jeudi 10 novembre 2016

Ces dessinateurs qui expliquent la dépression


Ce sont les dessinateurs qui expliquent le mieux la dépression
Ces dessins valent bien des explications savantes.
26/10/2016 www.huffingtonpost.fr/ Sandra Lorenzo Journaliste responsable de la rubrique C'est La Vie
DÉPRESSION - En France, 8% de la population connaîtra un épisode dépressif au cours de l'année et 18% au cours de leur vie, selon des chiffres de l'INPES.
Ce dernier week-end d'octobre marque la fin du défi "Inktober" que se lancent les dessinateurs du monde entier tous les ans au mois d'octobre: dessiner un dessin par jour pendant 31 jours et le poster sur les réseaux sociaux.
Parmi les milliers de dessins postés, de nombreux tournent autour des maladies mentales, comme la dépression. Comme ceux de Shawn Coss dont vous nous parlions un peu plus tôt en octobre.
En voici quelques uns:

Inktober Day 17: Battle


De gauche à droite: "tu es inutile", "tu ne seras jamais aussi bon que dans tes rêves", "abandonne".


Ali Montgomery's Artwork
"Le monstre dépression plane sans cesse et toujours se couvrant les yeux pour se cacher du monde extérieur. À cause de cela, il rentre tout le temps dans les gens ou dans d'autres monstres, se causant plus d'angoisses à chaque fois. Son seul soulagement est d'entourer sa victime de sa traîne liquide et de partager sa dépression avec lui. La victime ne se rend pas compte de la présence du monstre mais gardera un illisible et développera un état de dépression profonde. Pendant ce temps-là, le monstre va absorber tous les illisibles de son hôte jusqu'à ce qu'il se remplisse et qu'il change d'hôte."


"Le monstre dépression plane sans cesse et toujours se couvrant les yeux pour se cacher du monde extérieur. À cause de cela, il rentre tout le temps dans les gens ou dans d'autres monstres, se causant plus d'angoisses à chaque fois. Son seul soulagement est d'entourer sa victime de sa traîne liquide et de partager sa dépression avec lui. La victime ne se rend pas compte de la présence du monstre mais gardera un illisible et développera un état de dépression profonde. Pendant ce temps-là, le monstre va absorber tous les illisibles de son hôte jusqu'à ce qu'il se remplisse et qu'il change d'hôte."


"La réalité derrière mes lunettes."


"J'ai passé une si bonne journée hier que même le monstre dépression s'est calmé".


"Voici ce qu'il se passe dans ma tête en ce moment"




"D comme dépression", "Walkies!", "Non, pas aujourd'hui"

ThatShadowIsMe

"Elle est forcée de vivre avec un sourire, des pièces couvrent ses cicatrices. Les gens voient le bon côté et personne ne voit le diable? C'est impossible avec les traces sur sa bouche. L'obscurité se cache en elle avec la lumière d'une lampe."


Et pour finir un dessin qui date de 2015 mais qui reste toujours pertinent.



Melissa Random Sketchbook
Inktober Day 10: Blanket Burrito Time
Depression has had me down for a few weeks making it hard to draw or do anything fun. Being in a blanket burrito is a good start to feeling better
#ink #inktober #inktober2015 #inktober2015day10 #adayinthelifeofme #artbymelissam #minimel #minimelissa #burritoblanket #blanketburrito #depression #depressionsucks
minimel inktober2015 inktober2015day10 inktober depressionsucks blanketburrito burritoblanket adayinthelifeofme ink artbymelissam minimelissa depression

"La dépression me cloue au lit depuis plusieurs semaine. Dessiner ou faire quelque chose d'amusant m'est difficile. S'emmitoufler dans une couverture en forme de burrito est un bon début pour commencer à aller mieux."

http://www.huffingtonpost.fr/2016/10/26/dessins-depression-inktober/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire