lundi 1 août 2016

PAYS DE LA LOIRE : Le programme d'actions éducatives (PAE) dispositif régional susceptible d’accompagner les projets éducatifs

Les actions éducatives

Source paysdelaloire.e-lyco.fr/actions-educatives*

mis en ligne par educatives actions le 27 juil. 2016
L’action éducative est une compétence facultative de la Région, exercée de manière volontariste. Celle-ci contribue à identifier la place et le rôle que la Région des Pays de la Loire entend donner à la formation des jeunes, particulièrement en matière d’éducation à la citoyenneté.
Les Actions Éducatives reposent sur deux dispositifs complémentaires :
  • Un Programme d’Actions Éducatives structuré autour de 4 axes,
  • Une dotation de crédits aux établissements  (crédits déconcentrés, soutien à la mobilité européenne, accompagnement professionnel, frais de transports, soutien pour des actions).
Le programme d'actions éducatives (PAE)
Le Programme d’actions éducatives (PAE) ouvert à tous les établissements publics, privés, MFR et CFA est un dispositif régional susceptible d’accompagner les projets éducatifs. Il se veut un « outil » pour permettre la réussite de tous les lycéen(ne)s et apprenti(e)s.
Cet « outil » a pour ambition  de sensibiliser, former et encourager les initiatives et les démarches citoyennes en s’intégrant dans les apprentissages sur le temps scolaire et dans les programmes établis. Il est défini en collaboration étroite avec le rectorat de l’Académie de Nantes et la DRAAF pays de la Loire. 
Il se répartit en fiche « appel à projets » et fiches « ressources » qui peuvent permettre aux professeurs/formateurs de compléter l’action mise en œuvre par les équipes éducatives.
Les projets doivent s’articuler en lien avec le projet d’établissement.
Les objectifs :
  • Favoriser et soutenir la transmission des savoirs,
  • Promouvoir l’engagement des jeunes et encourager leur participation dans le débat public,
  • Les rendre « acteurs », leur offrir l’occasion de prendre des responsabilités en favorisant leur autonomie,
  • Favoriser le développement des capacités de chacun à vivre et faire ensemble,
  • Développer l’apprentissage de la citoyenneté, l’esprit de solidarité et de tolérance
  • Donner envie de participer, partager un projet artistique et culturel, un projet lié au développement durable, à la création d’une « mini entreprise »,
  • Avec eux, contribuer à leur épanouissement individuel et collectif  et leur permettre d’avoir un esprit critique, un esprit d’ouverture.

En 2015-2016 :
  • 42000 jeunes ont participé aux actions du PAE,
  • plus de 660 projets ont été menés par les jeunes et leurs professeurs/formateurs avec l’appui, l’accompagnement d’un grand nombre de partenaires.
 
Les crédits éducatifs, les subventions et aides PAE
La Région Pays de la Loire délègue aux établissements une dotation de crédits fondée sur le principe de l’autonomie et de la responsabilité de gestion, donnant ainsi aux équipes pédagogiques, éducatives et de direction les moyens de mettre en œuvre les priorités de leur propre projet d’établissement et aidant à la mobilité européenne et internationale.
Par ailleurs, des crédits sont également dédiés au transport dans le cadre des restitutions régionales, à l’accompagnement professionnel et au soutien des actions du PAE.

AXE 3 du PAE 2016-2017

 
Vous trouverez ci-dessous les liens vers les fiches descriptives des actions thématiques.
 
Axe 3 : Prévention et promotion de la santé en direction des jeunes





Axe 3 - Parcours de prévention

Parcours de prévention :
nutrition, santé, alimentation, mieux-être, estime de soi, harcèlement, risques auditifs, gestes de premiers secours, prévention routière, sexualité, stress, les conduites à risques... autant de domaines d'action de promotion de la santé.
 


Selon l’Organisme Mondiale de la Santé (O.M.S.), « la santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité ».


Étroitement liées, santé et éducation constituent ensemble le socle sur lequel s'appuie une dynamique de réussite. L'éducation à la santé participe à l'acquisition progressive de savoirs et de compétences qui permettront aux jeunes de faire des choix éclairés et responsables en matière de santé
Set de table créé par
les jeunes du CFA Martello en 2015-2016
Les projets menés autour de la prévention viseront à sensibiliser les jeunes aux enjeux de la santé mais aussi, à favoriser leur bien-être. L'idée est de les impliquer dans des projets qui leur permettent de prendre conscience de l'importance d'une hygiène de vie saine.
Objectifs de l'action
  • Il s’agira pour les équipes éducatives de placer les enjeux de santé publique au cœur des réflexions et de l’action menée avec les jeunes.
  • Il s’agira d’encourager les initiatives et les projets des jeunes et des équipes éducatives en faveur de la santé et de la prévention.
  • Il s’agira de choisir, d’élaborer et de développer un projet dans le but de faciliter la mise en œuvre de l'éducation pour la santé au sein de la classe, du groupe, de l’établissement en lien étroit avec le Chef d’établissement en associant  l’Infirmière et le personnel de santé au projet si celui-ci est porté par une équipe éducative. A contrario, si le projet est porté par l’infirmière et le personnel de santé, il sera important d’associer des référents de l’équipe pédagogique.
  • Les projets seront suivis d'une évaluation par les porteurs de projets sur le processus et les résultats. Une fiche de valorisation et de communication du projet sera réalisée mentionnant "ce qu'il faut retenir". Cette fiche sera transmise en fin d’année scolaire à la Région par l'établissement.


Descriptif de l'action

La santé est un enjeu déterminant pour l’avenir des jeunes et une condition indispensable à leur intégration sociale et professionnelle. Les projets répondront aux attentes et aux besoins des jeunes et s’inscriront dans une dynamique de l’établissement de façon pérenne.
Les sujets abordés pourront être sur :
1. l’alimentation - santé : Les projets pourront aborder l'alimentation et la santé au travers des thématiques suivantes :
  • la prévention de l'obésité et de la malnutrition par le biais de l'apprentissage des bases d'une alimentation saine, équilibrée et variée (participation des jeunes à la commission des menus, mise à disposition d'information sur l'alimentation, de communication sur la composition des repas, etc...) ;
  • la sensibilisation aux troubles du comportement alimentaire (boulimie, anorexie, etc...) associée à la promotion d'une activité physique régulière ;
  • la sensibilisation aux notions de qualité alimentaire et de consommation responsable : « Manger local » ; Des projets « Bien manger au lycée » pourront être proposés.
  • la considération de l'impact environnemental par le biais d'initiatives réduisant le gaspillage, la valorisation des déchets, etc...  ⇒ Ce volet peut être traité au sein de la Fiche "Éducation vers un développement durable"
  • l'amélioration de la connaissance des traditions culinaires de la Région et la découverte d'autres approches et pratiques ;
  • l'ouverture culturelle sur l'art du "Bien manger" par le croisement des disciplines telles que la littérature, la biologie, l'éducation physique.

2. La souffrance psychique et la prévention du mal-être
(7% des Ligériens de 15-25 ans ont souffert d’un épisode dépressif au cours des 12 derniers mois) et du suicide (la mortalité des jeunes Ligériens par suicide est supérieure à la moyenne nationale et représente 20% des décès entre 15 et 24 ans).
Les projets pourront porter sur l’information, le repérage, l’accompagnement et la solidarité infos-jeunes liés au mal-être, la dépression, au suicide.

3. Les conduites à risques : 5 thématiques :
  • les conduites à risques : alcoolisation rapide, consommation de drogues, comportements addictifs avec ou sans substances ;
  • la prévention routière (favoriser chez les jeunes l'anticipation des conséquences des comportements à risque, des accidents) : il s'agit de proposer un projet qui vise à sensibiliser les jeunes à réduire la fréquence et la gravité des accidents de la circulation routière (les précautions, la santé et la conduite, ...)
  • la promotion et l'apprentissage des gestes qui sauvent avec des organismes agréés: formations aux premiers secours, PSC1. Il s'agit de permettre aux jeunes d'être le mieux armé possible de devenir des citoyens responsables. Les établissements pourront proposer des projets de formation au secourisme. L'établissement aura à inscrire cette action dans son projet d'établissement dans la perspective de proposer une formation élargie au niveau des équipes permettant ainsi un projet pérenne en direction des jeunes.
  • les risques professionnels : un lycée professionnel, un CFA pourra proposer un projet de Parcours de sensibilisation aux risques professionnels en direction des jeunes en lien avec les métiers enseignés (manutention, risque routier, etc ...).
  • la prévention des pratiques sportives mettant en danger l’intégrité physique du jeune.

4. Prévenir les risques auditifs liés à l’écoute et à la pratique des musiques amplifiées, limitation de l'impact des ondes. Sensibiliser les lycéens et apprentis aux risques physiques, psychiques et somatiques liés à l'exposition aux décibels. Les amener à adapter leur comportement de consommation musicale et à mieux gérer leur environnement sonore.

5. La prévention des phénomènes de violence : seront pris en compte les projets permettant d’aborder les phénomènes de violence sous toutes les formes, qu’ils soient verbaux ou physiques (jeux dangereux, harcèlement, etc.)

6. La prévention des risques liés à la sexualité : face au nombre important de grossesses précoces, d’Interruptions Volontaire de Grossesse, d’Infections Sexuellement Transmissible, les projets veilleront à intégrer notamment tout ou partie des préconisations suivantes :
  • Agir sur les représentations de la sexualité (respect de soi, relation à l’autre, désir, plaisir, sexualités différentes, violences etc.) ;
  • Informer et sensibiliser sur les différents modes de contraception y compris la contraception d’urgence (pilule du lendemain) ;
  • Prévenir les infections sexuellement transmissibles, en particulier le SIDA, et informer sur les modes de protection et d’accès au dépistage du VIH.

Information

  • L'IREPS, partenaire de la Région et du Rectorat proposera en début d'année des interventions "sur mesure" au sein de certains établissements / certains territoires à la fois pour mener des diagnostics, accompagner la sensibilisation des jeunes mais aussi, pour donner des "outils" aux porteurs de projets.
     
  • ⇒ Si vous êtes intéressés, vous êtes invités à vous rapprocher auprès de la région - « Actions Éducatives » - Sandrine Ferré / Annie Richardeau. (Voir contacts bandeau droit gris.)
Quel que soit l'axe de travail choisi, les projets "prévention" peuvent être déposés.
L’action peut être conduite sur 1 ou 2 années. Il est souhaitable qu’elle s’inscrive dans une action pérenne.
La liste des partenaires, structures labellisées par le Rectorat et la Région qui peuvent vous accompagner dans vos projets figure sur le bandeau droit de cette fiche.
Les projets de prévention santé sont à valider par le Comité d'Éducation à la Santé et à la Citoyenneté (CESC) de l'établissement.

Critères de recevabilité
  • Les projets peuvent traiter des sujets très variés. Ils seront pluridisciplinaires en portant impérativement sur les actions de promotion de la santé à destination des jeunes,
  • Les projets peuvent être élaborés et mis en œuvre avec l’aide d’une ou plusieurs associations ou institutions compétentes sur les thématiques. Faire appel aux partenaires identifiés dans les fiches ressources.
  • Un réel engagement de la part de tous les jeunes impliqués dans la construction du projet et de l’action,
  • Engagement à participer à la journée de réunion bilan qui associera la parole des jeunes autour de leurs travaux et des échanges avec des partenaires de la santé.
  • Ces projets finalisés seront présentés dans l’établissement. Le porteur de projet s’engage à ce que les travaux des jeunes soient restitués au sein de l’établissement ou auprès d’un large public notamment les parents d’élèves.

Aides de la Région
  • Subventions de la Région selon la nature et l’ampleur du projet,
  • Mise en relation avec des partenaires (associations et institutions) pour accompagner l’élaboration et la mise en œuvre du projet.
Les partenaires s'engagent à ne pas intervenir seuls avec les élèves.
Toute intervention d'un organisme extérieur doit se faire en présence d'un adulte de l'établissement.

Calendrier de l'action
  • 13 Octobre 2016 : Comité de pilotage de sélection des projets à l'Hôtel de la Région à Nantes
  • Novembre/Décembre: Réunion d’information avec les porteurs de projets
  • Mai 2017 : Transmission à la Région de la fiche de « valorisation et communication du projet » avec « ce qu’il y a à retenir ».
  • 4 Mai 2017 : Réunion bilan qui associera la parole des jeunes autour de leurs travaux et des échanges avec des partenaires de la santé à l'Hôtel de Région à Nantes. (Les porteurs de projet auront à venir accompagner de jeunes "ambassadeurs" qui présentent eux-mêmes les travaux conduits au sein de la classe/du groupe/de l'établissement.)
  • Juin 2017 : Réunion bilan du COPIL

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire