mardi 27 janvier 2015

RECHERCHE TOGO Aspects endoscopiques des ingestions toxiques au cours des tentatives de suicide au centre hospitalier


Aspects endoscopiques des ingestions toxiques au cours des tentatives de suicide au centre hospitalier universitaire Campus de Lomé (Togo) Volume 24, numéro 4, Octobre-Novembre-Décembre 2014


  • Auteur(s) : L.M. Lawson-Ananissoh, O. Bouglouga, A. Bagny, L. Kaaga, D. Redah , Service d’hépato-gastro-entérologie, CHU Campus Lomé, BP 61842 Lomé, Togo
  • Mots-clés : tentative de suicide, épidémiologie, clinique, endoscopie digestive haute, Togo
  • Page(s) : 432-4
  • DOI : 10.1684/mst.2014.0390
  • Année de parution : 2014
décrire les aspects épidémiologique, clinique et endoscopique des tentatives de suicide dans le service d’hépato-gastro-entérologie du CHU Campus de Lomé (Togo).
étude rétrospective menée sur cinq ans à partir des dossiers de patients admis pour une tentative de suicide (TS) par ingestion de produits toxiques (caustiques, médicaments, insecticides, bouillie de ciment) et ayant bénéficié d’une endoscopie digestive haute. Les lésions caustiques ont été décrites selon la classification de Di Costanzo.
trente-cinq patients sur les 3 075 patients hospitalisés durant la période d’étude, ont été admis pour une TS (1,14 %). Seuls vingt et un dossiers de patients ont respecté nos critères d’inclusion. L’âge moyen était de 25,86 ans avec une prédominance féminine. La TS était plus fréquente chez les élèves et les étudiants (onze cas, soit 52 %). Le produit ingéré était le plus souvent des caustiques (treize cas). Vingt patients (95 %) ont consulté moins de 12 h après la TS. La clinique était dominée par les douleurs abdominales et la gorge inflammatoire. L’endoscopie œsogastroduodénale a été réalisée chez dix patients dans les 24 h suivant la tentative de suicide. En cas d’ingestion de caustiques, les lésions graves (IIb, III) représentaient 53 % des situations. Une sténose œsophagienne a été notée chez un patient ayant consulté et bénéficié de l’endoscopie œsogastroduodénale quarante-cinq jours après la prise de caustique.
la fréquence des tentatives de suicide est sous-estimée ; les caustiques étaient les principaux moyens utilisés et ont causé des lésions graves.

http://www.jle.com/fr/revues/mst/e-docs/aspects_endoscopiques_des_ingestions_toxiques_au_cours_des_tentatives_de_suicide_au_centre_hospitalier_universitaire_campus_de_lome_togo__303116/article.phtml

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire