vendredi 21 décembre 2012

ACTU DE l'UNION NATIONALE POUR LA PREVENTION DU SUICIDE



SOURCE INFO : INFO BRÈVES de novembre-décembre 2012 de l'UNPS 

1. Déménagement des locaux de l’UNPS

Fin octobre, l’UNPS a emménagé dans de nouveaux locaux :
UNPS :
190 boulevard de Charonne 75020 PARIS, (M° Philippe Auguste.)
Nouveau numéro de téléphone : 01 44 93 16 95- fax : 01 44 93 16 00
Nouvelle adresse électronique : contact@unps.fr
Le secrétariat est ouvert :
-         mardi et mercredi matin de 9h à 12h30
-         et vendredi de 10h à 18h30.


2. JNPS 2013
Le thème retenu pour ces journées est:
« La prévention du suicide :
Accompagnement DE l’entourage et AVEC l’entourage
Familles – collègues – soignants – associations – institutions,… »



3. Rencontre Ministère de la Santé 9 novembre 2012
Le Ministre de l’Education Nationale, Vincent Peillon, a confié à Michel Teychenné la rédaction d'un rapport sur les actions et mesures qu'il serait envisageable de décliner dans les collèges et les lycées pour lutter contre les discriminations liées à l'orientation sexuelle ou à l'identité de genre suite au plan gouvernemental qui a été présenté au Conseil des ministres du 31 octobre 2012. Dans le cadre de cette mission, le ministre a également souhaité la mise en place d'un groupe de travail dédié à la problématique de la prévention du suicide des jeunes LGBT.
Le 22 novembre s’est déroulée une première réunion à laquelle participaient Hervé Baudoin, pour SIS Association et Marc Fillatre, pour l’UNPS. Elle a été l’occasion aux différentes associations présentes d’exposer leurs souhaits en matière de prévention.
A cette occasion, Jean-Michel PUGNIERE a présenté certains résultats de sa thèse, disponible sur le site d’infosuicide à cette adresse : http://www.infosuicide.org/pointdevue/recherche/enquetes/JMPugniere.pdf

4. Colloque ADAG BB avec la Ministre des Personnes Agées
La Société de gérontologie de Rhône-Alpes a organisé le 8 novembre, à Bourg en Bresse, sa 87ème journée, avec le concours de l’ADAPA, (association partenaire du CCAS de la ville), et de l’association ADAGBB (association d’action gérontologique du bassin Burgien), nouvellement adhérente de l’UNPS. Françoise Facy y était invitée pour aborder le thème de l’évaluation des actions de prévention auprès des aînés et de leurs limites spécifiques en suicidologie.
Des expériences en Suisse et en France ont pu être comparées, avec le Pr Hagman  pour l’aide à domicile, le Pr Personne pour les activités physiques, parmi  les « règles d’or du bien vieillir ». Le Dr Colvez, membre du CNSA a reprécisé les repères de la prévention, à partir d’actions volontaristes auprès de groupes-cibles. Il a montré les liens entre les CES de l’Assurance Maladie  et les CLIC, (centres locaux de coordination). B. Carré  a illustré le partenariat entre le sanitaire et le social, à travers le CPOM, contrat signé par l’ARS de Rhône Alpes : l’association ADAGBB est  référente de 9 CLIC.
En présence de la Ministre Michèle Delaunay, F.Facy a pu assister avec le Pr J.Gaucher, à l’inauguration d’un nouvel EHPAD dans l’Ain. Le réseau développé auprès des aînés dans l’Ain apparait exemplaire dans les alliances multiples entre les professionnels et les aidants naturels, les élus et les associations, pour développer des actions de prévention et suivre leur évaluation.


5. C.E.S.E.
Philippe CARETTE, en tant que membre du conseil d’administration de l’UNPS et directeur du centre Popincourt a été reçu au CESE (Conseil Economique, Social et Environnement), à la Section des Affaires Sociales et de la Santé, mardi 21 novembre 2012,  autour du thème « Suicide et pratiques préventives : hier, aujourd’hui, demain, ici et ailleurs. Plaidoyer pour une prévention active». En présence de M. FONDARD, président, de M. BERNIUS, rapporteur du groupe et d’une trentaine de personnes de la société civile, il a d’abord relevé l’impression de l’absence d’un véritable relai et soutien politique et juridico administratif. Et il a demandé un soutien significatif de l’existant, que des moyens pour la prévention du suicide soient mis en place, que soient reconnus les équipes, les acteurs, l’expérience clinique et de recherche des différentes associations, que soit favoriser un état des lieux pluridisciplinaires, une reconnaissance  de leurs projets existants et de leur capacité à les mener à bien, dont l’UNPS et les associations la composant font partie. Et enfin que soit qualifiée la prévention comme une œuvre collective qui ne se réfère pas à une seule discipline ou un seul partenaire, mais à un ensemble coordonné d’acteurs et d’actions. D’où l’importance de programmes, de réseaux ou de structures coordinatrices type CPS (Centre de Prévention du Suicide) S’en suivi deux bonnes heures de débat parfois difficile mais globalement positif. Les résultats des travaux sont sans doute à prévoir aux alentours des Journées Nationales 2013.


6. CRES
Installation d’un Centre de Ressources en Suicidologie – CRES,  dans le local du Centre Psychothérapique Popincourt  (établissement hospitalier associatif privé à but non lucratif) 6 rue de l’Asile Popincourt 75011 Paris,  lié à l’association « Recherches et Rencontre » et comprenant de plus le site internet « infosuicide.org » où sont regroupées toutes les actualités relatives à la prévention du suicide. 
Il contient un ensemble d’archives suicidologiques nationales et internationales,  avec revues correspondantes, une bibliothèque de plus de 300 livres sur la prévention du suicide et la suicidologie publiés depuis plusieurs dizaines d’années.
L’objectif est d’informer le public, les chercheurs, les professionnels, les associations etc. Il est également destiné à fournir aux médias  un lieu d’information comme cela vient de se faire pour l’émission de TV5 « C’ dans l’air » du jeudi 13 décembre 2012.
L’organisation de cette structure semble unique. Elle a reçu l’avis favorable de la Direction Générale de la Santé, a été inscrite sur la base de données de l’Organisation Mondiale de la Santé (Genève).
Une convention est envisagée avec l’UNPS.
Pour l’UNPS les personnes référentes sont J.P. SOUBRIER et P. CARETTE.

7. OMS
Action de santé publique pour la prévention du suicide : un document de travail de  l’OMS.
Ce document publié en juillet 2012 en anglais, a fait l’objet d’une traduction par J.P. SOUBRIER qui a participé à l’élaboration collective de ce document (diffusion courant 2013).
Cette publication fait partie du vaste « programme SUPRE » de l’OMS, qui avait déjà publié une série de monographies destinées à plusieurs catégories professionnelles.
Ce document apparaît réaliste, destiné aux pouvoirs publics et à toute organisation communautaire, mettant l’accent sur la nécessité publique de sensibilisation à la prévention du suicide et à la connaissance de la suicidologie.
Il confirme que la prévention du suicide est avant tout un problème de santé publique dans le sens d’une dé-stigmatisation et d’une dé-psychiatrisation du phénomène « suicide ».  Il met l’accent sur le dépistage de toute personne vulnérable quelle que soit sa place dans la société, sur la nécessité urgente de lui faciliter l’accès à un accueil spécifique pluri-institutionnel et le contrôle des méthodes de suicide. Il indique les éléments fondamentaux pour une stratégie nationale de prévention du suicide, à tous niveaux.


8. Recherche-Evaluation de la téléphonie sociale
Dans cette phase qualitative, une deuxième réunion a eu lieu vendredi 5 octobre 2012, en présence de Viet NGUYEN-THAN et Enguerrand DU ROSCOÄT de l’INPES, 5 associations étaient représentées et 2 excusées : AJC contre la violence, EPE-IDF, Phare Enfants Parents, SIS association, SOS amitié Saint-Germain et Toulouse, SOS Suicide Phénix Lyon et Suicide Ecoute. Matthieu LUSTMAN anime la réunion. Il présente la synthèse du protocole, garantit l’anonymat complet de cette recherche, précise que cette étude conduite par le laboratoire Quanta ne portera que sur les informations relatives aux écoutants, la deuxième partie relative aux appelants, pourra être effectuée par la suite, à partir des données recueillies. La prochaine réunion de ce groupe de travail est prévue début 2013. 

1 commentaire:

  1. Le programme de l'UNION NATIONALE concernant la prévention de la suicide sera chargé en 2013. Pourvu que cette campagne portera son fruit car depuis ces derniers temps, le taux de suicide a augmenté.

    RépondreSupprimer