vendredi 4 septembre 2015

SUISSE Les HUG dynamisent leur prise en charge en créant "Malatavie"


Les HUG dynamisent leur prise en charge en créant "Malatavie"

"Malatavie": c'est le nom accrocheur qu'ont choisi les Hôpitaux universitaires de Genève pour leur dispositif de soins et de prévention du suicide destiné aux jeunes. Cette nouvelle appellation vise à rendre cette unité de crise plus visible et à faciliter sa mémorisation.
"Malatavie" s'adresse aux jeunes qui ont des idées suicidaires ou ressentent un malaise profond, indiquent vendredi les HUG dans un communiqué. Trois entités de prévention, de soins ambulatoires et hospitaliers sont désormais réunies sous une unique bannière.
Cette unité de crise propose un lieu d'accueil, des soins ambulatoires pour les jeunes qui traversent une crise suicidaire, mais refusent une hospitalisation et un appartement avec six lits pour un suivi hospitalier. L'unité répond aussi aux questions sur le suicide, posées notamment sur www.ciao.ch.
Depuis sa création il y a 20 ans, le dispositif de prévention du suicide et de soins des HUG a pris en charge plus de 2000 jeunes pour des séjours d'une durée moyenne de 17 jours. Parmi eux: deux tiers de filles et un tiers de garçons. L'âge moyen est de 16 ans.
Une campagne d'information sur "Malatavie" sera lancée le 10 septembre à l'occasion de la journée mondiale de prévention du suicide. Les HUG et la Fondation Children Action qui accompagne ce projet rappellent qu'en Suisse, le suicide constitue la première cause de mortalité chez les adolescent

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire