jeudi 1 décembre 2016

RECHERCHE La faible estime de soi est corrélée à l’intentionnalité suicidaire, indépendamment de la sévérité de la dépression -

La faible estime de soi est corrélée à l’intentionnalité suicidaire, indépendamment de la sévérité de la dépression - 29/11/16
Poor self-esteem is correlated with suicide intent, independently from the severity of depression
Doi : 10.1016/j.encep.2016.10.003 
C. Perrot a, ⁎ , L. Vera a, P. Gorwood a, b, c
a Clinique des maladies mentales et de l’encéphale (CMME), hôpital Sainte-Anne, 1, rue Cabanis, 75014 Paris, France 
b Centre de psychiatrie et neuroscience, Inserm UMR894, 2, ter rue d’Alésia, 75014 Paris, France 
c Université Paris-Descartes, 12, rue de l’École-de-Médecine, 75006 Paris, France 
clemence.perrot_86@hotmail.fr
Auteur correspondant. Secteur 92G17, pôle Clamart, groupe hospitalier 
Paul-Guiraud, 1, rue Andras-Beck, 92140 Clamart, France.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mardi 29 novembre 2016

Résumé
Le suicide est un problème de santé publique majeur et l’estime de soi pourrait y avoir une place déterminante. Notre objectif principal est d’évaluer s’il existe un lien entre l’intentionnalité suicidaire et l’estime de soi, en se focalisant plus spécifiquement sur ses différentes dimensions (générale, familiale, professionnelle et sociale). Notre second objectif est d’étudier le rôle potentiel du syndrome dépressif dans la relation entre estime de soi et risque suicidaire. Nous avons réalisé une étude rétrospective transversale de 2008 à 2010, au sein d’un service d’accueil des patients suicidants à l’hôpital Sainte-Anne à Paris. Les critères d’inclusion étaient : âge>15 ans ; hospitalisé suite à une tentative de suicide. L’estime de soi était évaluée via l’échelle de Coopersmith (SEI) et les patients ayant un score SEI mensonge>5 étaient exclus. Notre critère de jugement principal était la corrélation entre l’estime de soi et l’intentionnalité suicidaire. Notre critère de jugement secondaire concernait le poids du facteur « intensité du syndrome dépressif » (échelle d’Hamilton) dans cette corrélation. Cent trente-deux patients ont été inclus. L’intentionnalité suicidaire était corrélée à l’estime de soi totale (r=−0,227, p=0,009), sociale (r=−0,331, p<0,001) et familiale (r=−0,260, p=0,003). Ces corrélations restaient significatives après ajustement sur la dépression (p<0,038). L’estime de soi était corrélée à l’intentionnalité suicidaire indépendamment de la dépression, dans la population ici étudiée dans le cadre d’une prise en charge au décours d’une tentative de suicide. Ces résultats apportent des pistes de réflexion pour de futures stratégies de prévention du suicide, notamment celles agissant spécifiquement sur l’estime de soi.
Mots clés : Estime de soi, Risque suicidaire, Intentionnalité suicidaire, Dépression, Prévention
Plan
Introduction /Méthodes / Résultats/ Discussion/ Conclusion /Déclaration de liens d’intérêts

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire