vendredi 17 février 2017

Programme d’études et d’enquêtes 2017 de la Drees

Programme d’études et d’enquêtes 2017 de la Drees
Fevrier 2017*
La DREES anime, en collaboration avec Santé Publique France, les travaux de l’Observatoire national du suicide, qui publiera son troisième rapport fin 2017
Observatoire national du suicide (ONS)
Le BESP (bureau de l’état de santé de la population) fait partie de l’équipe DREES qui assure le secrétariat de l’ONS en partenariat avec Santé publique France. La sous-direction de l’observation de la santé et de l’assurance maladie est plus particulièrement chargée de l’organisation des séances plénières, la Mission Recherche des réunions du groupe de travail « axes de recherche » et Santé publique France du groupe de travail « surveillance épidémiologique des suicides et des tentatives de suicide ». Le secrétariat de l’ONS assure de plus la réalisation des rapports de l’observatoire, constitués de fiches statistiques et d’une restitution des travaux présentés aux membres de l’observatoire au cours des différentes réunions. Le prochain rapport est prévu pour le deuxième semestre 2017

Prévention du suicide
En collaboration avec la sous-direction de l’observation de la santé et de l’assurance maladie, et avec Santé  Publique France, la MiRe (référent recherche de la DREES) participe au pilotage, à l’animation et au secrétariat de l’Observatoire national du suicide. Celui-ci est chargé d’une part de coordonner et d’améliorer les connaissances sur le suicide et les tentatives de suicide et d’autre part de produire des recommandations, particulièrement en matière de prévention.  Au sein de cette instance, la MiRe pilote le groupe de travail sur les axes de recherche et anime les réunions  associées. Elle élabore l’ordre du jour de ces réunions, identifie les propositions de présentations et les personnes à auditionner le cas échéant. Elle réalise les comptes rendus des réunions du groupe de travail et en synthétise les travaux, en vue de leur restitution lors des réunions plénières de l’Observatoire. Ce groupe sera  réuni en juin 2017 sur le suivi de travaux afin d’en partager les résultats.
La MiRe participe également à l’organisation des séances plénières de l’Observatoire. Au premier semestre  2017, elle co-organisera, avec l’Institut de recherche en santé publique (IRESP), une séance plénière de suivi  des projets sélectionnés dans le cadre de l’appel à re cherches lancé en 2015 et cofinancé par la DREES, la direction générale de la santé (DGS) et la caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés
(Cnamts).
La MiRe participera à l’élaboration, la coordination et la publication du troisième rapport de l’Observatoire national du suicide (fin 2017). Elle produira en particulier un dossier sur le suicide des jeunes, à partir d’une synthèse de la littérature et des interventions aux séances de travail consacrées à ce sujet en 2016. Elle produira également une fiche sur l’impact des médicaments et des psychothérapies sur le suicide, ainsi qu’un état d’avancement des recherches financées.
Enfin, la MiRe poursuivra l’alimentation des deux recueils numériques, élaborés depuis la création de l’Observatoire. Le premier recense les principales références bibliographiques et informations numériques, françaises et internationales, relatives au suicide depuis 2008. Afin d’en faciliter la mise à jour régulière, ce recueil sera scindé en deux tomes couvrant les périodes allant de 2008 à 2014 et de 2015 aux années ulté-
rieures. Le deuxième recueil, régulièrement actualisé, propose un focus sur la corrélation entre le surendettement et le suicide.
Pour 2017, un troisième recueil sur les enjeux éthiques associés à la prévention du suicide sera élaboré et mis en ligne à la parution du 3e rapport de l’Observatoire

- dans le cadre de l' Axe « santé mentale »
Le lien entre violences subies et santé mentale
À partir de l’enquête intitulée Violences et rapports de genre (Virage) conduite en 2015 par l’Institut national d’études démographiques (Ined), dont l’un des objectifs est de « cerner les conséquences des violences sur l’état de santé », une étude sera menée avec le Besp sur la relation entre les violences subies et l’état de santé mentale. L’étude sera centrée sur l’effet des violences sur les tentatives de suicide. Ce travail pourrait
être valorisé par la rédaction d’un Études et résultats ou d’un Dossier de la DREES
et une proposition de fiche pour alimenter le 3e rapport de l’Observatoire national du suicide (ONS).

- Modélisation des facteurs explicatifs du suicide sur longue période
Une fiche a été publiée dans le 2e rapport de l’ONS (février 2016) sur les effets de génération et les effets de période mesurables dans les statistiques de nombre de suicides. L’objectif est d’approfondir ce travail en exploitant des données du Centre d'épidémiologie sur les causes médicales de décès - CepiDC pour proposer
une modélisation plus complète des évolutions du taux de suicide sur longue période (1950-2010). Les résultats de cette étude pourraient être intégrés au 3e rapport de l’ONS, fin 2017

le Devenir à un an des patients ayant fait une tentative de suicide
Il s’agir de valoriser sous la forme d’un Études et Résultats un travail sur le devenir à un an des patients ayant fait une tentative de suicide, en exploitant la base AMPHI (Analyse de la Mortalité Post-Hospitalière à la recherche d’Indicateurs de mortalité). Une première version de ce travail a été publiée sous forme de fiche dans le 2 e rapport de l’Observatoire national du suicide (ONS, février 2016).

Appariement de l’Échantillon démographique permanent avec les données du Système national des données de santé Le bureau pilote, en collaboration avec l’Insee et la Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts), le projet d’appariement des données de l’échantillon démographique permanent (EDP) et
de celles du Système national de données de santé (SNDS). Cet appariement se traduira par la mise à disposition d’une base études dite « EDP santé » qui permettra des analyses approfondies reliant des données socio-économiques et des données sur la santé comme l’étude des déterminants sociaux dont le suicide.


Santé mentale et addictions
Le volet santé mentale du baromètre santé 2017 offre l’occasion d’étudier les liens entre addictions (drogue, tabac et alcool) et la santé mentale appréhendée selon deux dimensions : présence de pathologies mentales (dépression et troubles anxieux généralisés) et santé mentale positive. Cette étude analysera également le lien entre addictions et comportements suicidaires, en mobilisant en outre les informations fournies par le baromètre sur les déterminants du risque suicidaire que peuvent être les traumatismes vécus pendant l’enfance et l’orientation sexuelle.

* http://drees.social-sante.gouv.fr/IMG/pdf/programme-travail-2017.pdf

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire