vendredi 24 février 2017

PARIS (75) Présentation du Dispositif pour les étudiants HAPPY DOORS de la LMDE

Happy Doors : le dispositif qui vous veut du bien
L’étudiant·e doit faire face à une pression importante du fait d’un statut bien particulier : il est sans emploi mais il n’est pas chômeur, il a vocation à être autonome mais il n’est pas complétement indépendant, souvent dé-cohabitant de ses parents, il doit faire l’apprentissage de l’autonomie sanitaire et financière, il doit se créer un nouveau réseau social et trouver de nouveaux repères affectifs, il doit trouver un logement et réussir ses études.
Il est exclu des dispositifs de solidarité nationale, la complémentaire santé ne lui est pas obligatoire contrairement aux salariés, et, pour l’étudiant·e étranger, celui-ci doit découvrir un nouveau pays, une nouvelle langue, maîtriser de nouveaux codes culturels et sociaux et construire de nouveaux repères psycho-affectifs.
La période des études est donc une période qui affecte durablement les étudiants et qui peut conduire à des situations de grandes précarités.


Focus sur la santé des étudiants

La 4ème Enquête Nationale sur la Santé des Etudiant·e·s (ENSE 4) de La Mutuelle Des Etudiants révèle que 26% des étudiant·e·s déclarent éprouver de réelles difficultés financières pour faire face à leurs besoins. 35% des étudiant·e·s déclarent avoir renoncé à une consultation médicale au cours des douze derniers mois, dont 27% pour des raisons financières.
La population estudiantine est donc une population fragile socialement, qui est soumise à des risques spécifiques, ce qui a des conséquences négatives sur l’état de santé général de l’étudiant : prise de poids, difficultés relationnelles, dépression, augmentation de la douleur, baisse de performance ou encore aggravation des troubles respiratoires et cardio-vasculaires.
49% des étudiant·e·s ont pris du poids depuis leur baccalauréat, parmi eux, 13% ont pris plus de 5kgs (Enquête sur le comportement alimentaire des étudiant·e·s des universités Paris 2, Paris 4 et Paris 6, 2012).
Si l’état de santé général se dégrade pendant les études, le sentiment de mal-être s’en trouve également accentué.
Près de quatre étudiants sur dix (37%) seraient en état de mal-être, les jeunes femmes, étant, en proportion, deux fois plus nombreuses (46%) que les jeunes hommes (25%) à présenter des symptômes anxieux (ENSE 4).
Le suicide représente aujourd’hui la deuxième cause de mortalité chez les 15-24 ans, après les accidents de la route (Observatoire du suicide, 2015).
Plus d’un tiers des jeunes ayant fait une tentative de suicide dans l’année ne sont suivis par aucun professionnel (ENSE 4).
  • Ces chiffres nous ont amenés à nous interroger sur les moyens d’action en vue d’améliorer le bien-être des étudiants et la perception de leur santé lors de cette période de transition, durant laquelle ils accèdent à l’autonomie et deviennent de jeunes adultes.

Happy Doors en détails

Une politique de prévention ambitieuse au service des étudiants est donc indispensable tout au long de leur parcours.
Happy Doors est une première réponse de La Mutuelle Des Etudiants en partenariat avec les collectivités et avec les acteurs locaux de la santé et de la santé mentale.
Happy Doors est un dispositif innovant d’accompagnement à l’autonomie en santé des jeunes.
Il  s’agit d’un porte-à-porte dans un premier temps dans 5 résidences universitaires du CROUS de Paris assuré par des étudiants relais santé préalablement formés par des professionnels.
Le dispositif est aujourd’hui déployé à Paris et en IDF mais doit à court terme être répercuté dans de nombreuses villes françaises.
L’objectif : informer sur le système de santé, l’accès aux soins et aux droits, et lutter contre le mal-être et l’isolement des étudiants en abordant des thèmes comme la gestion du stress, les démarches de santé, les démarches administratives, la nutrition, le sommeil…
Lors du porte-à-porte, les étudiants relais santé distribueront un kit bien-être contenant : un set de table plastifié avec au recto le parcours de soins coordonnés et au verso les adresses des structures de santé ressources, un quiz sur le bien-être, un marque page avec deux recettes, des graines de trèfles, un carré de chocolat et pour finir un guide sur le bien-être.
A Paris, depuis le 23 janvier et jusqu’au 30 mai, les portes-à-portes se déroulent les lundi et mardi une semaine sur deux de 19h à 22h30 dans les résidences universitaires suivantes :
  • Des Haies, 72-74 rue des Haies 75020 Paris
  • Pajol 2, 63-65ter rue Philippe de Girard 75018 Paris
  • Nicole Reine Lepaute, 3-11 rue Nicole Reine Lepaute 75013 Paris
  • Myrha 2, 55 rue Myrha 75018 Paris
  • Philippe de Girard 2, 14-24 avenue de la Porte des Poissonniers 75018 Paris
https://www.lmde.fr/prevention/actions-prevention/happy-doors

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire