lundi 29 mai 2017

SUISSE ETUDE RECHERCHE Programme Attempted Suicide Short Intervention Program (ASSIP)

Questionner les patients sur le récit du suicide peut améliorer les résultats à long terme
d'après article Asking Patients About Suicide Narrative May Improve Long-Term Outcomes 21 mai 2017 psychnews.org*


Il est bien connu que les personnes qui ont des antécédents de tentative de suicide courent un risque accru d'une tentative ultérieure. Pour réduire ce risque à long terme, Konrad Michel, M.D., professeur émérite de l'hôpital universitaire de psychiatrie à Berne, en Suisse, affirme que les psychiatres doivent repenser les traitements de prévention du suicide.

"Si nous voulons devenir plus efficaces pour prévenir le suicide, nous devons penser en dehors des sentiers battus", a déclaré Michel lors d'une conférence de la réunion annuelle de l'APA.

Mettre l'accent sur le récit d'un patient sur les sentiments menant à une tentative de suicide peut non seulement renforcer l'alliance thérapeutique, mais créer une base à partir de laquelle la planification de la sécurité et la sensibilisation à long terme peuvent être maintenues, a t-il expliqué.

Michel et ses collègues ont eu ces facteurs à l'esprit lorsqu'ils ont développé le Programme Attempted Suicide Short Intervention Program (ASSIP) - un programme fortement structuré et basé sur un manuel de thérapie se composant de trois sessions face à face suivies des lettres régulières et personnalisées envoyées aux patients sur deux ans., Michel a décrit comment mener ASSIP, qui est destiné à être utilisé en association avec la pharmacothérapie et / ou la psychothérapie, et a abordé les défis de la mise en œuvre dans la pratique clinique.

"ASSIP est basé sur le concept de suicide comme une action orientée vers un but qui se pose quand un individu est dans un état de douleur mentale ou d'angoisse avec des buts essentiels ou des besoins sérieusement menacés", a t-il déclaré à Psychiatric News. "Il s'appuie sur la capacité des individus à expliquer le contexte qui a mené à leur tentative de suicide en partageant leur histoire à un auditeur attentif et empathique, ce qui a permis de constater que des actions alternatives auraient pu être possibles. Ce matériel est utilisé dans la planification de la sécurité future. Plus important encore, ce processus crée une puissante alliance de travail thérapeutique, l'élément clé d'ASSIP. "

Michel a décrit un récent essai randomisé et contrôlé  comparant 120 patients qui ont tenté de se suicider traités avec à ASSIP et traitement habituel  avec ceux qui ont été assignés uniquement au traitement habituel. L'essai a révélé que les patients du groupe ASSIP avaient un risque réduit de 80 pour cent de répéter des tentatives de suicide au cours de la période de suivi de 24 mois (p <0,001) et 72% moins de jours passés à l'hôpital (p = 0,038). Les scores plus élevés de l'alliance thérapeutique évaluée par le patient ont été associés à un taux plus faible de tentatives de suicide répétitives.


«ASSIP est un programme de thérapie simple et peu coûteux qui a un potentiel considérable pour réduire les comportements suicidaires et les coûts des soins de santé», a déclaré M. Michel. "En outre, le concept de suicide comme une action, facile à comprendre pour les non-professionnels, peut également être utile dans la pratique clinique générale ainsi que dans la prévention du suicide basée sur la population".

http://www.psychnews.org/update/2017_apa_daily_2e.html 


Etude mentionnée  : A Novel Brief Therapy for Patients Who Attempt Suicide: A 24-months Follow-Up Randomized Controlled Study of the Attempted Suicide Short Intervention Program (ASSIP).
PLoS Med. 2016 Mar 1;13(3):e1001968. doi: 10.1371/journal.pmed.1001968. eCollection 2016 Mar. Gysin-Maillart A1, Schwab S2, Soravia L2, Megert M3, Michel K1.
1 Outpatient Department, University Hospital of Psychiatry, University of Bern, Bern, Switzerland.
2 Translational Research Center, University Hospital of Psychiatry, University of Bern, Bern, Switzerland.
3Psychiatric Department, General Hospital, Thun, Switzerland.
http://journals.plos.org/plosmedicine/article?id=10.1371/journal.pmed.1001968

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire