jeudi 22 novembre 2012

ACTION DE LA MSA MIDI PYRENEES ET PRESENTATION RESEAU SENTINELLES

La prévention du mal-être et du suicide


L'objectif est de prévenir le développement d'un sentiment de mal-être chez les ressortissants agricoles.

La MSA Midi-Pyrénées Sud partenaire de SOS Amitié


S.O.S Amitié
Toulouse Midi-Pyrénées est un service d'écoute qui recueille 24 h sur 24 h, en garantissant l'anonymat, la parole de celles et ceux qui, à un moment donné de leur vie, traversent une période difficile et ce, quel que soit le moyen choisi :

-  par téléphone au 05 61 80 80 80
- par courriel  à l'adresse :  appel@sos-amitie.com
- par messagerie en temps réel (t'chat) sur www.sos-amitie-internet.fr

La MSA Midi-Pyrénées Sud s'est engagée dans un 
plan de prévention du suicide dans le monde agricole, en réponse à une demande du Ministère de l'Agriculture, de la Pêche, de la Ruralité et de l'Aménagement du territoire.

Selon l'Institut de Veille Sanitaire, la catégorie socioprofessionnelle des agriculteurs est la plus fortement touchée par les décès par suicide.


De plus, l'agriculture régionale connaît actuellement plusieurs difficultés structurelles et conjoncturelles concomittantes qui peuvent amener à développer chez les exploitants et salariés agricoles du stress, un sentiment de mal-être voire un état dépressif.


Dans ce cadre, le Conseil d'Administration de la MSA Midi-Pyrénées Sud se mobilise en mettant en oeuvre un plan d'actions sur les quatre départements de Midi-Pyrénées Sud (Ariège, Haute-Garonne, Gers,  Hautes-Pyrénées).


L'objectif est de prévenir le développement d'un sentiment de mal-être chez les ressortissants agricoles en leur permettant de s'exprimer, de ne pas s'enfermer dans une situation difficile, de se remobiliser pour s'ouvrir de nouvelles perspectives.


Il ne s'agit pas ici de travailler sur les causes du mal-être mais d'entendre ce mal-être et de donner l'envie et les moyens à la personne d'aller vers une reconstruction et un mieux-être.

Plusieurs étapes
seront menées successivement pour atteindre cet objectif :

- Détecter précocement les ressortissants agricoles en situation de mal-être
- Ecouter, évaluer et remobiliser  les personnes en situation de mal-être
- Orienter les personnes pour un mieux-être

Dans ce contexte de crise profonde pour la plupart des filières agricoles, la MSA reconnaît l'intérêt et l'utilité pour ses adhérents des actions conduites par S.O.S Amitié, en particulier la qualité de son écoute.

Les deux organismes partagent des valeurs communes telles que la solidarité, le soutien et l'accompagnement des personnes en difficultés et sont engagés au quotidien dans leur détection.
  

Le réseau de sentinelles de la MSA Midi-Pyrénées Sud

Deuxième étape du plan de prévention du mal-être et du suicide engagé par la MSA Midi-Pyrénées Sud : les élus et les salariés de la MSA Midi-Pyrénées Sud sont sensibilisés sur ce sujet qui touche toutes les catégories professionnelles, y compris le secteur agricole.

Geneviève Roques-Darroy, psychothérapeute, est intervenue à la MSA lors d'une
formation sur la prévention du mal être et le risque suicidaire, une thématique sensible et souvent taboue. C'était Le 1er juin 2012 à Foix, le 15  juin 2012 à Tarbes, le 21 juin 2012 à Auch et le 28 juin 2012 à Toulouse.


Un réseau de sentinelles

Après la signature de la convention avec SOS Amitiés, ces journées de sensibilisation ont permis de réunir les présidents d'échelons locaux, les  médecins du travail et médecins conseil ainsi que les salariés de la MSA Midi-Pyrénées Sud.

Des partenaires extérieurs notamment des organisations professionnelles agricoles départementales ont également participé à ces journées.


Au total, ce sont
160 personnes qui constituent un réseau de "sentinelles" sur Midi-Pyrénées Sud chargées de détecter les adhérents fragilisés. Leur mission est d'en informer la nouvelle cellule de prise en charge créée au sein de la MSA.

L'intervention de la psychothérapeute Geneviève Roques-Darroy

Responsable régionale du collectif  Union Nationale pour la Prévention du Suicide  a fait part de sa riche expérience professionnelle et présenté une intervention à la fois participative et pédagogique très intéressante et très suivie malgré la complexité et la gravité du sujet.

Elle a abordé les
idées reçues sur le suicide ; un auto-test d'évaluation a permis de lister certains préjugés qui peuvent exister sur ce sujet sensible. Elle a exposé les différentes phases d'un véritable processus, les facteurs individuels, familiaux et psychosociaux qui peuvent intervenir dans la survenance d'un mal être. Enfin, elle a expliqué comment repérer les signes avant coureurs d'un mal être mais aussi les facteurs de protection.

Témoignage d'un participant :

"A travers cette action, nous sentons vraiment qu'en tant qu'élu MSA, nous sommes bien dans une démarche d'écoute et de prévention et que nous pouvons agir".

Aucun commentaire:

Publier un commentaire