vendredi 6 mai 2016

USA ETUDE RECHERCHE L'estimation des taux de décès par suicide chez les adultes qui tentent de se suicider aux États-Unis

Estimating the rates of deaths by suicide among adults who attempt suicide in the United States
Beth Hana, , ,  Phillip S. Kott b,  Art Hughes a,  Richard McKeon a,  Carlos Blanco c,  Wilson M. Comptonca Substance Abuse and Mental Health Services Administration, USA
b RTI International, USA
c National Institute on Drug Abuse, National Institutes of Health, USA
Journal of Psychiatric Research
Volume 77, June 2016, Pages 125–133
En 2012, plus de 1,3 millions d'adultes américains ont indiqué qu'ils avaient tenté de se suicider dans l'année écoulée, et 39,426 adultes sont morts par suicide.
Cette étude a estimé le taux de létalité du suicide national chez les suicidants adultes (cas mortels et non mortels) et examiné la façon dont ils varient selon les caractéristiques sociodémographiques.Méthodes
L’étude a regroupé les données sur les décès par suicide (n = 147,427, cas mortels aux États-Unis) à partir de fichiers U S de 2008-2011 de mortalités et des données sur les personnes ayant fait des tentatives de suicide qui ont survécu (n = 2000 cas non mortels) à partir des enquêtes nationales sur 2008-2012 de la consommation de drogue et de santé. Des analyses descriptives et des modèles de régression logistique multivariée ont été appliquées.RésultatsParmi suicidants adultes aux États-Unis, le taux de létalité du suicide sur 12 mois était de 3,2% (95%  intervalle de confiance  (CI) = 2,9% -3,5%). Il a varié de manière significative par des facteurs sociodémographiques. Pour les personnes âgées de 45 ans ou plus, le taux de létalité de suicide ajusté était plus élevé chez les hommes (7,6%) que chez les femmes (2,6%) (rapport de taux de létalité de suicide (SCFRR) = 3,0, 95% CI = 1,83 à 4,79), était plus élevé chez les blancs non hispaniques (7,9%) que chez les minorités non blanches (0,8-2,5%) (SCFRRs = 03/02 à 09/09), et était plus élevé chez les personnes ayant moins de diplôme d'études secondaires (16,0%) que chez les diplômés des collèges ( 1,8%) (SCFRR = 8,8,  95% CI = 3,83 à 20,16).
Conclusions  En se concentrant sur ces caractéristiques démographiques cela peut aider à identifier une tentative de suicide à risque plus élevé de décès par suicide, informer les évaluations cliniques, et d'améliorer la prévention du suicide et des efforts d'intervention en augmentant l'accès des suicidants à haut risque au traitement de santé mentale.
http://www.journalofpsychiatricresearch.com/article/S0022-3956%2816%2930040-1/abstract

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire