jeudi 16 juin 2016

SUISSE GENEVE La prévention du suicide des jeunes et adolescents par les pairs

La prévention du suicide des jeunes et adolescents par les pairs 
source  hesge.ch*

La rentrée académique 2016 sera le départ d’une nouvelle aventure pédagogique pour des étudiant-e-s de la filière travail social (3ème année) et de plusieurs filières de la Haute école de santé - HEdS (2ème année). En effet, 14 futur-e-s professionnel-le-s intéressé-e-s par la thématique du suicide chez les jeunes vont pendant un semestre pouvoir confronter et mettre en complémentarité leurs compétences pour créer des projets concrets de prévention dans le canton.
A l’origine de ce module de « prévention par les pairs » se trouve la plateforme interprofessionnelle « aiRe d’ados » : un dispositif genevois original de coordination santé-social, qui offre un espace de rencontre, d’analyse, d’orientation et de soutien pour l'accompagnement en réseau des jeunes en période de grande difficulté et à risque suicidaire. Les réflexions de la plateforme ont pointé la difficulté pour les professionnels de la prévention d’accéder à certaines franges de la population jeune.
Comment atteindre celles et ceux qui sont « dans l’angle mort » des professionnels ? C’est de cette question qu’est née l’idée d’un module de formation à option proposé aux étudiant-e-s de la HETS et de la HEdS. En effet, qui de mieux placé que des étudiant-e-s des hautes écoles de santé et social – à la fois jeunes et sensibilisés aux  questions de santé publique, de marginalité, de précarité sociale et relationnelle – pour accéder au réseau alternatif de la jeunesse ? Dans le cadre de ce module de formation, après avoir reçu les apports épistémologiques relatifs à l’adolescence et au processus suicidaire, la mission des étudiant-e-s sera de mettre sur pied 3 à 4 projets concrets de prévention auprès de publics cibles jeunes et fragilisés. Ce faisant, ils et elles expérimenteront le travail en réseau, la collaboration et la co-construction interprofessionnelles. Un important engagement leur est demandé en termes de disponibilités hors des horaires scolaires puisqu’ils et elles seront amené-e-s à travailler soirées (voire nuits) et week-ends dans des espaces alternatifs et marginaux investis par les jeunes (16 à 25 ans).
Les étudiant-e-s seront invités à présenter leurs projets dans le cadre du prochain colloque d’aiRe d’ados en février 2017. Pour la plateforme interprofessionnelle, leur travail sera peut-être le prélude à la mise sur pied d’un projet Sentinelle à Genève: l’idée de ce projet né au Canada (dès 1998) puis repris et adapté en Belgique est de prévenir le suicide par la formation de personnes appelées "Sentinelles" qui sont susceptibles d’être en contact avec des personnes à risque suicidaire et désirent s'engager de façon volontaire pour fonctionner comme relais entre ces personnes et les services ressources.
Nous nous réjouissons beaucoup de vivre l’expérience avec cette « première volée » et ne manquerons pas de vous tenir au courant de l’évolution de ce module.
Aline Forestier (HEdS) et Dimitri Anzules (HETS), co-responsables du module

Source : https://www.hesge.ch/hets/prevention-du-suicide-des-jeunes-et-adolescents-les-pairs

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire