vendredi 23 décembre 2016

ETUDE RECHERCHE Étude des spécificités de l’expérience automutilatoire et suicidaire chez des adolescentes en situation transculturelle

Étude des spécificités de l’expérience automutilatoire et suicidaire chez des adolescentes en situation transculturelle
S. Grandclerc a, , b, c, M.-R. Moro a, b, c,,J. Lachal a, b, c
a Maison de Solenn, MDA Cochin, AP–HP, 97, boulevard de Port-Royal, 75014 Paris, France
b Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité, 1, rue Victor-Cousin, 75005 Paris, France
c CESP, University Paris-Sud, UVSQ, Inserm, université Paris-Saclay, bâtiment 300, 91405 Orsay cedex, France

Neuropsychiatrie de l'Enfance et de l'Adolescence Available online 19 December 2016

Résumé
Objectif
Explorer l’expérience subjective automutilatoire et suicidaire d’une population d’adolescentes, enfants de parents migrants en France. Mettre en perspective de leur expérience, celle d’adolescentes issues de familles non migrantes afin de souligner les particularités liées à l’histoire migratoire familiale.
Méthode
Il s’agit d’une étude transversale, observationnelle et exploratoire basée sur une démarche qualitative, phénoménologique et inductive. Le recueil des données s’est appuyé sur deux entretiens semi-structurés menés chez quatre adolescentes de parents migrants et quatre adolescentes de parents non migrants, âgés de 13 à 21 ans, suivies en pédopsychiatrie et ayant présenté au moins un passage à l’acte automutilatoire ou suicidaire. L’analyse des données est réalisée selon la méthode de l’interpretative phenomenological analysis.
Résultats
Les résultats sont exposés autour de trois axes d’expériences : le rapport à soi, le rapport à l’autre et le rapport à la mort, déclinés en dix thèmes. Les différents thèmes viennent mettre en évidence les spécificités dans le vécu des adolescentes de parents migrants, notamment dans le rapport à l’individuel et à l’histoire familiale imprégnée de l’histoire migratoire. Les mécanismes d’affiliation par l’automutilation sont également explorés dans ce contexte particulier de double appartenance culturelle.
Conclusion
La vulnérabilité de la population adolescente issue de parents migrants rend indispensable de penser le soin de manière spécifique. Les particularités dans leur rapport à l’individuel et aux parents sont à prendre en compte dans la prise en charge des conduites auto-agressives de ces adolescentes. Les représentations familiales sont importantes à interroger et à respecter afin de favoriser un récit métissé autour du mal-être de ces adolescentes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire