lundi 1 août 2016

ETUDE RECHERCHE USA Comment pouvons-nous réduire le taux de suicide par arme à feu aux US?

Comment pouvons-nous réduire le taux de suicide par arme à feu aux US?
d'après article " How can we reduce US firearm suicide rates? Recommendations include targeted legislation, smart gun technology, and public education" sciencedaily.com* 28 juillet 2016

Les recommandations comprennent une législation ciblée, la technologie à puce des armes à feu, et l'éducation publique

Des chercheurs de l'Université Columbia Center médicale (CCEM) et New York State Psychiatric Institute (NYSPI) ont constaté que la législation réduisant l'accès aux armes à feu a abaissé les taux de suicide par arme à feu dans d'autres pays. Cette conclusion est fondée sur des preuves dans le monde entier sur la relation entre la propriété des armes à feu et les taux de suicide par arme à feu.

Le rapport a été publié récemment dans l'American Journal of Psychiatry.

Pour réduire le taux de suicide par arme à feu aux États-Unis, les auteurs recommandent plusieurs mesures, telles que la législation ciblée pour limiter l'accès des armes à feu à des personnes à risque de suicide, en utilisant la technologie à puce des armes à feu, en offrant l'éducation du public sur le suicide des armes à feu, et de la recherche afin d'évaluer l'efficacité des méthodes de prévention.

Selon les auteurs, la moitié des décès par suicide impliquent une arme à feu. En 2014, sur plus de 33.500 décès par armes à feu aux États-Unis, plus de 21.000 ont été le résultat d'un suicide. Environ 38 pour cent des ménages américains possèdent au moins une arme à feu, ce qui rend les armes à feu largement accessibles aux personnes à risque de suicide.

Leurs conclusions et recommandations ont été fondées sur un examen des cas-témoins, écologique et études de séries chronologiques des États-Unis et d'autres pays. Les chercheurs ont extrapolé à partir des mesures de contrôle des armes à feu mis en œuvre ailleurs en considérant ce qui pourrait être possible et efficace dans la prévention des suicides par arme à feu aux États-Unis

Des études menées aux États-Unis ont montré, tant au niveau écologique et individuels, qu'une plus grande disponibilité des armes à feu est associée à un risque accru de suicide par arme à feu. À l'échelle mondiale, quatre études dans d'autres pays développés ont constaté que la possession d'armes par habitant est en corrélation avec les taux nationaux de suicide par arme à feu.

Au cours de la période de trois ans allant de 2000 à 2002, les 15 Etats ayant la propriété la plus élevée des armes à feu des ménages (47 pour cent) avaient presque deux fois plus de suicides (N = 14,809) que les six Etats avec la propriété le plus faible des armes à feu (15 pour cent, N = 8052). Cette différence de suicides globale est largement expliquée par la différence de suicides par arme à feu (9749 par rapport à 2606). Les suicides non-armes à feu (5060 par rapport à 5446) et la population totale des deux ensembles d'états étaient comparables.

Alors que les États varient considérablement dans la rigueur de leurs lois sur les armes à feu, des études récentes sont encourageantes sur les avantages potentiels des restrictions ciblées d'armes à feu et à multiples facettes, y compris les permis d'achat, les périodes d'attente, le stockage sûr, les ordonnances restrictives de la violence armée, les vérifications des antécédents, et les directives d'inscription. Toutes ces mesures ont été associées à des taux de suicide par arme à feu et des taux de suicide globaux.

La technologie à puce des armes à feu, telles que la reconnaissance d'empreintes digitales, les limites d'utilisation d'un pistolet pour le propriétaire et les utilisateurs autorisés. Mandatant que de nouvelles armes utilisent la nouvelle technologie et instituant le commerce dans les programmes pour remplacer les anciens canons avec des plus sûrs peuvent empêcher les armes à feu d'un ménage d'être utilisées pour le suicide par les membres de la famille ou d'autres personnes ayant accès à l'arme à feu.

Les méthodes de stockage sécuritaire, en gardant les armes déchargées, les méthodes d'identification des personnes à risque de suicide, et de changer la croyance que le suicide est «inévitable» sont parmi les messages de santé publique qui peuvent aider à réduire les taux de suicide par arme à feu. initiatives de marketing social pour changer les perceptions du public - similaires aux campagnes réussies pour prévenir la conduite en état d'ébriété, d'encourager la ceinture de sécurité, et de promouvoir l'abandon du tabac - peuvent également se révéler utiles pour réduire les taux de suicide par arme à feu.

«Ces résultats illustrent l'influence que la politique sociale peut avoir sur les conditions médicales, dans ce cas, le suicide», a noté Jeffrey Lieberman, MD, président du département de psychiatrie à CCEM et directeur de NYSPI.

Toutes les méthodes pour réduire les taux de suicide par arme à feu exigent non seulement la mise en œuvre, mais le suivi également et à l'évaluation systématique de leur efficacité. "En fin de compte», a déclaré John J. Mann, MD, le professeur Paul Janssen de neurosciences translationnelles (en psychiatrie et en radiologie) au CCEM, directeur de l'imagerie moléculaire et de la division Neuropathie à NYSPI, et auteur principal, "une telle évaluation de programme et de levage du gel du financement fédéral de la recherche sur la violence des armes à feu contribuera à améliorer les efforts pour réduire la mortalité par suicide des armes à feu ".

L'article original est reproduit à partir de matériaux fournis par Columbia University Medical Center
http://newsroom.cumc.columbia.edu/blog/2016/07/28/reduce-u-s-firearm-suicide-rates/


*  Columbia University Medical Center. "How can we reduce US firearm suicide rates? Recommendations include targeted legislation, smart gun technology, and public education." ScienceDaily. ScienceDaily, 28 July 2016. <www.sciencedaily.com/releases/2016/07/160728155009.htm>.

Références de l'étude citée
Am J Psychiatry. 2016 Jul 22 Prevention of Firearm Suicide in the United States: What Works and What Is Possible. Mann JJ 1, Michel CA 1.
1 From the Division of Molecular Imaging and Neuropathology, New York State Psychiatric Institute, New York; and the Department of Psychiatry, Columbia University, New York.

Abstract
OBJECTIVE:
About 21,000 suicides in the United States in 2014 involved a firearm. The authors reviewed evidence from around the world regarding the relationship between firearm ownership rates and firearm suicide rates and the potential effectiveness of policy-based strategies for preventing firearm suicides in the United States.
METHOD:
Relevant publications were identified by searches of PubMed, PsycINFO, MEDLINE, and Google Scholar from 1980 to September 2015, using the search terms suicide AND firearms OR guns. Excluding duplicates, 1,687 results were found, 60 of which were selected for inclusion; these sources yielded an additional 10 studies, for a total of 70 studies.
RESULTS:
Case-control and ecological studies investigating geographic and temporal variations in firearm ownership and firearm suicide rates indicate that greater firearm availability is associated with higher firearm suicide rates. Time-series analyses, mostly from other countries, show that legislation reducing firearm ownership lowers firearm suicide rates. Because the Second Amendment curtails legislation broadly restricting firearm access in the United States, the emphasis is shifted to restricting access for those at risk of harming themselves or others. Most suicides involve guns purchased years earlier. Targeted initiatives like gun violence restraining orders, smart gun technology, and gun safety education campaigns potentially reduce access to already purchased firearms by suicidal individuals. Such measures are too new to have evidence of effectiveness.
CONCLUSIONS:
Broadly reducing availability and access to firearms has lowered firearm suicide rates in other countries but does not appear feasible in the United States. Approaches restricting access of at-risk individuals to already purchased firearms by engaging the public and major stakeholders require urgent implementation and outcome evaluation for firearm suicide prevention. | http://dx.doi.org/10.1176/appi.ajp.2016.16010069

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire