mardi 25 octobre 2016

ARTICLE Le cadre en configuration groupale..., un processus... en création ? À partir de l’expérience psychanalytique singulière d’un groupe de parole à l’hôpital

Le cadre en configuration groupale..., un processus... en création ?À partir de l’expérience psychanalytique singulière d’un groupe de parole à l’hôpital
par Clara Duchet et Morgane Kersalé et Gaëlle Abgrall-Barbry
Revue de psychothérapie psychanalytique de groupe 2016/1 (n° 66)  Pages 161 - 172 /240
Éditeur : ERES 
Clara Duchet, psychologue clinicienne, psychanalyste, maître de conférences, Laboratoire
pcpp EA4056 (Psychologie clinique, psychopathologie et psychanalyse), université Paris
Descartes Sorbonne Paris Cité ; Morgane Kersalé, psychologue clinicienne, Paris ; Gaëlle Abgrall-Barbry, responsable Unité de psychiatrie – psychotraumatologie – addiction, hôpital Tenon, Paris ; 


Résumé
L’expérience clinique d’un groupe de parole destiné à des patients adultes hospitalisés en service de psychiatrie spécialisé dans les problématiques traumatiques, suicidaires et addictives illustre une réflexion menée sur le cadre comme processus en création. Les auteurs proposent d’envisager le cadre des dispositifs thérapeutiques de groupe comme processus et donc comme objet d’un travail de création, de pensée et de transformation chez l’analyste lui-même, au service d’un mouvement créateur pouvant advenir a posteriori chez les patients. Avant toute considération du cadre comme « non-processus », celui-ci est ainsi appréhendé comme indissociable d’une dimension créative préalable. Une attention particulière a été donnée aux modalités mises en place et au travail d’élaboration dont elles font l’objet de façon constante, contraignant l’analyste à faire preuve de remaniements sous-tendus par un processus qui, s’il n’est pas de création, est du moins en création.
Mots-clés Groupe de parole dispositifs thérapeutiques cadre processus non-processus création
https://www.cairn.info/revue-de-psychotherapie-psychanalytique-de-groupe-2016-1-page-161.htm

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire