vendredi 1 avril 2016

ETUDE RECHERCHE SUEDE Etude de cas des postes sur un forum internet suédois avant et après un suicide

L’avant et l’après un suicide sur un forum internet en Suède
article du 29/03/2016 sur somapsy.org*

Le 11 octobre 2010 à 11 heures du matin, un jeune Suédois de 21 ans ouvrait un nouveau débat sur un forum internet sous le titre « Se pendre ». Le jeune homme exprimait sur le forum son intention de mettre fin à ses jours. Une heure après, il y avait plus de 30 commentaires de participants lui offrant de l’aide psychologique, mais aussi d’autres l’encourageant à se suicider. À 13 heures, le jeune écrivit « d’accord, je le fais », activa la webcam de l’ordinateur et diffusa par streaming la façon dont il se donnait la mort. Ce tragique accident provoqua un grand émoi dans les médias suédois et souleva un débat sur les comportements sur Internet et les responsabilités des participants, des modérateurs des forums et des propriétaires du site lorsqu’une personne s’exprime sur des questions de vie ou de mort.

Le suicide est l’une des principales causes de décès dans le monde, avec environ 700 000 décès chaque année. On estime qu’en 2020, ce chiffre s’élèvera à 1,5 million.

Aujourd’hui, les sites et les forums en ligne sont parfois devenus des sources controversées d’information sur le suicide. Cette étude a pour but d’examiner les réponses, les attitudes et les croyances échangées avant, pendant et après l’acte suicidaire.

Presque la moitié des messages publiés avant le suicide encourageaient la victime à se donner la mort, et un nombre surprenant de commentaires après le suicide exprimaient leur euphorie, tandis que la moitié des commentaires considéraient le suicide comme un fait tragique. Les auteurs de l’étude soulignent l’importance de sensibiliser sur les signaux suicidaires et de comprendre comment répondre aux personnes exprimant des intentions suicidaires sur divers forums internet.
Comme dans le « monde réel », les actions réalisées sur internet affectent leur vie

L’étude montre que les personnes présentant un risque de suicide qui cherchent souvent sur Internet des informations relatives au suicide se caractérisent en général par un comportement suicidaire, une idéalisation du suicide, des plans suicidaires, le fait de vivre seules, un faible niveau d’éducation, le fait d’être au chômage et d’avoir reçu un diagnostic psychiatrique. Ces utilisateurs trouvent sur internet un espace ouvert, anonyme et sans limites, et sur les forums, une voie de soutien pour leurs besoins et un espace pour trouver d’autres participants qui leur ressemblent.

Il est donc nécessaire de trouver des méthodes pour développer de nouveaux outils numériques visant à identifier des comportements suicidaires sur les réseaux à partir de la façon dont ces utilisateurs communiquent. Il est aussi important de diffuser des connaissances de base sur le processus du suicide et de former les modérateurs des forums ou des managers des sites interactifs, car ils peuvent sauver des vies.

Un autre aspect remarquable de l’article est le besoin de sensibiliser les professionnels médicaux sur les risques, ou peut-être les avantages, de la navigation sur internet des patients présentant un risque suicidaire. Il est recommandé d’établir des routines dans lesquelles les médecins interrogent leurs patients sur leur utilisation d’Internet et les guident vers des portails contenant des ressources thérapeutiques. En outre, la participation des professionnels aux forums où les utilisateurs débattent de sujets de santé mentale pourrait faciliter le développement d’une cohésion médecin-patient et augmenter les connaissances sur la perception du patient.


Source : Hadlaczky G, Wasserman D, Westerlund M. Case study of posts before and after a suicide on a Swedish internet fòrum. The British Journal of Psychiatry; 2015. Disponible sur : http://bjp.rcpsych.org/content/207/6/476.long
* http://somapsy.org/fr/suicide-forum-internet-suede/

Réferences article cité
Case study of posts before and after a suicide on a Swedish internet forum
Michael Westerlund, Gergö Hadlaczky, Danuta Wasserman
The British Journal of Psychiatry Dec 2015, 207 (6) 476-482; DOI: 10.1192/bjp.bp.114.154484

Abstract

Websites and discussion forums have become an important and sometimes controversial source of information on suicide. Using a case report, our aim was to examine the responses, attitudes and beliefs that were communicated on a forum before, during and after a suicide act. We undertook two related analyses: a qualitative investigation of the messages that were posted before the suicide and a combined qualitative–quantitative analysis of the messages posted during and after the suicide. Nearly half the posted messages before the suicide encouraged the victim to complete the suicidal act, and a surprising number of posts after the suicide expressed excitement, although around half of the posts considered the suicide to be tragic. It is of great importance to increase awareness of suicide signals and understanding about how to respond to individuals who communicate suicide intentions on different forums on the internet.

Article en ligne http://bjp.rcpsych.org/content/207/6/476.long

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire