lundi 29 mai 2017

PRESENTATION OUVRAGE Terry Williams, Teenage Suicide Notes. An Ethnography of Self-Harm

Terry Williams, Teenage Suicide Notes. An Ethnography of Self-Harm
Yannis Gansel sur lectures.revues.org*



Terry Williams, Teenage Suicide Notes. An Ethnography of Self-Harm, New York, Columbia University Press, 2017, 288 p., ISBN : 9780231177900.
Informations

En 2007, Gus Van Sant réalisait Paranoid Park, film tiré du livre éponyme de Blake Nelson centré sur les conduites à risque d’un adolescent de l’Oregon, qui provoquaient la mort accidentelle d’un adulte. Comme quatre ans plus tôt dans Elephant, inspiré par la tuerie de Columbine High School, le cinéaste dépeignait une adolescence américaine livrée à la déréliction, à la vacuité de la société de consommation et à l’abandon des adultes, cantonnés à de lointaines apparitions en arrière-plan, figures muettes ou absorbées dans leurs préoccupations. C’est, en peu de mots, sur une telle image que se referme Teenage suicide notes, an ethnography of self-harm de Terry Williams.
Le livre que Williams consacre au suicide et à l’automutilation des adolescents se structure en trois parties de volumes très différents. Le prologue et la brève introduction partent du récit d’une expérience personnelle de l’auteur ; le suicide d’un ami d’adolescence, mort par noyade en laissant derrière lui le mystère impénétrable d’une dernière missive et un vide qui ne s’est jamais complètement refermé. Williams revient plusieurs décennies plus tard sur cette mort, dont la mémoire se voit convoquée au cours d’une enquête sur les consommations de drogues et les parcours de jeunes dans des quartiers défavorisés de logements sociaux (les « projects ») de New-York.
Lire la suite http://lectures.revues.org/23001?utm_source=alert 

Terry Williams, Teenage Suicide Notes. An Ethnography of Self-Harm, New York, Columbia University Press, 2017, 288 p., ISBN : 9780231177900.
Informations

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire