espère réduire de 25% le nombre d'hommes qui décèdent prématurément.
Quelle est l’origine du mouvement ?

Le site movember.org revendique l'invention du véritable mouvement Movember, se déclarant "MO-riginal" et "MO-fficiel". C'est à Adélaïde, en Australie, en 1999, qu'un groupe de 80 personnes se lance pour la première fois le défi de se laisser pousser la moustache durant tout le mois de novembre. Profitant de l'originalité du concept, ils vendent des T-shirts qui leur permettent de récolter des fonds pour des associations caritatives telles que la RSCPA (association contre la cruauté envers les animaux). L'initiative était toutefois à l’époque anecdotique et locale.

C’est en 2003 qu’un groupe d'amis de Melbourne reprend le concept. Estimant que les hommes sont moins attentifs à leur santé que les femmes et que les maladies masculines demeurent taboues, ces Australiens ont décidé d’inviter 30 hommes à se laisser pousser la moustache pendant 30 jours. Une opération caritative destinée à attirer l'attention sur les maladies masculines telles que le cancer de la prostate et à récolter des fonds pour la recherche médicale. L'association décide au départ de concentrer spécifiquement son action en faveur de la "Prostate Cancer Foundation". Pour rappel, en France, le cancer de la prostate est le plus fréquent des cancers de l’homme puisque plus de 71 000 cas ont été diagnostiqués en 2011. Plus de 8 500 hommes décèdent de leur cancer chaque année.

Face au succès de l’opération, le groupe devient officiellement une fondation : la Movember Foundation Charity. Depuis 2007, le phénomène s’est étendu à travers le monde. L'Irlande, le Canada, la République Tchèque, le Danemark, le Salvador, l'Espagne, le Royaume-Uni, Israël, l'Afrique du Sud, Taïwan, les États-Unis, le Japon, le Kazakhstan, la Pologne et, depuis peu, la France y participent.
Movember 2021 : à quelle date, comment participer ?

Cette année, la 10e édition de Movember débutera le lundi 1er novembre et s’achèvera le lundi 30 novembre 2021. Si vous souhaitez participer au mouvement, il vous suffit de v ous inscrire sur le site de la fondation movember.com afin de devenir un "MoBro", surnom donné aux participants officiels. Même si la barbe est un essentiel beauté très répandue chez les hommes actuellement, dès le 1er novembre, il sera l’heure de vous raser de près et de laisser pousser votre moustache. Vous devrez partager régulièrement l’état d’avancement de votre moustache sur les réseaux sociaux ainsi que sur l'application mobile et le site de Movember.

Si vous n’êtes pas un homme ou que vous ne souhaitez pas vous mettre à la moustache, vous pouvez courir pour la santé masculine. Engagez-vous à marcher ou à courir 60 km au cours du mois. Selon movember.com, c'est "60 km pour les 60 hommes que nous perdons à cause du suicide par heure à travers le monde".

Sources Movember Foundation. https://fr.movember.com/about/foundation
https://www.medisite.fr/cancer-de-la-prostate-movember-prostate-testicules-le-mois-contre-les-cancers-masculins.5623463.524085.html

 

Post Ouvert le 25/10/2021

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire