vendredi 30 septembre 2016

Notice article La veille sanitaire dans la prise en charge des suicidants. Quels outils, quels effets, comment les évaluer ?

La veille sanitaire dans la prise en charge des suicidants. Quels outils, quels effets, comment les évaluer ?
Revue de la littérature
L'Encéphale

E. Castaigne a, b, c, P. Hardy a, b, , c, , F. Mouaffak a, b, c
a Service de psychiatrie de Bicêtre, université Paris-Sud, 94276 le Kremlin-Bicêtre, France
b Université Paris-Sud, U1178, 78, rue du Pr-Leclerc, 94276 le Kremlin-Bicêtre cedex, France
c INSERM, 75679 Paris, France

Résumé

La majorité (60 à 70 %) des suicidants pris en charge en milieu hospitalier est orientée vers un retour à domicile. La prise en charge posthospitalière vise à prévenir les récidives suicidaires en réduisant les facteurs de risque suicidogènes, tels que les troubles psychiatriques et les facteurs de risque psychosociaux. Le faible engagement des suicidants dans les soins proposés (effectif dans 10 à 50 % des cas) représente toutefois un facteur limitant pour l’efficacité de ces prises en charge. Depuis plus de 20 ans, celles-ci font l’objet d’études centrées sur des dispositifs ditS de « de veille sanitaire », qui incluent des dispositifs tels que les services d’accueil téléphonique, les adressages de courriers, les rappels téléphoniques programmés et les visites à domicile. Les difficultés méthodologiques soulevées par de telles études expliquent pour une bonne part l’hétérogénéité des résultats observés. L’efficacité de ces dispositifs sur la récidive suicidaire à moyen terme (12 à 18 mois) n’a ainsi pas été confirmée. Leur efficacité, en termes, d’engagement des patients dans les soins posthospitaliers, n’a fait l’objet que de peu de travaux, ce qui explique en partie l’absence de résultats concluants en la matière. Faciles à mettre en œuvre, relativement peu coûteux, très bien acceptés par les usagers, ces dispositifs devraient connaître un développement de leur utilisation et faire l’objet de nouvelles recherches focalisées sur l’engagement dans les soins.

Mots clés Tentative de suicide; Veille sanitaire; Rappels  téléphoniques; Prévention; Engagement dans les soins

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire