vendredi 7 octobre 2016

NOTICE ARTICLE Plus de suicides en préadolescence ?

Plus de suicides en préadolescence ?
par Bernard Golse Univ. Paris V-René Descartes, Sorbonne Paris Cité Hôpital Necker-Enfants Malades Service de Pédopsychiatrie INSERM U669 75015 Paris, France bernard.golse.at.nck.aphp.fr
dans Adolescence 2016/2 (T.34) Pages 385 - 404
Éditeur : GREUPP
Résumé
 Après avoir précisé quelques problématiques théoriques centrales de la période de latence, ce travail insiste sur le fait que la latence n’est pas un stade comme les autres et qu’il est le fruit d’une co-construction entre l’enfant et les adultes. À partir de là, sont envisagées les tentatives de suicide des préadolescents dont la recrudescence actuelle est indéniable dans nos sociétés occidentales, en lien peut-être avec le fait que les bébés n’ont pas le temps suffisant d’être des bébés.

Mots-clés Bébé Latence Préadolescence Suicide

Plan de l'article
Sexualité infantile et latence
Quelques problématiques centrales

Phases du développement et phases de la théorie
Universalité de la période de latence ?
La bisexualité psychique dans la dynamique de la latence
Latences à répression et latences à refoulement
La latence comme co-construction entre l’enfant et ses parents
Les tentatives de suicide des préadolescents

https://www.cairn.info/revue-adolescence-2016-2-page-385.htm

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire