jeudi 12 mai 2016

PARUTION DOSSIER SPECIAL REVUE GERONTOLOGIE Le suicide de la personne âgée

Soins Gérontologie Vol 21 - N° 119 - mai 2016
P. 1-48
© Elsevier Masson
Dossier
·La réflexion collégiale, une réponse au suicide
Page :11
Julie Bouchara : Directeur des projets et de développement pour le Groupe de cliniques CMC Ambroise-Paré benkejul@gmail.com 27, boulevard Victor-Hugo, 92000 Neuilly-sur-Seine, France
Intro du dossier  

·Le suicide, geste philosophique ou passage à l’acte dépressif ?

Page :12-14
Christian Heslon Maître de conférences en psychologie des âges de la vie Faculté SHS/IPSA, Institut de psychologie appliquée, UCO-Angers, 3 place André-Leroy, 49008 Angers, Francechristian.heslon@wanadoo.fr

Résumé Les suicides des personnes âgées de plus de 75 ans sont plus fréquents que dans le reste de la population.Est-ce le fait de se sentir trop vieux, de se retrouver seul ? La personne agit-elle en pleine lucidité ? La question de la responsabilité peut se poser, de même que le sens de ce geste : ultime geste de vie ou capitulation devant la mort ?
plan article

Les significations possibles du suicide au grand âge
Les caractéristiques du suicide des personnes âgées
Choisir sa mort à l’issue d’une vie longue ?
Conclusion
Déclaration de liens d’intérêts

·Spécificités cliniques des conduites suicidaires de la personne âgée
Page :15-18
Adela Ionita a, : Psychiatre, Marilyn Wyart Psychiatre b
a Clinique Rochebrune, groupe Sinoué, gérontopsychiatrie, 153 rue de Buzenval, 92380 Garches, France adela.ionita@clinique-rochebrune.com
b Clinique de psychologie médicale de la personne âgée, service de psychiatrie, CHU de Caremeau, Place du Pr Robert-Debré, 30029 Nîmes cedex, France
Résumé
Les conduites suicidaires de la personne âgée sont des phénomènes complexes qui s’inscrivent dans un processus souvent pathologique.
La crise suicidaire est plus difficile à détecter chez les aînés.
Il existe cependant des outils et des stratégies multidisciplinaires qui sont à privilégier et qui permettent une analyse des facteurs de risque et de protection afin de prévenir le suicide au grand âge.
plan
Épidémiologie
Particularités cliniques
Prise en charge de la crise suicidaire du sujet âgé
Prévention du suicide chez la personne âgée
Conclusion
Déclaration de liens d’intérêts 


·Les professionnels face au suicide d’une personne âgée
Page :19-21
Solen Neve a,  : Psychologue, Julie Bouchara b : Directrice des projets et de développement
a Ehpad, Villa Borghèse, 8 rue Paul-Napoléon-Roinard, 92415 Courbevoie cedex, France nevesolen@yahoo.fr
b Clinique Ambroise-Paré, Ehpad Villa Borghèse, Courbevoie, France
Résumé Lorsqu’un aîné se suicide, l’impact émotionnel est considérable au sein des équipes soignantes. Tout d’abord choc, incompréhension, sidération, puis mise à mal des convictions de chacun et de ses missions. Le professionnel est peu armé parce que peu formé à cette problématique. Le suicide peut être analysé sous l’angle de différents facteurs et il demande de la part des institutions une réflexion et une démarche pour accompagner les professionnels.
Plan
Un insupportable à vivre
Le ressenti des équipes
Des démarches difficiles
Conclusion
Déclaration de liens d’intérêts

·Un outil de repérage et de prise en soin de la dépression chez la personne âgée
Page :22-23
Sébastien Doutreligne : Responsable technique et coordonnateur, sebastien.doutreligne@sfgg.org
Anne de Peufeilhoux : Médecin conceptrice et rédactrice
Programme MobiQual, Société française de gériatrie et gérontologie, 60 rue des Cherchevets, 92150 Suresnes, France
Résumé
Des outils sur la thématique de la dépression ont été développés dans le cadre de MobiQual, un programme visant à améliorer la qualité des pratiques professionnelles en établissements gériatriques et gérontologiques et à domicile.
Les contenus scientifiques et pédagogiques ont été élaborés par des groupes de travail pluridisciplinaires et pluriprofessionnels, auxquels ont participé les principales fédérations nationales concernées.Le texte complet de cet article est disponible en PDF.
Plan
Des outils adaptés
Un exemple d’application pratique
Déclaration de liens d’intérêts

·La place des associations dans la prévention du suicide chez les personnes âgées
Page :24-30
Françoise Facy a,  Présidente de l’UNPS, Marc Fillatre b : Président de Vies 37
a Association Rite, 15 route de la Croix, 78110 Le Vésinet, France ritevesinet@gmail.com
b VIES 37, 54 rue Walvein, 37000 Tours, France
Résumé
Les associations ont un rôle à jouer dans la prévention du suicide des aînés.
Elles sont partie prenante dans les politiques publiques et les programmes nationaux et mettent également en place des dispositifs de lutte contre l’isolement social, avec l’aide à distance par exemple.
Leurs mots d’ordre sont l’écoute, la sociabilité et le soutien aux personnes en souffrance et à leurs proches.
Néanmoins, leur voix n’est pas suffisamment entendue en termes de besoins et de réponses pour la prévention du suicide.Le texte complet de cet article est disponible en PDF.
Plan
Prévention du suicide chez les aînés
Constats épidémiologiques
Hospitalisations pour tentative de suicide
Les associations de prévention du suicide
Discussion
Programme de prévention du suicide
Déclaration de liens d’intérêts


http://www.em-consulte.com/revue/SGER/21/119/table-des-matieres/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire