mardi 15 novembre 2016

CANADA Prévention du suicide dans l'enseignement pharmaceutique une initiative

Suicide prevention in pharmaceutical education: Raising awareness with inspiring stories
Philippe D. Vincent , BPharm, MSc, BCPP1,2,3; Pierre-Marie David , PharmD, PhD4,5
1 (Corresponding author) Pharmacist, Department of Clinical Pharmacy, Institut universitaire en santé mentale de Montréal, Montreal, Quebec, Canada, philippe.vincent@umontreal.ca;
2 Research Center, Institut universitaire en santé mentale de Montréal, Montreal, Canada;
3 Associate Clinical Professor, Faculty of Pharmacy, Université de Montréal, Montreal, Canada;
4 Volunteer, Suicide Action Montréal, Montreal, Canada;
5 Lecturer, Faculty of Pharmacy, Université de Montréal, Montreal, Canada 
 Article Citation:

Les taux de suicide sont élevés dans les pays à revenu élevé comme le Canada et les États-Unis, où 10 à 12 personnes par 100 000 se suicident chaque année. Aux États-Unis, en 2011, il y avait 73,3 visites d'urgence par 100 000 personnes pour des tentatives de suicide avec des médicaments sur ordonnance. Ces derniers ont également été impliqués dans 13% des suicides achevés entre 1999 et 2013. Dans la plupart des cas, ces médicaments ont été distribués par des membres de notre profession qui ne pouvaient pas prédire ce résultat. Ceci nous a conduits à créer une initiative pour enseigner aux étudiants en pharmacie comment prévenir le suicide. Une revue de la littérature et des recherches en ligne ont été effectuées afin de trouver de la documentation sur l'engagement des pharmaciens envers la cause, mais très peu d'information existe. Ainsi, une formation a été développée pour les étudiants en pharmacie de troisième année qui comprend des statistiques de base, des arguments pour impliquer les pharmaciens dans la prévention du suicide, des jeux de rôles, des outils pour évaluer le risque de suicide, des exposés approfondis des techniques d'entrevue et des études de cas. Il est livré pendant le thème de la santé mentale du cours de psychiatrie. En 5 ans, environ 1150 étudiants ont participé au cours, dont environ 950 pratiquent actuellement des pharmaciens. Cette intervention peut avoir empêché certains suicides, bien que l'impact soit impossible à mesurer. L'objectif de ce document est de décrire le processus créatif de la conception d'une séance de formation à la prévention du suicide pour les étudiants en pharmacie, tout en inspirant un lectorat sensible à la santé mentale à cette noble cause. Cet article ne fournit pas de lignes directrices sur la façon de reproduire cette initiative, et cet article ne remplace pas la formation appropriée sur la prévention du suicide.

Possibilité d’accéder à l'article en anglais en s'inscrivant sur le site.

http://mhc.cpnp.org/doi/abs/10.9740/mhc.2016.03.109

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire